Forum rôle-play inspiré de l'univers de Persona. Après un étrange évènement, les habitants d'Iteku ont obtenu la possibilité de changer de vie dans un nouveau monde.
 
Bienvenue à toi dans la Velvet room, Invité ! Ce forum existe entre les rêves et la réalité, entre l'esprit et la matière. Ci-dessous tu trouveras toutes les informations nécessaires pour comprendre son univers, ses lois. Oseras-tu affronter ton destin ?
Si vous avez le moindre problème, contactez un membre de notre SUPER STAFF !








Un chaleureux accueil pour notre petit nouveau ! Amuse-toi bien =D
Le codage et le graphisme appartiennent au forum Persona RPG. Merci à Ami d'avoir codé certaines parties du forum. <3 Merci aussi au site Never Utopia pour ses nombreux tutoriels, vraiment ce sont les meilleurs ! Le contexte a été élaboré par et pour ce forum. Toute tentative de reproduction, partielle ou complète, de notre travail sans autorisation est interdite. Respectez notre travail !
Derniers sujets

Partagez | 
 

 Worm's Mexican Standoff [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Worm's Mexican Standoff [Libre]   
Dim 20 Déc - 23:11

Le glas résonnait dans sa tête... Il était temps. Temps d'affronter ce qu'il redoutait, et de faire une fois de plus son devoir. Il était un protecteur de ce pays et défendait les Itekiens qui s'y aventuraient. Il représentait la justice, un ange de la mort incarnant la rétribution, qu'importe le prix. Le moment était toutefois venu pour lui de faire face à une menace dont il ne reviendrait peut-être pas vivant. Un ver des sables avait été rapporté dans le Golden Desert... Une créature extrêmement dangereuse à laquelle personne ne voulait se frotter. Mais pourtant, c'était son devoir. Chaque combat était pour Kazu comme le dernier qu'il menait : ne jamais sous-estimer son adversaire, toujours se donner au maximum de ses capacités. Selon lui, une minuscule erreur représentait la mort. C'était particulièrement vrai quand on connaissait sa condition de santé...

Le pas lent, s'efforçant à modérer sa respiration, il avançait, sortant lentement son sabre recourbé brillant de mille feux sur les rayons fiers du soleil. Il était rare qu'il se présente lui-même face au danger de façon aussi ouverte, mais cette fois, ce n'était plus une question de discrétion, de meurtre ou simplement de traque. C'était une véritable chasse pour détruire une menace, et non des moindres. Le calme ambiant était si oppressant qu'on aurait presque pu sentir le poids de l'atmosphère écraser les épaules de quiconque s'y trouvait. C'est alors qu'un tremblement léger et difficilement perceptible se fit sentir... "Il" approchait. Agrippant son arme fermement, il ferma alors les yeux, son armure parfaitement scellée. Il le sentait... Il était la. Il allait frapper.

Et c'est alors qu'il fit un bond immense vers l'arrière tandis que le monstre surgit hors du sable : l'immense bête était une véritable vision d'horreur, un cauchemar vivant. Elle mesurait aisément plusieurs mètres de longueur et pouvait se pâmer d'être assez résistante pour qu'aucune lame ne puisse aisément en venir à bout d'un simple coup occasionnel. Son adversaire était alors arrivé. Un très court moment qui se faisait ressentir comme une éternité s'ensuivit : la bête était face à lui, comme le dévisageant, tandis qu'il tenait son arme en ne la quittant pas une seule fraction de seconde du regard. À tout moment, elle chargerait, et il devrait contre-attaquer. Ses mouvements étaient erratiques, comme une sorte de serpent, et son unique bouche était ornée de dents immondes et aiguisées telles des lames de rasoir.

Et finalement, dans un hurlement qui aurait glacé le sang des plus braves, elle bondit. Kazu réussit de justesse, dans une roulade contrôlée au centimètre près, à se tenir sur le côté, agrippant une écaille de la bête pour lui monter sur le dos. Se ruant dans tous les sens, tournoyant, sautant, hurlant, Kazu devait faire tout son possible pour ne pas se faire éjecter, ou il était définitivement mort. Le sable se heurtait à son armure dans de minuscules fracas, mais il tenait bon, et c'est dans un mouvement fier, lorsque la créature fut à son plus faible, qu'il enfonça fièrement sa lame en plein centre de son oeil unique. Un bruit terrible s'ensuivit, comme un craquement suivi d'un cri empli de douleur, un véritable jet de sang ininterrompu jaillissant de son globe oculaire.

Plusieurs longues minutes s'écoulèrent dans l'agonie pour la bête, et Kazu redescendit. Sa victoire était certaine, mais il était exténué. Ce rodéo sauvage et mortel avait été à deux doigts de le tuer... Un jour, probablement, il n'aurait pas la chance de s'en tirer et de faire prévaloir son talent inné pour le combat. Mais ce jour-ci était encore couronné de succès, bien que sa combinaison ne présente quelques dommages au niveau de son bras droit... Rapidement, il tomba assit au sol, sortant une sorte de résine pour créer un bouchon, le temps que son armure se régénère d'elle-même. Il ne devait pas être au contact de l'air extérieur. Ce qu'il n'avait pas remarqué, c'est qu'il n'était plus seul; une personne était non loin, et était arrivée peu après sa victoire. Dans son état actuel, il ne pouvait plus se battre... Il était assit contre un rocher, un genou relevé, tel un guerrier au repos après un terrible affrontement, son sabre planté juste à côté de lui dans le sable, sa poitrine se soulevant et s'abaissant lentement au rythme de sa respiration. Il avait beau ignorer la peur, elle n'était jamais totalement absente. C'était ce qui le maintenait en vie, après tout...

La vie d'un protecteur est faite de danger, mais le bien des autres prévaut sur sa propre sécurité et sur ses émotions. Cette doctrine n'était jamais à oublier pour quelqu'un comme Kazu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Worm's Mexican Standoff [Libre]   
Mar 22 Déc - 1:37

Le désert, un immense no man's land, une vaste étendue de sable à perte de vue, terrain vague dénué de signe de vie, un idéal de la solitude à travers la couleur doré du sable fin. Espace loin de toute civilisation, cet endroit parsemé de dunes et d'or était la destination d'une fille au regard froid portant des cornes sombre. Necra: une fille dont le mot solitude lui collait à la peau et à son existe entière. Solitude ? Qu'est ce que c'était ? La demoiselle marchant d'un pas léger réfléchissait à cette question, armée de sa peau qu'elle serrait fort dans la paume de sa main et le regard perdu en direction de l'horizon qui était vide. Elle murmurait des mots, des mots qui à ses yeux représentait le mieux son expérience de la solitude.

-Le froid... la pluie... la poussière... le noir.... la mort.... la méfiance....

Chacun de ses pas s'accompagnait d'un mot. Tous pouvaient être différent mais malgré tout il avait tous le seul et uniquement même point commun. Toutes ces paroles, tout ses mots sans aucune valeur étaient paint de la même couleur que le cœur de la jeune fille. Une couleur négative et pessimiste. Le monde, eux yeux de celle qui avaient les pupilles d'un vert émeraudes éclatant n'était que noir et cruauté, à l'inverse de se désert qui lui était uniquement fait de doré. Mais cette couleur chaleureuse nut guère d'attention de la part de cet étrange ermite traversant le désert. Elle s'intéressait plus à la symbolique que pouvais avoir n'importe quel désert.

Ainsi elle errait et vagabondait dans le désert sans but précis. Elle dont la solitude était son plus grand lots de souffrance, elle s'enfonçait néanmoins dans les lieux les plus vides qui puissent exister. La où rien ne pourrait la déranger si jamais il lui prenait l'envie de pleurer. La où personne ne pourrait voir ni entendre de possible larmes si jamais, durant une fraction de secondes, elle se mettait à repenser au passer.

Pour le chasser, elle se contentait tout simplement d'admirer le paysage qui l'entourait. Une vue magnifique sur des étendue doré, des dunes voir ce qui semblaient être des montagnes d'or. Un ciel tout aussi magnifique mais hélas des écrants. Elle en croisât quelqu'un et la jeune fille ne pouvait s'empêcher de se rappeler de l'endroit qui se trouvait de l'autre côté de cette technologie affichant des images. Un autre monde, son monde d'origine, le monde réel. C'était bien le seul défaut que la demoiselle trouvait à chaque paysage de la Noerphilie, ces écrans... ces maudits écrans qui rappellent le passer.

Durant des heures, elle avait marcher, avec parfois l'impression d'être suivit, la sensation d'avoir quelque chose très proche de son dos, quelque chose pleine d'attention malsaine à son égard. A plusieurs reprise elle c'était retournée mais à chaque fois il n'y avait strictement rien. Dans son dos il n'y avait rien à par ses ailes. Pourtant, elle ne s'y faisait pas à cette présence qu'elle commençait à qualifier d'imaginaire. Il n'y avait pourtant dans ce desert après tout... du moins pas dans le périmette où ça lui arrivait à chaque fois. Après tout sa seule compagnie venait de la solitude et de la présence de sa propre ombre...

Alors elle continuât d'avancer le pas léger, ignorant les potentiels dangers mais néanmoins toujours armée de sa faux qu'elle gardait fermement dans sa main. Finalement elle aperçue une silhouette à l'horizon, une silhouette sombre et quelque chose d'étendus sur le sable fin qui semblait être teinté de rouge. D'un pas un peu plus lent et méfiant elle continuât sa route, s'approchant dangereusement de ce curieux personnage qui errait tout comme elle dans le désert. Puis après être arrivé à quelques mètres de lui elle s’arrêtât et le dévisagea durant quelques secondes brèves. Son masque... il était effrayent. Cherchant à fuir ce masque à l’apparence étrange elle posât ses yeux sur la bête décédé dont l'oeil était crever et sanguinolent.

Que dire... dans le fond, elle n'avait pas envie d'engeger de conversation, mais d'un côté elle se sentait mal à l'aise à l'idée de rester planter là sans rien dit. Ainsi, sans se présenter, sans aucune salutation de sa part, elle déclarat à voix basse, s'adressant peut-être indirectement à la silhouette au masque dérangeant.

-Les corbeaux et les vautours se régaleront de cette charogne... cela sera un spectacle répugnant... mais pas autant que ton masque...

Lentement, elle mit sa faux en retrait, mettant la lame vers le bas plutôt que de la garder haute et étincelante sous les rayons du soleil.

-Ta lame est dans le sable... si tu me voulais du mal elle serrait déjà dans ta main... J'aime les masques... j'aime le tiens... il à l'air menaçant ton masque... pourtant tu ne l'es pas vraiment, tu n'es pas un monstre, tu n'es pas cruel puisque ta lame embrasse le sable chaud, n'est ce pas ? Par contre.. à la vue de cette charogne je peux conclure que tu es quelqu'un de redoutable...

Des paroles, des paroles dénuer de joie ou bien de tristesse. aucune sentiment ni aucune émotion se détachait de cette paroles. Juste un petit air lasse et monotone. Dans le fond, elle se demandait si cet homme masquer était comme elle, une sorte de voyageur solitaire. Pourtant elle ne posât point cette question, elle se contentât de relever les yeux et de regarder de nouveau ce masque. Elle affichât un léger sourire, peut-être moqueur, ou bien encore nargueur ? C'était difficile à dire mais au fin fond de ces pensées elle ne pouvait s'empêcher de ce dire ceci : ~Moi... je n'ai pas besoin de masque tel que celui-ci pour cacher mes larmes.~
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Worm's Mexican Standoff [Libre]   
Jeu 7 Jan - 4:30

Une jeune femme semblait avoir rejoint le désert, près de Kazu... Son repos était troublé, et la personne qui lui parlait semblait porter un intérêt assez poussé sur son masque. Qu'avait-il de si spécial, si ce n'était qu'il cachait son identité - chose à laquelle il tenait - et lui permettait de survivre correctement dans des conditions de santé sincèrement mauvaises ? Mais visiblement, il était tombé sur quelqu'un de très bizarre également. Elle parlait d'une voix monotone et désintéressée, et déjà qu'il était quelqu'un de très antisocial en temps normal, face à une attitude si détachée qu'elle en était presque dédaigneuse, il avait presque envie de s'en aller sans même dire un mot.

Ce qui le retenait était le besoin de se reposer après avoir subit des dégâts. Heureusement son armure pouvait lentement mais sûrement se régénérer tant qu'il ne bougeait pas excessivement. Au début, il ne répondit rien, seulement un silence de mort. Et au final, en fait, il ne parla même pas, passant de longues secondes dans le silence, en la regardant en coin. C'est alors que d'un coup... Il disparut. Invisible, aucune trace, rien. Un léger temps passa, et c'était derrière elle, sur un rocher arrondi de quelques mètres de haut, qu'il était désormais assit, son sabre rangé à sa ceinture.

Il n'était pas du genre à aimer le contact avec autrui, ça c'était sûr, mais il y avait certaines personnes avec qui il sentait très mal le courant passer.

« Je n'ai pas envie de communiquer. Passez votre chemin. »

Il n'était ni agressif, ni insultant, juste... solitaire. Il se battait pour protéger, et pour rien d'autre. La compassion, les états d'âmes... C'était quelque chose qu'il réservait à des personnes avec une histoire, à des personnes qui avaient une mémoire assez complète de leur vie pour avoir des choses à ressentir, des choses à raconter. Lui, il se contenait de suivre le cours de la sienne sans s'attacher à quoi que ce soit, au fond plus par crainte de ne jamais plus être comme avant que par hostilité.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Worm's Mexican Standoff [Libre]   
Mer 24 Fév - 8:47

Coucou, cela fait un peu plus d'un mois que le rp est inactif.
Est-il toujours d'actualité ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Worm's Mexican Standoff [Libre]   
Lun 7 Mar - 8:17

N'ayant aucune réponse, je me permet de déplacer le rp.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Worm's Mexican Standoff [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Worm's Mexican Standoff [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Persona RPG :: DETENTE :: RP terminés-
Revenir en haut
Aller en bas