Forum rôle-play inspiré de l'univers de Persona. Après un étrange évènement, les habitants d'Iteku ont obtenu la possibilité de changer de vie dans un nouveau monde.
 
Bienvenue à toi dans la Velvet room, Invité ! Ce forum existe entre les rêves et la réalité, entre l'esprit et la matière. Ci-dessous tu trouveras toutes les informations nécessaires pour comprendre son univers, ses lois. Oseras-tu affronter ton destin ?
Si vous avez le moindre problème, contactez un membre de notre SUPER STAFF !








Un chaleureux accueil pour notre petit nouveau ! Amuse-toi bien =D
Le codage et le graphisme appartiennent au forum Persona RPG. Merci à Ami d'avoir codé certaines parties du forum. <3 Merci aussi au site Never Utopia pour ses nombreux tutoriels, vraiment ce sont les meilleurs ! Le contexte a été élaboré par et pour ce forum. Toute tentative de reproduction, partielle ou complète, de notre travail sans autorisation est interdite. Respectez notre travail !
Derniers sujets

Partagez
 

 Rencontre pédagogique (ft. Ethan Greene PV)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Anonymous
Invité
Invité

Rencontre pédagogique (ft. Ethan Greene PV) Empty
MessageSujet: Rencontre pédagogique (ft. Ethan Greene PV)   
Rencontre pédagogique (ft. Ethan Greene PV) EmptyJeu 12 Nov - 17:02

L’alarme de mon téléphone sonne mais à quoi bon ? Ça fait bien longtemps que je suis éveillé déjà, je ne me rappelle même plus de la dernière fois que j’ai pu dormir toute une nuit.
Les bras croisés derrière ma nuque je fixais le plafond de ma chambre, je regardais l’ampoule suspendue par des fils électriques nus qui se balançait tel un métronome. Faire ça m’empêchait de penser à ce matelas qui était incroyablement dur. Les minutes filaient, et au fur et à mesure ça me faisait toujours un peu moins de temps pour me préparer et manger mais ce n'était pas grave, je n’avais qu’une vague idée de l’heure qui pouvait être, de plus mon alarme que je n’avais toujours pas arrêté continuait de sonner.
Je finis par me relever, m’asseoir au bord du lit et éteindre mon réveil.
Une journée passionnante s’annonçait.
Le temps de prendre une douche assez longue pour que ma facture d’eau à la fin du mois me rappelle que j’en abuse bien trop, puis de prendre un semblant de petit-déjeuner, je vais enfin m’habiller. J’enfile l’uniforme de mon université que je dépareille avec un jean qui sort de ma penderie, je ne me sens pas à l’aise la première fois que j’avais mis cet uniforme pour aller en cours lors de mon premier jour.
En voyant mon jean je me rappelle de l’Europe et je réalise que l’idée que je m’étais faite du Japon était plutôt similaire, leur langue est très compliquée, ils sont tous réservés mais serviables. En me munissant de ma serviette, mon sac à main, je réalise que malgré l’appât qu’est la Noerphilie, je n’avais toujours pas vu d’étrangers qui avaient mordu à l’hameçon comme moi, j’en avais aperçu un ou deux mais pas dans un rayon assez proche de moi.
«Baaaaah, c’est pas important» me dis-je en baillant.

En sortant de chez moi, je prends les escaliers puis quitte la résidence par la grille principale. Je réalise que je ne connais toujours pas le chemin pour l’établissement, ça ne fait que deux jours après tout mais bon soit c’est droite en remontant la rue, soit c’est gauche en la descendant. On verra bien, je préfère prendre de l’altitude. Certaines rues sont vraiment raides, et celle-ci ne faisait pas exception. Alors que je m’aidais de mon smartphone comme d’un GPS, je réalisais que plus je montais et plus je m’éloignais, ce n’était pas dû au hasard car je me trompais. « Après tout ça me fera visiter un petit peu.»
Ce n’était clairement pas le moment, mais je ne me sentais absolument pas pressé, j’allais sûrement m’ennuyer dans cet amphithéâtre bondé et m’endormir par la suite donc arriver en retard n’était pas un problème. En reprenant ma route vers le bas cette fois-ci, le GPS finit enfin par me donner la bonne route, je lève parfois ma tête pour regarder le chemin et je vois les panneaux indiquer des rues dans des caractères asiatiques qui ne m’aident absolument pas. Comprendre des gens parler est quelque chose que je peux faire et j’en remercie mon éducation, mais lire je ne peux pas me le permettre. Une fois arrivé devant cet énorme édifice qui semblait être le point d’arrivée de ma route, je me rappelais de cet endroit et c’était bien là que se trouvait la Gekkoukan High-School. L’anglais n’était vraiment pas le fort des nippons apparemment.

En perdant toujours un peu plus de temps à flâner dans les couloirs pour trouver où se passait mon cours magistral me venait peu à peu l’idée de laisser tomber et de rentrer chez moi, jusqu’à ce que je trouve la salle correspondante. Malgré mon retard je rentrais sans complexe dans la salle par le haut, je sondais la salle des yeux et je ne trouvais pas une seule place de libre. Ce que j’aperçus c’était des regards fixés vers moi, ou des sourires à multiples significations ou encore des acharnés de travail qui prenaient des notes même lorsque le professeur s’arrêtait pour reprendre son souffle. Quoiqu’il en soit je finis par trouver une place de libre, avec une deuxième à son côté, c’était tout en bas au premier rang. Je descendis les escaliers et j’allai gagner cette place. Une fois assis, je sortis un stylo et une feuille alors qu’en majorité tout le monde frappait de leurs doigts les touches de leur clavier d’ordinateur. Pour sûr cette journée allait être passionnante.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

Rencontre pédagogique (ft. Ethan Greene PV) Empty
MessageSujet: Re: Rencontre pédagogique (ft. Ethan Greene PV)   
Rencontre pédagogique (ft. Ethan Greene PV) EmptyJeu 12 Nov - 20:16

Ce matin-là, Ethan se réveilla une minute avant que son réveil ne sonne. En regardant l'heure, il espérait qu'il soit 5h du matin histoire de pouvoir se rendormir en se disant qu'il avait le temps, encore 2h de sommeil. Mais non... son réveil allait sonner dans une minute et il n'était pas du tout déterminé à se préparer. Il sauta pourtant sur ses pieds et alla à la douche. 10 minutes d'écoulées. Il s'habilla. 5 minutes. Il alluma ses plaques électriques minables d'étudiant et commença à se faire cuire du riz avec du thon en boîte. Alors que le tout cuisait, il repassa par la salle de bain pour de vérifier que ses cheveux n'avaient reproduit la Seconde Guerre mondiale dans la nuit. Il mit ensuite son repas dans une boîte, bu un verre de jus d'orange et sorti, un toast de pain grillé à la bouche et son borsalino sur sa tête. En tout, cette préparation avait durée 45 minutes. En regardant sa montre, Ethan soupira. Il essayait chaque matin de gagner un peu plus de temps que les fois précédentes mais c'était impossible, il était incapable de se préparer plus rapidement. Heureusement qu'il n'avait pas de problèmes de réveil car sinon il pourrait dire adieu à son café du matin, et mieux ne valait pas le voir dans cet état...

Il prit l'escalier pour descendre les marches de sa résidence, l'ascenseur étant toujours en panne, et se dirigea vers l'université d'Iteku: la Gekkoukan High-School. Cependant, juste avant d'arriver au portail, il bifurqua dans une rue adjacente où se trouvait un petit établissement vendant le meilleur café du coin.
"Bonjour" dit-il en rentrant. "La même chose que d'habitude?" lui demanda la vendeuse. Ethan hocha la tête et se retrouva 5 minutes plus tard avec un café corsé près à le réveiller rapidement. Il se dirigea par la suite vers le portail de l'université et y entra sans aucune hésitation. C'était déjà sa 5ème année en tant qu'étudiant en médecine à Iteku et il connaissait l'endroit par cœur. Déjà, parce qu'il avait eu cours dans la plupart des amphithéâtres et ensuite parce qu'il avait accompagné ses ex-petites amies aux autres. Tout en marchant il buvait son café brûlant. Salua quelques connaissances, en évita d'autres et se rendit à son premier cours de la matinée. Il entra dans hésité dans la salle 12 du bâtiment D et s'assit au fond de la classe. Son cours de neuroscience se déroulait toujours à cette endroit et cette place lui était attitrée.  Au fur et à mesure que les minutes s'écoulaient, Ethan regardait sa montre et ne voyait aucune personne connues arriver. Il leva les yeux au ciel et eu un sourire en coin. Comme d'habitude il devra signer la feuille de présence à leur place...

Toutefois lorsque la cloche sonna le début du cours son portable vibra. Il reçu un message de l'un de ses amis lui demandant où il se trouvait. Un peu énervé d'être le seul en cours il lui reprocha de ne pas l'avoir prévenu de cette mutinerie générale. Quelques minutes plus tard il pu lire sur le message de réponse :"C'est toi qui est absent je te signal...". Il regarda autour de lui et ne vit personne qu'il ne connaissait. Il relut le message deux fois. Il sortit son emploi du temps de son sac et émis un juron. Il s'était trompé de jour! Aujourd'hui il devait se rendre au bâtiment A pour un cours de langue rassemblant tous les élèves de son année. Il se leva, dérangea tout le monde pour sortir de sa rangée et sorti de la salle avant que le cours ne commence. Il sorti du bâtiment D et se dépêcha de rejoindre le bâtiment A à 10 minutes à pied et se rendit dans sa salle de classe. Evidemment le cours avait déjà commencé et il se glissa à l'intérieur sous les huées et applaudissements de ses camarades. Apparemment son aventure s'était répandu dans tout l'amphi... Il ne perdit pas la face et fit un salut magistral en se découvrant de son fameux borsalino avant que le professeur ne le rappelle à l'ordre.
"Monsieur Greene, nous sommes tous ravis de vous voir présent parmi nous et je vous accepte aujourd'hui en connaissant votre ponctualité habituelle mais je vous prie d'éviter de vous donner en spectacle."
Ethan exécuta un salut militaire en réponse à la réprimande et se dirigea vers la place que lui avait gardé ses amis mais une nouvelle fois, le professeur interrompit une nouvelle fois son geste.
"Non monsieur Greene, venez donc prendre place auprès de l'autre retardataire de ce cours. Aller! Au premier rang."
"Mais..." commença à répliquer Ethan.
Le professeur baissa légèrement la tête le regardant par dessus ses lunettes. Ethan évita d'argumenter à partir de là. M. Salsmann était une personne adorable mais cette mimique très particulière signifiait qu'il n'avait pas intérêt d'aller plus loin ou il le regretterait. Au début personne ne pensait réellement que ce gentil monsieur pourrait leur nuire d'un quelconque façon. Puis après que certains élèves aient vu plusieurs portes se fermer dans le monde du travail, ils ont pris cette menace au sérieux. M. Salsmann connaissait tout le monde et ils n'avaient pas intérêt à le décevoir.

Ethan se dirigea donc docilement vers sa place attribuée et se présenta à son nouveau camarade : "Enchanté, Je suis Ethan Greene!".
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

Rencontre pédagogique (ft. Ethan Greene PV) Empty
MessageSujet: Re: Rencontre pédagogique (ft. Ethan Greene PV)   
Rencontre pédagogique (ft. Ethan Greene PV) EmptyMer 18 Nov - 16:10

Le coude contre la table portant sa tête dans le creux de main, Andrew baillait les yeux mi-clos à la limite de s’endormir alors que le cours venait à peine de commencer. Le sommeil l’attirait toujours un peu plus alors qu’en bruit de fond il distinguait la voix stricte et pourtant calme de son professeur qui semblait sermonner un élève en retard.
À vrai dire le jeune homme était lui-même arrivé en retard mais n’en avait pas grand chose à faire, car il comptait juste rattraper les heures de sommeil qu’il avait perdu. Tout ne se passa pas comme il l’avait prévu lorsque il sentit du mouvement près de lui ainsi que les paroles de son nouveau voisin qui avait l’air d’être l’élève en retard de tout à l’heure :
« Enchanté, Je suis Ethan Greene! »
Son souhait d’être poli et courtois était vraiment importun, Andrew n’avait aucune envie de rencontrer quelqu’un et par dessus-tout être empêché de dormir. Le regard porté vers le béton armé qui servait de mur à l’édifice, il finit par se tourner avec dédain vers son interlocuteur. Son visage traduisait son agacement quant à l’interpellation de son vis-à-vis. En l’observant légèrement, notre héros remarquait que ce dénommé Ethan lui paraissait un peu plus vieux que lui physiquement. C’était étrange, mais c’était un détail. N’étant pas très doué en japonais, le nom Greene laissait penser qu’il avait sûrement des origines anglaises, il lui répondit donc en cette langue :
« Bonjour. Andrew. »

Le professeur dont notre jeune homme ignorait innocemment le nom avait dans son viseur les deux retardataires surtout que l’un ne s’était pas excusé à son arrivé et l’autre était bien trop à l’aise pour quelqu’un en tort.

« Monsieur Greene et son camarade dont j’ignore le nom, vos retrouvailles doivent être émouvantes et votre sujet de conversation doit être intéressant mais notre présence à tous semblent être de trop pour vous deux. Donc soit nous quittons tous l’amphithéâtre et nous vous laissons en tête à tête, soit vous faites preuve de respect ainsi que de jugeote et vous nous quitterez sans discuter. »

Pour ce qui est d’Andrew c’était déjà tout vu, il saisit ses affaires et les rangea très rapidement comme soulagé d’avoir au moins essayé d’avoir été présent. Puis une fois prêt il se leva et regarda son voisin et collègue retardataire en attendant qu’il se lève à son tour et le laisse passer.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

Rencontre pédagogique (ft. Ethan Greene PV) Empty
MessageSujet: Re: Rencontre pédagogique (ft. Ethan Greene PV)   
Rencontre pédagogique (ft. Ethan Greene PV) EmptyJeu 19 Nov - 1:27

Le regard que lui lança son voisin refroidit légèrement Ethan qui ne souhaitait réellement pas faire ami/ami avec une personne semblant si peu réceptif aux ondes positives. Son expression changea toutefois lorsqu'il l'eut aperçut, il semblait plus aimable... ou du moins plus apte à la discussion. Son physique avait dû le surprendre et les japonais étant très à cheval sur le respect, il avait dû vouloir faire honneur à son senpai. Fier de provoquer ce genre de d'égard, Ethan commença à sourire, mais la réponse en anglais de son interlocuteur l'étonna...
"Bonjour. Andrew."

Bon déjà, le ton n'était pas si encourageant que cela mais en plus, il lui parlait en anglais donc il ne devait pas avoir un grand attachement à la culture du pays. Il eurent à peine le temps d'échanger ces quelques mots de présentation que le professeur les interrompit. Enfin c'était un bien grand mot. Après la réticence certaine de cet individu à l'échange social, il n'avait pas forcément envie de continuer la conversation.
"Monsieur Greene et son camarade dont j’ignore le nom, vos retrouvailles doivent être émouvantes et votre sujet de conversation doit être intéressant mais notre présence à tous semblent être de trop pour vous deux. Donc soit nous quittons tous l’amphithéâtre et nous vous laissons en tête à tête, soit vous faites preuve de respect ainsi que de jugeote et vous nous quitterez sans discuter."

Son camarade semblait obtempérer dans le calme et l'obédience mais Ethan n'était pas tout à fait d'accord avec cela. Il avait eu un mâtiné mouvementé et il n'était pas prêt à raté ce cours qu'il avait eu tant de mal à trouver.
"Mais monsieur je viens juste d'arriver! Laissez-moi un chance! C'est normal de se présenter entre camarade de peine! Pas besoin de m'accepter en cours si c'est pour me virer la seconde d'après..."
Le regard de M. Salsmann en disait long et Ethan compris qu'il devait suivre l'exemple de ce Andrew, non sans réticence. Il n'eut pas besoin de ranger grand chose, n'ayant pas eu le temps de sortir ses affaires. Il remit son couvre-chef et sorti en silence de la salle de classe, faisant un signe à ses camarades pour prendre des notes à sa place.
Il attendit ensuite à l'extérieur qu'Andrew sorte. Il ne risquait pas de passer les quatre prochaines heures non accompagné et ce cher exemple de sociabilité étant le seul être disponible à 10 km à la ronde, cela ne lui laissait pas vraiment le choix.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

Rencontre pédagogique (ft. Ethan Greene PV) Empty
MessageSujet: Re: Rencontre pédagogique (ft. Ethan Greene PV)   
Rencontre pédagogique (ft. Ethan Greene PV) EmptyMer 2 Déc - 17:44

Son sac à main Longchamp qui ressemblait à un porte-documents en toile rangé, Andrew se leva et commençait déjà à se diriger vers le couloir pour remonter les escaliers et quitter cet amphithéâtre qui lui évoquait plus le déclin d’Athènes que l’apogée de l’éducation moderne. Seulement son voisin fraîchement rencontré semblait indigné par l’intervention presque militaire de leur professeur qui leur indiquait la marche à suivre afin de quitter son cours magistral :
« Mais monsieur je viens juste d'arriver! Laissez-moi un chance! C'est normal de se présenter entre camarade de peine! Pas besoin de m'accepter en cours si c'est pour me virer la seconde d'après...»
Après tout peut-être qu’en contestant juste un petit peu ça marcherait, après tout Andrew ne connaissait pas du tout ce fameux monsieur Salsmann mais il semblait être sévère et attaché à la bonne éducation. Aux yeux de notre italo-brésilien les mots de son aîné n’étaient pas convaincants alors pour ce qui est de leur professeur son regard dédaigneux se moquait absolument de chaque mot prononcé par son élève pour sa plaidoirie. Notre jeune garçon au teint mat lui-même n’aimait pas se faire expulser ainsi comme un vulgaire paria mais après tout c’était lui rendre service car ce cours ne l’intéressait absolument pas, c’était même très gentil finalement c’était comme pour l’inviter à ne pas perdre du temps. Ethan, lui, semblait vouloir rester et malgré le fait qu’il déclina avec vigueur l’invitation à se diriger vers la sortie il finit par devenir lucide et comprit que cela ne servait à rien de discuter plus longtemps, ça ne lui serait qu’un peu plus répréhensible pour lui. Du moins c’est ce qu’Andrew pouvait deviner.
Sa sentence acceptée, le jeune Greene se dirigea rapidement vers la sortie faisant un signe discret à un étudiant installé au beau milieu des rangs, ce dernier réceptif lui renvoya son signe comme si un accord s’était déjà installé entre les deux.
Pour ce qui est d’Andrew, celui-ci emboîta le pas de son aîné, il rejoignit les escaliers et gravit les marches une à une alors que le professeur finit par reprendre son cours là où il l’avait laissé. Plus personne ne prêtait attention à notre jeune homme, comme si il avait éliminé d’un grand jeu, mais ce dernier ne se sentait pas coupable, ni embêté par le fait qu’il ratait le cours. Une fois arrivé à la sortie, il engouffra sa main droite dans sa serviette pour saisir son téléphone portable parce qu’après tout, sa journée semblait se raccourcir et il fallait voir si il n’avait pas d’autres choses de programmées sur son agenda. Alors qu’il zieutait son téléphone, son sac dans la main gauche il usa de son coude pour baisser la poignée et quitter cette grande salle qui lui évoquait plus une atmosphère pesante d’usine, que de celle d’un cours étudiant.

Le seuil de la porte dépassée, il remarquait que Ethan Greene, une nouvelle connaissance de la journée avait l’air d’attendre quelque chose. Il lui vint naturellement à l’esprit qu’il l’attendait certainement lui, mais pourquoi ? Peut-être était-il ce genre de personne stupide qui tenait comme responsable les autres, ou peut-être était-il juste tout simplement bien trop amical et se sentant comme connecté avec Andrew pour avoir été exclu en même temps que lui il l’attendait pour mieux le connaître. Notre jeune garçon étant à la limite de la misanthropie se sentait agacé si c’était bel et bien le cas, mais après tout il ne connaissait personne et il n’y avait que lui dans les environs. De plus malgré ses origines anglaises flagrantes, il semblait connaître les environs voire même plus. Car oui, Andrew n’avait toujours pas visité la ville mais surtout la Noerphilie, la raison pour laquelle il était là. Étant bien élevé, il ne pouvait se permettre d’être désobligeant auprès de quelqu’un qui l’attendait et qui lui était chaleureux, de plus Ethan pourrait très bien lui servir comme guide et à perfectionner son japonais.
Son regard se décrocha de son téléphone portable pour enfin regarder son camarade :

« Ethan. Tu vas faire quelque chose maintenant ? »
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

Rencontre pédagogique (ft. Ethan Greene PV) Empty
MessageSujet: Re: Rencontre pédagogique (ft. Ethan Greene PV)   
Rencontre pédagogique (ft. Ethan Greene PV) EmptyDim 6 Déc - 22:42

« Ethan. Tu vas faire quelque chose maintenant ? »

Tiens... Voilà une réplique à laquelle Ethan ne s'attendait absolument pas!! Était-ce une proposition pour rester ensemble ou se sentait-il obligé de lui demande? Que la bonne réponse soit l'une ou l'autre au final, il s'en fichait. Il voulait simplement passer le temps et ce mystérieux énergumène l'aiderait très certainement à réaliser ce but.
Son intérêt pour le genre humain le poussait évidemment à comprendre un type de comportement comme celui d'Andrew et puis, il ne semblait pas être un mauvais bougre.

"Je ne sais pas encore très bien... en tout cas ce qui est sûr c'est que je ne passerais pas les quatre prochaines heures le nez dans un bouquin! Tu ne m'as pas l'air du coin, tu viens d'où?"

Ethan laissa Andrew répondre avant d'enchaîner les questions. Sa maman lui avait toujours dit d'arrêter de lancer un interrogatoire inquisiteur dès sa première rencontre avec une personne aussi intéressante.
Pendant ce temps, il réfléchit aux endroits où ils pourraient aller. Il avait un autre cours cet après-midi donc un endroit proche de l'université serait le bienvenu mais s'il voulait impressionner sa nouvelle connaissance, mieux valait aller dans un coin d'Iteku qu'il était l'un des seuls à connaître...
Au sein de l'université, il y avait un serre merveilleuse dont il avait la clef mais il n'était pas sûr qu'Andrew partage avec lui son attrait pour les plantes médicinales...
Dans les rues d'Iteku se trouvait aussi un endroit au sommet de la ville où l'horizon était dégagé. On se croirait à la campagne tant le bruit de la foule et des voitures est lointain. Mais peut-être préférerait-il les petites ruelles sombres menant à ce vaste labyrinthe de rue où plus d'un tag impressionnant ornait les murs.
Il y avait aussi des coins sympa dans la forêt de Tatsuhime mais s'il n'y était vraiment pas allé c'est qu'il ne s'était vraiment pas intéresser à Iteku...

Il finit par lui demander de but en blanc, incapable de choisir tout seul.
"Qu'est-ce que tu as le plus envie de découvrir dans cette grande ville?? A part la Noerphilie évidemment, on y perd un peu trop la notion du temps pour pouvoir retourner en cours le reste de la journée..."

Le Noerphilie avait amené tellement d'étrangers à Iteku, qu'Ethan se doutait de la raison de la venue d'Andrew à cette Université à la base peu attrayante. Il s'attarda sur la tenue vestimentaire de son interlocuteur et eu un sourire en coin. Un sac Longchamp... rien que ça... Leur prix n'était pas excessif, mais il s'agissait tout de même d'une marque reconnue dans la mode actuelle.
Il soignait donc son apparence... son air taciturne et associale se voulait-il donc cool?
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

Rencontre pédagogique (ft. Ethan Greene PV) Empty
MessageSujet: Re: Rencontre pédagogique (ft. Ethan Greene PV)   
Rencontre pédagogique (ft. Ethan Greene PV) EmptyLun 7 Déc - 17:40

Sa question était très certainement susceptible de décontenancer son interlocuteur. Cela faisait à peine quelques minutes que les présentations avaient été faites mais les deux avaient déjà été exclus, Andrew semblait être quelqu’un de plutôt indifférent voire hostile aux nouvelles rencontres, et son air désintéressé et nonchalant n’arrangeait rien, alors une question aussi directe presque indiscrète de sa part était pour le moins inattendu. Mais son aîné avait l’air mature et détendu, même si peut-être il avait pu être pris à contre-pied par ce changement d’attitude il ne laissait rien paraître et lui rétorqua :

"Je ne sais pas encore très bien... en tout cas ce qui est sûr c'est que je ne passerais pas les quatre prochaines heures le nez dans un bouquin! Tu ne m'as pas l'air du coin, tu viens d'où?"

C’était donc pour ça qu’il ne laissait rien paraître, il s’agit de quelqu’un curieux qu’Andrew avait comme vis-à-vis. Dans cette question brutale, Ethan avait dû voir là quelque chose qui suscitait sa curiosité et sa soif de découvrir à qui il avait affaire, à la grande différence du jeune garçon à la peau matte.
Enfin bref, c’était surprenant, après une question pareille Andrew s’attendait à une réponse évidente, mais celui qui lui faisait face tournait autour du pot et se risquait un peu trop dans la curiosité en demandant d’où notre jeune insociable venait ce qui pourrait épuiser sa patience très rapidement. Pour lui il ne s’attendait qu’à ce que ce dernier ait la gentillesse et l’amabilité d’être son guide en Noerphilie. Car depuis son arrivée il ne s’y était toujours pas rendu, ce n’était pas qu’il ne voulait pas y aller seul, c’est juste que sa soif d’adrénaline était dominée par le fait qu’il avait besoin d’en apprendre un peu plus sur ce nouveau monde avant d’y foncer tête baissée. Quoiqu’il en soit une question lui était posée, et après tout il n’avait encore parler à personne depuis son arrivée au Japon, il fallait bien par la force qu’il se socialise avec quelqu’un un jour par la force des chose :

« Je viens d’Italie. »

Sa réponse fut nette, claire et précise. Sa brièveté ne laissait pas énormément de temps à son interlocuteur pour penser à quelque chose d’autre à dire, car oui, si il n’avait rien de plus intéressant à dire Andrew pensait déjà à prendre la tangente sans demander son reste. Il n’a absolument rien de l’image du meilleur ami qu’une personne normale imaginerait.
Cependant à cause de l’exclusion récente du cours, notre jeune étudiant n’avait plus rien de prévu, il ne comptait pas aller à ses prochains cours la faute à une sanction trop sévère qui l’avait séparé de son emploi du temps qu’il s’était fait pour la journée. Il plaçait donc de certaines attentes auprès d’Ethan, ce dernier lui dit :

"Qu'est-ce que tu as le plus envie de découvrir dans cette grande ville?? A part la Noerphilie évidemment, on y perd un peu trop la notion du temps pour pouvoir retourner en cours le reste de la journée..."

Rien. Cette ville n’était d’ailleurs pas si grande, tout était juste concentré c’est pourquoi on avait l’impression que la ville était énorme c’est d’ailleurs le problème du Japon. Étant un pays tout petit en pleine mer accroché à aucun continent, les villes ont des problèmes de superficie et doivent entasser leurs bâtiments les uns contre les autres. C’est certain Iteku est une ville agréable, mais le but d’Andrew n’était pas d’apprécier l’architecture locale ou l’exotisme de la population, il était là uniquement pour la Noerphilie. Et il semblait que son aîné avait peur de mordre sur son temps et de rater des cours, car c’est vrai il est déjà plus loin dans son cursus scolaire ce qui signifie que ses études s’intensifient de jour en jour, il avait ça comme excuse. Andrew s’était fait à l’idée qu’après tout il lui faudrait attendre encore un jour, de plus il ne voulait pas dépendre de quelqu’un. De plus si il ne souhaitait pas être son guide pour la Noerphilie ce n’était pas grave, il irait seul, ce soir ou peut-être demain. Après tout il lui propose de lui faire découvrir les environs, cela lui servira plus tard dans quelques temps quand il aura besoin d’aller à certains endroits :

« C’est dommage pour la Noerphilie. Fais-moi visiter quelque part qui ne m’ennuiera pas si ça te va. »

Le problème avec les gens c’est que leurs goûts sont quelques fois tellement différents des autres qu’ils en deviennent aveugles. Ils ne réalisent pas que les autres n’apprécient absolument pas ceux que eux, aiment. C’était donc du quitte ou double, Andrew demandait à voir quelque chose qu’Ethan aime mais cela pourrait être d’un ennui morbide pour le natif d’Italie.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

Rencontre pédagogique (ft. Ethan Greene PV) Empty
MessageSujet: Re: Rencontre pédagogique (ft. Ethan Greene PV)   
Rencontre pédagogique (ft. Ethan Greene PV) EmptyMar 8 Déc - 18:00

« Je viens d’Italie. »

Cette réponse impressionna Ethan par sa brièveté. Si Andrew était aussi peu bavard que cela, la visite ne risquait pas d'être une partie de plaisir... enfin bon, Ethan n'avait rien d'autre à faire et ça lui refera sa propre culture sur sa ville.
Il venait donc d'Italie... d'où sa peau mate type méditerranéen. La grande ville de béton qu'était Iteku ne devait pas grandement l'impressionner. Ethan n'était allé qu'à deux occasions en Italie avec son père, une fois à Rome et une autre fois à Florence. L'architecture de ces endroits était tellement magnifique! Même le quartier nazi valait le détour!
Ethan observait le visage taciturne de son interlocuteur. Son manque de transparence était éloquent. Normalement, Ethan réussissait bien à cerner les gens, mais Andrew était un personnage énigmatique. Toutes nos émotions sont habituellement reflétées sur notre visage, mais le sien ne reflétait que la lassitude et une pointe de dédain, de défi.

« C’est dommage pour la Noerphilie. Fais-moi visiter quelque part qui ne m’ennuiera pas si ça te va. »

Et bah ça allait définitivement être une partie de plaisir!! Il ne semblait pas du tout motivé à passer une après-midi en sa compagnie. Andrew se tenait là, face à lui avec son sac Longchamp, immobile, attendant que les choses se passent. Cette mollesse exaspéra Ethan au plus au point. Il était clairement venu à Iteku pour la Noerphilie, ne s'enthousiasmant que pour cette dimension parallèle. Ethan avait envie de le secouer violemment pour lui faire reprendre conscience. La vrai vie existait aussi! Il ne pouvait pas se contenter d'un autre lui imaginaire. Quand Ethan voyait à quel point la Noerphilie lui avait permit de laisser libre court à ses fantasmes, il s'inquiétait de ceux d'Andrew. Si cela se trouvait, il changeait de personnalité du tout au tout et devenait amical et sociable! Enfin ça, il en doutait...
Toutefois si ce n'est son visage, son corps était avenant. Il avait un corps d’athlète. Peut-être que s'il commençait à parler sport, le courant passerait mieux...

Il se souvint alors d'avoir entendu parler d'un nouveau venu à l'Université, recruté par l'équipe de basket. Il avait la carrure pour correspondre au personnage. D'après ce qu'on lui avait dit, il était plutôt doué, ce qui serait d'autant plus amusant pour passer le temps...
Ethan n'était plus aussi sportif qu'il l'avait été, et commencer à fumer n'avait pas aidé. Mais cette addiction lui était passé et il se remettait lentement à jouer au tennis. Bon, ce n'était pas aussi physique que le basket mais les base qu'il avait acquises au lycée n'était pas perdu. Et puis le sport c'est comme le vélo, ça ne s'oublie pas!!
Bien, il faudrait donc passer par un terrain de basket pour finir la visite, pourquoi pas!! Ce serait amusant et ça le défoulerait bien!! Mr. Salsmann l'avait légèrement énervé et il avait nettement besoin de se défouler. De plus, il était tellement outré par le comportement de ce nouvel élève qu'il ne pouvait pas se permettre de perdre et son esprit de compétition était fortement développé. Il n'avaient pas réussi ses cinq premières années de médecine en ayant aucune volonté.

Ethan avait prit sa décision. Il lui présenterait les quartier généraux de la ville, le ferait aller dans le meilleur café et terminerait la visite par l'un des terrain de basket de la ville. Il était légèrement délabré, mais ils seraient tranquilles et l'environnement était assez sympathique.
Il commença à se diriger vers la sortie. Arrivé devant la porte et actionna la poignée et retint la porte derrière lui. Andrew était resté à sa place.

"Bah tu viens??"
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

Rencontre pédagogique (ft. Ethan Greene PV) Empty
MessageSujet: Re: Rencontre pédagogique (ft. Ethan Greene PV)   
Rencontre pédagogique (ft. Ethan Greene PV) EmptyVen 11 Déc - 19:48

Après tout ce n’était pas si grave qu’Ethan déclina poliment la suggestion d’Andrew à se rendre en Noerphilie. De base il ne faisait confiance à personne alors se rendre dans ce monde inconnu avec quelqu’un qui l’était tout autant à ses yeux n’était pas la meilleure des idées. De plus ce territoire fantastique propulsé par cette mystérieuse entreprise privée ne semblait pas avoir de règlement officiel, de plus les autorités du monde réel n’étaient sûrement pas les bienvenues. Il n’y avait aucun doute sur le fait que notre jeune étudiant avait confiance en sa forme physique et son expérience de combat sans règles, mais si il pouvait éviter d’avoir à se salir les mains ce n’était pas plus mal. Mais Ethan à première vue n’avait pas l’air d’être quelqu’un de mauvais, d’impulsif, ni même violent. Andrew ignorait tout de la Noerphilie, que ce soit persona ou true self, ces mots étaient absents de son esprit et ne s’imaginait pas une seule seconde que les gens changeaient dans ce monde.
Quoiqu’il en soit, rien n’avançait entre les deux, il répondait de manière à écourter son temps de parole, même si il essayait tant bien que mal de se rendre agréable pour ne pas avoir à s’ennuyer, et Ethan faisait de son mieux pour trouver une alternative amusante sur la suite de leur connexion.

Le temps semblait long, pour notre jeune homme c’était évident qu’il était long car tout reposait sur la décision d’Ethan, quant à ce dernier son temps de réflexion devait lui sembler court vu que le choix lui était imposé, tout ça pour seule raison de sa connaissance des lieux, aux yeux d’Andrew cela ne semblait pas gêner son vis-à-vis qui était serviable et bien élevé d’après sa première impression. Notre garçon d’ascendance brésilienne observait son interlocuteur plongé dans sa réflexion, ce genre de cas de figure l’intriguait, c’était toujours intéressant à ses yeux d’observer et noter les faits et gestes des gens. Voir comment il réagissait sous pression ou par impulsion, il avait toujours le regard porté sur tout ce qui traversait son champ de vision, vivant ou non, et cette fois-ci plongé à son tour dans ses songes, il en sortit brusquement lorsque son camarade, déjà près d’une sortie lui dit :

"Bah tu viens??"

Il n’avait pas d’autres choix après tout, mais ce n’était pas par dépit qu’il y allait, il ressentait une pointe d’intérêt en cette ville malgré son incommensurable indifférence toutes les choses du quotidien, il avait beau être impatient et être peu enjoué pour énormément de choses, il se sentait comme attiré inexorablement par la découverte de certains endroits, il était extrêmement curieux, c’était bien l’une de ses caractéristique principales. Il emboîta le pas d’Ethan afin de sortir, ironiquement il repensa à cette exclusion qu’ils avaient reçus tous les deux il y a de cela plus d’une dizaine de minutes, et il se disait que cette scène semblait ressembler à ce moment précis.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Rencontre pédagogique (ft. Ethan Greene PV) Empty
MessageSujet: Re: Rencontre pédagogique (ft. Ethan Greene PV)   
Rencontre pédagogique (ft. Ethan Greene PV) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre pédagogique (ft. Ethan Greene PV)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Persona RPG :: DETENTE :: RP terminés-
Revenir en haut
Aller en bas