Forum rôle-play inspiré de l'univers de Persona. Après un étrange évènement, les habitants d'Iteku ont obtenu la possibilité de changer de vie dans un nouveau monde.
 
Bienvenue à toi dans la Velvet room, Invité ! Ce forum existe entre les rêves et la réalité, entre l'esprit et la matière. Ci-dessous tu trouveras toutes les informations nécessaires pour comprendre son univers, ses lois. Oseras-tu affronter ton destin ?
Si vous avez le moindre problème, contactez un membre de notre SUPER STAFF !








Un chaleureux accueil pour notre petit nouveau ! Amuse-toi bien =D
Le codage et le graphisme appartiennent au forum Persona RPG. Merci à Ami d'avoir codé certaines parties du forum. <3 Merci aussi au site Never Utopia pour ses nombreux tutoriels, vraiment ce sont les meilleurs ! Le contexte a été élaboré par et pour ce forum. Toute tentative de reproduction, partielle ou complète, de notre travail sans autorisation est interdite. Respectez notre travail !
Derniers sujets

Partagez | 
 

 Trop tard pour faire demi-tour... [PV Lara]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
True Self
Messages : 153
Date d'inscription : 19/09/2015

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)
avatar

True Self

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Trop tard pour faire demi-tour... [PV Lara]   
Ven 11 Mar - 22:42


C'était définitif... Ses recherches et son talent de déduction étaient suprêmes. Elle s'était montré digne de ce qu'il considérait être une confiance en ses compétences. Elle était prête... Il pouvait désormais lui montrer une face cachée à ce monde, une qu'elle n'aurait pas soupçonnée. Il commença alors à marcher, après un petit ricanement, lui faisant signe de le suivre, retournant vers l'Amagi Inn. Il y avait une voiture de garée, et c'était... Une vieille voiture américaine, une Dodge Charger qui semblait être entièrement restaurée, une belle pièce de mécanique qui se voyait de loin tant le contraste était évident.

Vous êtes prête... Prête pour voir quelque-chose que très peu sont autorisé à voir. Montez à l'avant...

Sans attendre sa réponse, il monta du côté du conducteur, mettant déjà le contact et l'attendant. Une fois qu'elle fut installée, il put partir, se dirigeant vers la ville. Vers son terrain de jeu... Cette métropole qu'il adorait tant martyriser et torturer, à la fois pour son gain financier et pour le plaisir des yeux. Tout le long, dans la voiture, il avait montré une autre facette de lui-même. Il semblait plus détendu, bien que tout aussi maître de lui-même, la regardant parfois en coin, ayant mit un peu de musique - Au début de la route, de la musique classique. Cela semblait aléatoire, mais c'était pour installer une atmosphère relaxante. Qu'elle se sente plus détendue... Car ce qui allait suivre...

Il finit par arrêter son imposante voiture en la garant finalement, restant sans bouger un instant, puis il la regarda en coin, son visage étant plus sombre... Quoi qu'il prépare, ça ne présageait rien de bon. Alors il la regarda en coin, juste avant de sortir

Il n'y a plus aucun moyen de faire marche arrière. Maintenant, ce que tu t'apprêtes à voir... Certains tuent, volent, pillent et saccagent simplement dans l'espoir d'un jour peut-être le voir. Ne gâchez pas une chance si unique...

Alors il sortit et lui ouvrit la porte, avant d'entrer dans le bâtiment. C'était une sorte de bistrot pourri, au fond d'une allée, le genre d'endroit discret par excellence. Il entra avec elle, quelques personnes les regardant, avant d'aller dans l'arrière salle après avoir brièvement parlé avec un autre homme. Derrière, un escalier... Gardé par un homme avec un fusil à pompe. S'engouffrant avec la jeune femme dans les entrailles de la terre, finalement, une porte. On aurait dit un vieux bunker soviétique, le genre d'endroit où on s'imaginait bien un officier de l'URSS torturant ses victimes.

Et pourtant, une fois la massive porte en acier ouverte au bout du long couloir sous-terrain... Un endroit chic comme pas permis. Il y avait peu de monde, mais que du beau monde. De charmants hommes habillés de façon élégante, quelques-uns jouant aux cartes, un bar d'une classe extrême... Un véritable club de luxe qui, en plus de ça, ne puait pas la noblesse et la bourgeoisie : non... Elle avait la trace du crime organisé. Des hommes étaient postés par-ci par-là, armés jusqu'aux dents, et leur équipement faisait presque penser à des mercenaires officiels, ou pire : des membres d'une PMC.

Alors il s'assit à une table avec elle, dans un coin à la banquette incroyablement confortable, un petit sourire accompagnant son discours ainsi que la musique jazz assez relaxante qui passait en fond

Bienvenue dans le monde des prédateurs. Je suis Naga, et je répondrais à toutes vos questions, quelles qu'elles soient. En échange, j'aurais deux conditions : premièrement, ne parlez jamais de quoi que vous voyiez ici à qui que ce soit. Vous êtes assez intelligente pour ne pas le faire, de toute façon... Deuxièmement, il faudra que nous fassions, tôt ou tard, quelque-chose pour confirmer que vous pouvez mériter ma confiance. Je sais déjà ce que nous pourrions faire, mais pour récompenser votre perspicacité et votre intelligence hors-norme... Je veux bien me montrer généreux et répondre à vos questions.


-----------------------


Ahoy to the Chatbox !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Persona
Black Ghost - Ajin Messages : 86
Date d'inscription : 17/02/2016

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)
avatar

Persona

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Trop tard pour faire demi-tour... [PV Lara]   
Dim 20 Mar - 21:18


Lara avait simplement emprunté le sillage de son homologue qui l'avait conduit en cet endroit qu'elle ne connaissait pas. Certes, elle avait déjà aperçu un tel endroit il y a peut-être un an, lorsque son frangin lui avait demandé d'enquêter sur un homme pour lui. Mais ici, tout semblait largement plus chic et les êtres présents ici respiraient la classe. Pourtant, ils n'étaient pas clean, c'était certain mais, qui donc était la détective pour juger ? Ses prunelles d'aigle captèrent la présence des hommes armés lourdement, témoignant qu'il valait mieux ne pas jouer aux plus fort par-ici. Lara n'osait même pas imaginer ce qui arrivait à celui qui trichait, prit la main dans le sac. La brune cessa finalement de détailler les environs, n'attardant pas le moins du monde son regard sur les tables de jeu et se contentant de suivre son étrange informateur. Pourquoi avait-il dit qu'elle était "prête" ? Pourquoi la menait-il ainsi ? Au final, ne rien savoir de ce qui se tramait, ne pas avoir vraiment de main pour maintenir la situation, cela frustrait grandement la demoiselle. Surtout qu'ici, panthère noire n'était pas dans son domaine, sa méfiance se déployait donc.

La jeune américaine prit place à son tour, appréciant brièvement son siège fort confortable avant de poser ses coudes sur la table, ses mains se joignaient devant le bas de son visage et ses mirettes céruléennes observaient son interlocuteur. Ce-dernier parlait d'ailleurs, se présentant comme étant Naga. Un pseudonyme dont la signification échappait à Lara, ce qui eut le don de l'agacer un peu plus. Il acceptait de répondre à ses questions mais, la brune doutait quelque peu qu'il répondre vraiment au peu de question qu'elle comptait poser. Mériter sa confiance ? Pourquoi donc devrait-elle prouver quoique ce soit pour un être dont elle ne savait strictement rien, même si l'hypothèse que son cerveau formulait ne lui inspirait rien de bon. Lara restait tout d'abord muée dans son silence, fermant fugacement ses orbes, réfléchissant.

« Mériter votre confiance, n'est-ce pas ? Il faudrait également que vous méritiez la mienne pour que tout fonctionne. Je n’opérerais pas sur quelconque affaire sans avoir confiance en mon acolyte, en particulier aussi mystérieux que vous. Je n'ai pas tant de questions que cela, et je présume que vous n'accepterez de répondre à la plus importante : qui êtes-vous vraiment ? Que si vous parvenez à me faire confiance. Je n'ai rien besoin de savoir plus, j'ai bien comprit que vous en avez après mon cerveau. Sinon, j'ai aussi : Pourquoi avec-vous dit que j'étais prête ? Prête à simplement découvrir cet endroit ? »

La demoiselle avait rouvert ses mirettes au début de ses paroles, redressant le haut de son corps félin pour s'adosser à la banquette. Ayant posé son sac à ses côtés, la panthère noire avait tout le loisir d'étendre un bras sur le dossier afin de se mettre un peu plus à l'aise, croisant ses jambes. Lara ne disait rien de plus, un sourcil arqué, patientant simplement. C'était risqué de devoir effectuer quelque chose pour avoir la confiance de ce type, parce que cela signifiait qu'elle allait opérer dans la méfiance, sans connaître vraiment l'identité de cet homme qui, donc, pouvait se retourner pour mordre lorsqu'il le désirerait. Ça ne lui plaisait pas. Pas le moins du monde. Que lui aurait conseillé donc son frère ? Oh, non, rien. Il n'aurait que rit en lui envoyant un "Tu l'as bien mérité de toute façon". Depuis quand Nick se souciait-il véritablement de ce qu'elle trafiquait ?

HRP:
 

-----------------------

EVERYTHING IS BORING
oh, fuck, dusk is coming for you today. ©️ okinnel.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
True Self
Messages : 153
Date d'inscription : 19/09/2015

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)
avatar

True Self

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Trop tard pour faire demi-tour... [PV Lara]   
Mar 22 Mar - 17:52


Des questions venaient en masse, et rapidement... Mais également, un autre point qui piquait un peu son égo, pour le coup : son "acolyte"... ? À cet instant, bien qu'il ne montre pas la moindre réaction, il se demandait très clairement pour qui elle se prenait. Il était en position de force, ici, et il comptait bien le lui rappeler.

Mériter votre confiance... ? Dites vous déjà que vous n'êtes ici que parce-que je l'ai bien voulu. Sachez également que si je l'avais décidé, vous seriez morte ou pire depuis bien longtemps. J'ai déjà prouvé plusieurs fois que si j'avais voulu vous piéger, je m'y serais déjà pris avant même de vous rencontrer, et que j'aurais très bien pu continuer. Maintenant, posez-vous une question : pour quelle raison êtes-vous ici ? Qu'auriez-vous de si spécial que je tiendrais à avoir en vous piégeant ? La réponse, c'est tout simplement votre intelligence. Ce monde contient bien trop de génies incompris et détournés de grandes causes qui les enrichirait en plus d'enrichir leurs connaissances

Il marqua alors une pause, un serveur lui apportant un thé dont il prit une légère gorgée, avant de déposer la tasse et la regarder sérieusement. Il se dévoilait : ce regard, ce n'était pas celui d'un homme innocent. Ce n'était pas le regard d'un homme simplement curieux... C'était le regard d'un prédateur, de quelqu'un qui, toute sa vie, avait survécu en dévorant et annihilant tous ceux qui se mettaient en travers de son chemin ou dont l'éradication aurait été un bénéfice. Cette fois, c'était certain : cet homme était influent, très influent même, et il y avait quelque-chose de dangereux mais pourtant incroyablement intrigué par la jeune femme dans sa façon de la regarder

Il y a deux types de personnes dans ce monde. Ceux qui acceptent la vérité, et ceux qui la réfutent. La vérité, c'est qu'ici-bas, les personnes comme celles présentes dans cette pièce détiennent un vrai pouvoir. Un que les gouvernements ne peuvent pas s'amuser à contrôler, et qui s'absout de toute forme de règle absolue et arbitraire pour former une cohésion incroyable. Je n'ai rassemblé que très peu de personnes, actuellement, car la matière grise semble être la plus rare au sein de cette espèce curieuse que nous sommes. Mais vous êtes prête... Si vous l'acceptez, vous pourrez nous rejoindre. Je vous laisse bien sûr imaginer les avantages qui viennent avec le soutien de génies du crime, sans parler de toutes les recherches croustillantes que vous pourrez effectuer pour épancher ce besoin incroyable que vous avez de fourrer votre nez partout...

Cette offre semblait très sérieuse. Pas de coup fourré en vue, son regard transperçait le sien, et on pouvait sentir toute la tension dans sa demande... Si elle refusait, bien sûr, il ne lui arriverait rien, mais si elle acceptait... ? Le choix était à elle, et Akando ne pourrait pas l'influencer sur ce coup-ci...


-----------------------


Ahoy to the Chatbox !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Persona
Black Ghost - Ajin Messages : 86
Date d'inscription : 17/02/2016

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)
avatar

Persona

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Trop tard pour faire demi-tour... [PV Lara]   
Ven 25 Mar - 16:42


La panthère noire restait silencieuse, un léger sourire aux lèvres moqueur à peine visible sur son faciès où une condescendance détestable régnait. Elle doutait profondément des paroles de cet homme, purement et simplement parce que, si elle-même n'avait pas le pouvoir ou l'argent, son aîné l'avait. Et cela signifiait qu'au final, la détective n'était pas si facile à éliminer que cela. Beaucoup s'étaient brisés les crocs en pensant pouvoir annihiler Lara, en voulant l'éloigner de telle enquête, tenter de l'arrêter puisqu'elle mettait tant son nez ci et là. Malheureusement, il était aisé pour la brune de se dépêtrer de ces malheureuses situations d'un claquement de doigt - ou presque. Si son aîné refusait de lui payer quoique ce soit, lorsque la vie de sa sœur était en jeu, il agissait la seconde qui suivait. Et ce pouvoir, cet argent sur lesquels Lara crachait sans cesse s’avéraient bien utiles.

La jeune femme finit par croiser ses bras, un sourcil arqué tandis qu'elle attendait simplement. Elle l'observait, attendant qu'il reprenne la parole, nullement impressionnée ou quoique ce soit. Au final jusque là, il n'y avait rien de si bizarre. Combien d'êtres l'avaient approché pour tirer quelque chose d'elle ? Combien de fois avait-on trafiqué des enquêtes pour mener la détective trop curieuse par le bout du nez ? Oh, elle plongeait toujours. La panthère noire avait beau savoir qu'on lui taillait un chemin, elle suivait simplement pour découvrir qui était tout cela, dans quel but.
Le regard du surnommé Naga face à elle sembla changer. Lara plissa légèrement ses prunelles céruléennes. Elle avait déjà pu voir ce genre de regards de bêtes cruelles, de prédateurs grimpant au sommet grâce aux cadavres qu'ils semaient. Oui, beaucoup trop à présent, cet homme face à elle lui faisait penser à Antoine. C'était terriblement agaçant. Heureusement, il y avait des différences sinon, cela aurait été clairement problématique. Surtout pour elle en réalité. Il reprenait la parole.

Le pouvoir, le pouvoir. Pourquoi diable n'avaient-ils tous que cela aux bords des lèvres ? Pour acquérir une pseudo forme de liberté ? Pour régner ? Pour trôner en Maître absolu au-dessus de tous, du Gouvernement, de chaque être jonchant cette fichue planète ? La panthère noire sembla à l'instant ennuyée, s'enfonçant un peu plus dans la banquette en soupirant lourdement. Elle faisait presque penser à une enfant lassée des paroles incompréhensibles qu'un adulte lui déversaient. Mais et donc ? Il se faisait un groupuscule de personnes redoutablement intelligentes, se servant avec brio de leur matière grise ? Les rejoindre ? Soutien de génies du crime ? Lara poussa un nouveau long soupire avant de se mettre à rire doucement, passant une main sur son visage avant de rejeter un peu sa tête en arrière.

« That sounds like something of fucking boring. »

L'américaine redressa sa tête, les sourcils finement froncés, plantant de nouveau ses mirettes dans celles de son interlocuteur. Son rire semblait avoir alerté quelques êtres non loin qui, un instant, les observèrent avant de reprendre leurs activités. Lara, fidèle à elle-même, redevenait cet être narcissique et suffisant si assuré de ses capacités. Si persuadé de son évidente supériorité. Combien de fois devrait-elle le souligner pour qu'ils comprennent tous ? La brune avait beau admirer les œuvres criminelles de certains êtres psychotiques, au final, elle ne les considérait aucunement comme supérieurs. Elle n'avait encore jusque-là jamais redouté quiconque puisque qu'elle n'avait pas à avoir peur. Elle ne pouvait pas. Parce que même les araignées dont les fils tiraient sur chaque mécanisme, ces araignées qui pensaient tout pouvoir contrôler du centre de leurs toiles, elle finirait par les débusquer quoiqu'il en advienne.

« Sérieusement ? Pensez-vous qu'un être tel que moi, d'une évidente supériorité intellectuelle compte s'assembler à de vulgaires autres êtres se prenant pour des génies ? Même si vous êtes un dangereux prédateur, cela ne m'attire en rien. Et vous rejoindre pour faire quoi ? Assouvir votre besoin de tout contrôler ? De trôner en maître sur la ville, sur ses alentours ? Terrifier des imbéciles incapables de réfléchir à quoique ce soit de plus pertinent que leurs infimes soucis du quotidien ? Je n'ai pas besoin d'un quelconque soutien, j'en ai déjà et il est plus puissant que celui de pseudo génies du crimes. Ne pas avoir votre pouvoir ne m'empêche aucunement de rechercher et de satisfaire mon besoin de fourrer mon nez partout comme vous dîtes. Je n'en ai clairement pas besoin, tout comme je n'ai pas besoin d'être entourée pour être d'une efficacité redoutable. Peut-être que si un client me le demande, tous vous dénicher et vous attraper sera plus amusant que votre proposition, après tout. »

Bras de nouveau croisés, faciès irréprochablement neutre s'accordant avec sa voix assurée et suave. Elle n'était cependant pas fermée, elle ne voulait simplement pas travailler avec d'autres personnes. Tout simplement parce qu'elle détestait qu'on lui inculque quelque chose, Lara choisissait habituellement avec qui elle opérait - et souvent c'était seule. Et peut-être aussi parce que sa loyauté était déjà accordée et que l'accorder à trop de personnes, ça ne lui ressemblait aucunement.

Spoiler:
 

-----------------------

EVERYTHING IS BORING
oh, fuck, dusk is coming for you today. ©️ okinnel.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
True Self
Messages : 153
Date d'inscription : 19/09/2015

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)
avatar

True Self

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Trop tard pour faire demi-tour... [PV Lara]   
Ven 25 Mar - 17:44


Akando était tolérant. Il était également, lorsqu'il le fallait, capable de faire preuve d'humilité. Mais des fois, face à la plus tenace des arrogances, il ne pouvait pas se contenter de regarder la situation se dérouler sous ses yeux sans rien dire. Surtout lorsque la fin de sa phrase contenait une menace. Cette fois-ci, il allait devoir lui envoyer un message. Un message clair et net... On ne se moque pas de Naga. Ses troubles de la personnalité entraient en jeu dans ce genre d'instant, et la grande cruauté au fond de lui refaisait surface, alors qu'un sourire inquiétant naissait sur son visage en l'entendant parler.

Je n'en attendais pas moins... Regardez autour de vous. Vous êtes plusieurs centaines de mètres sous terre et vous êtes seule. Si vous vous levez brusquement, si vous essayez de partir sans que je vous y ai autorisé, si vous tentez quoi que ce soit... La mort sera un sort souhaitable comparé à ce qui vous attend. Vous auriez au moins pu faire preuve de respect, ou, à défaut, au moins de prudence... J'ai encore la patience de vous accorder une chance. Une dernière chance pour comprendre une chose.

Alors son regard se releva, croisant le sien, sérieux et meurtrier. Les personnes autour, armées, semblaient lui barrer la route pour qu'elle n'ait aucun moyen de s'échapper. Si elle tentait quoi que ce soit, elle était finie. Akando avait bien prévu son coup : elle était prise au piège, dans cet endroit loin de toute aide possible. Aucun réseau téléphonique, aucun réseau wi-fi, aucune communication avec le monde extérieur... Elle pourrait hurler à pleins poumons sans que personne ne lève le petit doigt. Il avait choisi ce lieu pour une raison précise; pas seulement car son accès est un grand honneur, mais également car personne ne l'interromprait. Il était dans son élément. Alors il reprit, avec sa voix toujours aussi peu rassurante et pourtant incroyablement calme et contrôler

Don't fuck with me. I know much more about you than you even suspect... I can destroy you just by slipping a few words through that thick brain of yours. And if you don't want me and my friends here to make a full usage of that, you'd better tone your voice down and consider the situation you're in. You could get out with an advantage here if you follow my advice, or you could be the next gift I'd give to your precious brother right on the front of his door. How do you think he would appreciate to see his beloved sister in a bodybag, in such a poor condition too ? You're underestimating me. You think you're the world's greatest genius, but I'll give you some intel : there can be only one. The world's smartest person wouldn't come here without keeping a backup plan under his sleeve... And I made sure to have the full advantage here. Now, how about we go back to some friendly chat ? I'm sure you'd prefer to get out of here at least without anything to worry about, right ?

Finalement, après sa longue tirade, il se recula un peu, bien que les deux gardes du corps armés restent alertes au moindre mouvement brusque qui pourrait survenir. Finalement, après un sourire en coin vicieux, Akando reposa son regard sur la panthère. Il avait l'air... différent. Qui qu'il soit, il était très étrange : il semblait voguer entre diverses émotions, ne semblant jamais être la même personne, son humeur et sa personnalité changeant du tout au tout. Avec quelques conjectures, on aurait même pu le penser schizophrène...

... C'est amusant. On dirait moi il y a plusieurs années... Impétueuse et arrogante. Tu prétend avoir du soutien... Mais sans ton précieux "soutien", tu n'es rien. Et je crois que tu m'as mal compris... Je ne te propose pas mon soutien. S'il t'arrive quelque-chose, tu te débrouilles. Ce que je te propose... C'est de ne plus avoir besoin de soutien. Que quoi qu'il t'arrive, ton intelligence et ton influence soient les seules choses qui te maintiennent en vie. Tu ne peux faire confiance qu'à une personne... À toi même. Même si tu refuses mon offre, souviens-toi au moins de ça. Si tu dépend éternellement de personnes ayant sacrifié leur insouciance pour obtenir du pouvoir, tu ne pourras jamais te sortir seule. On ne peut pas éternellement fuir cette réalité... Tu peux soit prendre les choses en main et accepter que je t'apprenne à te servir de ta matière grise incroyable mais encore trop sauvage et prétentieuse, soit partir dignement et dépendre éternellement des autres. Ceux qui n'ont aucun pouvoir finissent tôt ou tard soit par devenir les esclaves de ceux qui le possèdent, soit par mourir dans l'injustice et la honte. Je te conseille de bien choisir...

Prenant une gorgée légère de son thé, il semblait parfaitement détendu malgré son changement radical d'humeur et de personnalité. C'était très dur de le cerner, car même quand on pensait qu'il allait se trahir en changeant aussi brusquement, au final, il gardait toujours cette aura mystérieuse et imperceptible... C'en était presque dérangeant.


-----------------------


Ahoy to the Chatbox !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Persona
Black Ghost - Ajin Messages : 86
Date d'inscription : 17/02/2016

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)
avatar

Persona

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Trop tard pour faire demi-tour... [PV Lara]   
Ven 25 Mar - 22:02


Lara avait beau savoir qu'elle était entourée d'êtres capables de la tuer et de la faire disparaître, elle ne pouvait pas se laisser impressionner et acquiescer gentiment. Ce n'était pas dans sa nature. Ce n'était pas elle. Le respect ? La prudence ? Ce n'étaient que des mots inconnus dans le vocabulaire de la jeune femme. Elle ne respectait rien, ne prenait garde à rien et faisait simplement ce qu'elle désirait, quand elle l’entendait et c'était aussi pour cela, qu'elle s'amenait sans cesse des problèmes. L'américaine sentait l'atmosphère se tendre, devenir lourd. Elle arqua un sourcil tout en balayant les alentours du regard, les mâchoires serrées. Elle se sentait épiée, elle sentait qu'on l'obligeait à rester assise, se lever serait signifier sa mort immédiate. Alors, il feula dans la langue natale de la jeune femme qui reporta son attention sur lui.

Lara eut un sourire en coin, observant face à elle l'homme changer de mine. Il était étrange, il semblait avoir été brusquement enflammé avant de s'apaiser. Nullement touchée par les paroles de son interlocuteur qui, dans son esprit, se transformait peu à peu en adversaire, la jeune femme jeta un regard aux deux gardes du corps. Même après sa longue tirade, il semblait encore devoir parler. Alors après avoir arboré un sourire agacé vis-à-vis des gardes armés, la panthère pencha un peu sa tête d'un côté pour écouter Naga. De plus en plus, la neutralité de la femme changeait en vive irritation. C'étaient toutes ces paroles, l'endroit, le fait de se sentir coincé. Et encore, elle se retenait cruellement de grogner pour de bon et de taper du poing sur la table pour faire encore plus part de la colère sourde qui montait au fin fond de sa gorge.

« Sérieusement ? Tu croyais que personne ne savait que j'étais allée rencontrer un informateur ? Que personne ne nous as suivi jusqu'au bistrot ridicule de tout à l'heure ? »

La jeune femme savait bien qu'au final, rencontrer un informateur était risqué. Son frère avait été prévenu afin qu'il envoie quelqu'un veiller. Ne sait-on jamais.
En tout cas, la panthère cessait de vouvoyer, son ton montait à nouveau et Lara avait beau être habituellement neutre et tranquille, tous savaient qu'au bout d'un moment, même cette figure glaciale pouvait être empreinte de colère. Par ailleurs, en dépit de tout, ce n'était pas l'endroit qui risquait de l'empêcher de la laisser un peu exploser. Alors la voix suave se modifiait en grondement d'agacement pur. Retourner à une discussion amicale ? Oh que non.

« Je n'ai pas besoin d'influence, de soutien, de pouvoir, d'argent ni d'aucun être. Je ne deviendrai pas pour autant une esclave, et je ne crèverais pas dans la honte et l'injustice. »

Si seulement elle savait ce que c'était que de ressentir de la honte, de l'injustice. Lara avait beau avoir fait le pire, jamais elle ne s'était demandée "Pourquoi j'ai fait ça moi ? Comment ai-je pu faire une chose pareille ?" Non, elle le faisait, point.

« Tu sais quoi ? Cela fait des années que je m'en sors avec ma matière grise, penses-tu vraiment que je veuille apprendre quoique ce soit de toi ? Tu ne m'apprends rien, je ne me repose pas sur les autres, clairement pas sur les êtres de mon entourage ayant du pouvoir. Non, vraiment, tes petites leçons de confiance sont bien mignonnes mais tu peux te les garder, dude. »

Pour autant, ce qu'elle disait était mêlée de faux et de vrais. A l'instant, elle se rendait compte que souvent, lorsque de tels gros problèmes lui arrivaient, elle pensait à son aîné. Qu'il était là, de toute manière. Après tout, n'avait-il pas toujours là ? Se reposait-elle beaucoup trop sur lui et l'influence aberrante qu'il avait ? Oh, Lara le savait. Le pouvoir, l'argent, cela était pour tout le monde terrifiant. On pouvait tout acheter, tout demander, il n'y avait qu'un claquer des doigts et on était servit sur un plateau d'or. Et puis, quand elle disait n'avoir besoin de personne, était-ce bien réel ? Certes, elle n'avait jamais vraiment demandé de l'aide, hurler pour qu'on la sauve mais parfois, elle avait recourt à Antoine pour qu'il lui apporte un soutien secret. Même si la plupart du temps, il agissait de son propre chef. Ô que Lara savait être un humain pitoyable, détesté par ses pairs en dépit de son intelligence hors-pair. Elle-même ne portait pas particulièrement les autres dans son cœur sans pour autant cracher sur tous. Oui, la panthère les voyait comme des insectes. Mais peut-être des insectes parfois attachants. Mais cela ne serait jamais suffisant pour que la femme se retourne entièrement contre ses pairs, tout simplement parce que cela ne l'amusait pas de torturer des êtres faibles ne lui ayant au final, pas fait grand-chose.

« Tsh. Tu n'es pas très fort pour la propagande, tu es certain d'avoir du monde à tes côtés ? Oh, tu as dû tous les acheter avec ton pouvoir, ton argent, de toute manière. Ou les attirer avec, c'est ridicule d'être aussi avare et cupide. Peut-être as-tu un moyen autre de me présenter la chose ? Sinon, je présumes que l'on se retrouvera à ton procès. Ou à ta mort »

Elle avait soufflé les derniers mots, ils avaient été à peine perceptibles. Mais le reste avait été prononcé clairement et avec une véritable touche de moquerie, acerbe. Lara arborait à présent une mine plus qu'assurée, encrant de nouveau ses mirettes dans celles de son interlocuteur. Interlocuteur si étrange. Ses changements de comportements, en fait. Son attitude. Ce qu'il dégageait. C'était désagréable d'être face à une telle araignée.

Spoiler:
 

-----------------------

EVERYTHING IS BORING
oh, fuck, dusk is coming for you today. ©️ okinnel.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
True Self
Messages : 153
Date d'inscription : 19/09/2015

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)
avatar

True Self

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Trop tard pour faire demi-tour... [PV Lara]   
Dim 27 Mar - 4:04


La jeune femme s'énervait, et pourtant, Akando ne perdait pas son sang-froid. Pas cette fois... Au contraire, il venait de comprendre quelque-chose d'important. Il avait peut-être démarré cette discussion du mauvais pied. Elle l'avait mal compris. Elle venait d'un Univers qu'au fond, il n'avait que trop bien connu. Ça y est, il venait de trouver ce qui les connectait : cette volonté forte d'indépendance et de sensations fortes. Seulement, il avait beau trouver des points communs, il voyait également beaucoup de différences, et il se devait de lui expliquer le fond de sa pensée... Et la vérité.

Toutes les personnes autour de toi ne sont ici que pour une raison simple : ils me font confiance, et réciproquement. Acheter par sa simple influence quelqu'un est la plus stupide des choses à faire... Je ne veux pas t'acheter et encore moins te posséder. Tu n'es pas un objet. Si je cherchais à profiter d'une quelconque facette de toi, jamais je n'aurais commis l'insulte de te le proposer en face, comme ça, de façon éhontée. Non... La vérité, c'est que ce monde a besoin que des esprits supérieurs se donnent les moyens d'être protégés de la masse moyenne profitant du nombre. Aucune des personnes ici n'est promis à la gloire, l'argent et la renommée.

Non. Ils sont promis à la confiance et l'instruction. Si ces gardes du corps ici-présent n'étaient que des mercenaires, tu n'aurais qu'à leur promettre plus d'argent et je serais fait. Non... Ceux-ci sont de fidèles alliés car je leur ai accordé à chacun de l'attention. Pour chacun, j'ai fais mon possible pour les tirer d'un sort pire que la mort. Bien qu'ils n'aient pas le matériau pour devenir de grands hommes, je leur ai au moins accordé ma confiance et, en retour, ils m'accordent la leur. Toi, tu peux être destinée à de grandes choses... Mais encore faut-il les souhaiter...


Suite à sa longue tirade, il ferma les yeux, buvant une autre gorgée de son thé... Il semblait calme, posé et extrêmement maîtrisé. C'en était presque dérangeant... Jusqu'à quel point il était capable de s'adapter, moduler son comportement, analyser chaque petite saute d'humeur, l'observer... Mais surtout, son étrange intérêt inconditionnel pour ses capacités. Au final, il ne semblait même pas spécialement lui vouloir de mal, il s'y prenait juste d'une façon si bizarre...

L'influence et le pouvoir ne sont pas des coussins confortables sur lesquels se reposer pour pouvoir profiter d'une vie d'oisiveté... Non. Ce sont des outils qui permettent au plus redoutable des esprits de se libérer de toute contrainte possible. Et puis, ne prétend pas ne pas avoir besoin de tout ça quand il est clair que si personne dans ton entourage n'en avait eu, tu serais déjà morte depuis longtemps... Ta vanité te perdra, si tu continues à la laisser obscurcir ta brillante intelligence.

Il laissa un soupir fatigué se faire entendre, fermant les yeux... Quand il parlait de cette façon posée et calme, on sentait réellement que c'était par expérience, et pas par prétention. Il s'inquiétait réellement qu'un esprit aussi rare et brillant ne finisse par mourir de prétention - Car oui, c'était possible... Si Akando n'avait pas eu des intentions bienveillantes à son égard, elle l'aurait déjà été, morte... Et encore, un faux mouvement pouvait encore la précipiter dans la tombe, avec les gardes du corps autour...


-----------------------


Ahoy to the Chatbox !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Trop tard pour faire demi-tour... [PV Lara]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Il n'est jamais trop tard pour vivre ses rêves [ Étoile Brillante ].
» demi-tour
» G20, des mesures adoptées pour faire face à la crise
» Il est trop tard pour travailler. [pv Montgo/Seb/Mel]
» Trop froid pour être dehors. [Autumn ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Persona RPG :: ITEKU :: Streets and transports-
Revenir en haut
Aller en bas