Forum rôle-play inspiré de l'univers de Persona. Après un étrange évènement, les habitants d'Iteku ont obtenu la possibilité de changer de vie dans un nouveau monde.
 
Bienvenue à toi dans la Velvet room, Invité ! Ce forum existe entre les rêves et la réalité, entre l'esprit et la matière. Ci-dessous tu trouveras toutes les informations nécessaires pour comprendre son univers, ses lois. Oseras-tu affronter ton destin ?
Si vous avez le moindre problème, contactez un membre de notre SUPER STAFF !








Un chaleureux accueil pour notre petit nouveau ! Amuse-toi bien =D
Le codage et le graphisme appartiennent au forum Persona RPG. Merci à Ami d'avoir codé certaines parties du forum. <3 Merci aussi au site Never Utopia pour ses nombreux tutoriels, vraiment ce sont les meilleurs ! Le contexte a été élaboré par et pour ce forum. Toute tentative de reproduction, partielle ou complète, de notre travail sans autorisation est interdite. Respectez notre travail !
Derniers sujets

Partagez | 
 

 La naissance d'un duo des plus atypiques « Vincente

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Persona
Black Ghost - Ajin Messages : 86
Date d'inscription : 17/02/2016

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)
avatar

Persona

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)

MessageSujet: La naissance d'un duo des plus atypiques « Vincente   
Dim 21 Fév - 21:25



« C'est vraiment une bonne idée ? »

C'était une voix véritablement peu assurée qui venait de s'élever, légèrement tremblante. Ce qui eut par ailleurs le don d'agacer presque immédiatement la jeune femme qui attrapa sa cigarette entre deux doigts, soupirant bruyamment. La brune arqua un sourcil en scrutant un peu plus attentivement l'endroit de cet étrange rendez-vous, jetant d'une façon des plus négligés l'objet des fumeurs avant de l'écraser du talon de sa bottine noire. Vêtue d'un trench-coat sombre, d'un pantalon qui l'était tout autant, la jeune femme inspirait réellement une étrange impression de froideur. Depuis combien de temps cherchait-elle à rencontrer ce Vincente Ancona ? Des semaines qu'elle effectuait des recherches sur lui, s'approchant de plus en plus jusqu'à en risquer gros. Cependant, la somme qu'elle aurait si elle parvenait à attraper ce jeune homme était alléchante et par ces temps, Lara ne crachait pas sur l'argent. Malheureusement, l'homme à ses côtés commençait à sérieusement à lui taper sur le système, lui posant sur le trajet des centaines de questions. Alors dans un énième soupire, les orbes azurées de la détective coulèrent sur le visage crispé du Japonais aux cheveux châtains qui scrutait tout autour de lui avec minutie. Que croyait-il ? Que le gosse mafieux allait surgir du ciel ?

« Si vous voulez mon avis, ce n'est pas une bonne idée. Après tout, qu'est-ce qui nous assure qu'il viendra vraiment seul ? Ou sans armes ? C'est pour ça que je vous ai prié d'emporter une arme, cependant vous ne vous en servez que s'il tente quelque chose de louche. Nous ne sommes pas ici pour tuer un jeune. Aussi, cassez-vous de là. Sérieusement, il va douter de ma sincérité s'il vous voit à mes côtés, cachez-vous quelque part. »

Lara croisa ensuite ses bras, offrant un regard assez insistant à son client pour qu'il finisse par se reculer, disparaissant ensuite dans un coin. Satisfaite, la jeune américaine détourna ses prunelles afin d'observer l'obscurité, l'endroit était incroyablement désert. Prêt à être témoin de ce qui allait ici se dérouler dans quelques minutes, rien de bien important selon la brune. Après tout, ce Vincente avait dix-neuf ans, que croyait-il donc ? Il allait se faire plumer comme un bleu ce petit plein aux as qui voulait jouer aux méchants comme papa. Oui, tout cela provenait bel et bien des pensées de la détective qui ne prenait pas le moins du monde le blondinet au sérieux. C'était bien dommage de devoir coffrer un si jeune, il passerait une partie de sa vie derrière des barreaux.

Lara jeta un œil à sa mallette sombre posée à ses pieds. Elle contenait des documents, des clichés des plus importants qui permettraient assurément de faire enfermer Vincente un bon moment. La jeune femme eut un léger sourire en coin, un soupire de satisfaction franchissant la barrière de ses lippes. Encore un travail effectué parfaitement.
Des bruits de pas légers se firent entendre et Lara glissa ses orbes sur la présence qui arrivait. Il était enfin là, Vincente Ancona, jeune qui se prenait pour un criminel des plus terrifiants. Elle avait beau l'avoir observé, l'idée qu'elle se faisait de lui restait la même: un gosse trop assuré. La preuve, il avait vraiment osé se pointer ici sans escorte. Lara fit un léger pas vers l'avant, montra de sa main droite la mallette à ses côtés.

« Bonsoir jeune homme, contente de vous avoir en face de moi. Je vous présente cette mallette qui symbolise votre déchéance ainsi, vous n'avez qu'une chose à faire, me suivre rencontrer les flics. », sa vieille locataire avait beau lui enseigner avec application le japonais, un accent américain persistait, incroyablement tenace.


-----------------------

EVERYTHING IS BORING
oh, fuck, dusk is coming for you today. ©️ okinnel.



Dernière édition par Lara R. Dawson le Jeu 10 Mar - 3:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: La naissance d'un duo des plus atypiques « Vincente   
Dim 21 Fév - 22:47

Les pas résonnaient dans les ruelles sombres de la nuit. Les lampadaires illuminaient la seule silhouette flânant dans une direction. Une veste longue bleue sur un jeune homme à la chevelure blonde. Les mains dans ses poches, Vincente prenait son temps dans une démarche relaxée alors qu’il devrait s’inquiéter plus qu’autre chose. Une détective avait prit rendez-vous ce soir dans une gare pour un tête à tête. Apparemment, des informations compromettantes pourraient être livrées à la police si le jeune mafieux ne se rendait pas seul à la Iwara Station selon des horaires bien fixes. Quelle bonne blague ! Des informations contre lui ? Mais il n’a jamais cherché à être dans les normes de la loi. Pourtant, malgré le regard qu’il sentait sur lui depuis quelques temps, Vincente ne s’était pas assez méfié. Erreur de jugement ? Manque dans sa garde ? La vie ne manquait pas de surprises et son apprentissage pouvait parfois coûter la liberté, ou son futur…Ses chaussures noires s’avançaient dans la nuit jusqu’au lieu de rendez-vous. Le second maitre de la famille Ancona s’arrêta à quelques mètres d’une femme qu’il n’avait jamais vu auparavant. Vincente sortit ses mains de ses poches, ouvrit lentement la veste devant la femme au visage sévère mais d’un charme sombre. Telle une rose noire s’épanouissant dans la nuit. Sa chemise blanche fut montrée pendant que les mains tenaient la veste ouverte de chaque côté. Un pantalon soyeux noir garnissait les jambes robustes d’un homme qui s’entrainait depuis tout petit au combat et à la survie. Un sourire provocateur ornait le visage de notre protagoniste pendant que son regard plongeait en direction de la femme et de la mallette.
« Me voici avec du retard. Mes excuses bella signorina, il n’est pas dans mes habitudes de faire attendre une dame. Sans armes et seul comme vous le voyez. Une situation parfaite pour un rendez-vous sous la lune. »

Alors comme ça, c’est cette valise qui contenait toutes les informations le décrivant ? Elle avait donc assez d’informations pour l’enfermer ? Quelle bonne blague ! La mafia avait toujours assez d’informateurs, d’avocats et tout le reste pour sauvegarder les membres les plus influents de chaque famille. De plus, la famille Ancona n’était pas une petite famille qui débutait mais bien un empire tout entier qui s’étendait en Italie et maintenant au Japon. Inutile de dire que seulement quelques informations ne pouvaient pas mettre à mal Vincente. A part la mort. Ce qui était souvent la méthode d’exécution des hommes de l’ombre car la justice n’était pas assez forte. Sortant les mains de ses poches, le second maitre leva ses mains puis tendit l’une de ses mains en avant en ouvrant la paume de sa main.
« Stoppons cette comédie immédiatement ma rosa nera. Vous risquez gros pour pas grand chose. Donnez-moi la valise et partons sur un nouveau pied. »

…Ou la mort vous guettera. Telle est la vision de la mafia. Faire taire ceux qui parlent trop pour toujours maintenir une aura de mystère. La mafia n’existe pas dans la lumière alors il n’y a pas de raison de faire fuiter des informations qui risquerait de jeter une belle femme dans un ruisseau lorsqu’on le peut. Tout ce qu’il fallait, c’est qu’elle se laisse faire et qu’elle réponde à quelques questions. Vincente fonctionna au culot, il tendait sa main tout en s’avançant lentement en sa direction, avec la ferme intention de pouvoir récupérer cette valise. Son aura dégageait cet aspect malveillant comme porterait un homme d'un certain âge qui portait la bouteille. Vincente sentait la mort et la portait avec classe car ses mains étaient entachées de sang. Sa ferme intention était de vérifier la véracité de ses dires à cette…anglaise ou américaine au vu de son accent.
Revenir en haut Aller en bas
Persona
Black Ghost - Ajin Messages : 86
Date d'inscription : 17/02/2016

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)
avatar

Persona

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: La naissance d'un duo des plus atypiques « Vincente   
Dim 21 Fév - 23:20



Il avait joué le jeu et n'avait rien emporté avec lui comme armes. La jeune femme l'observa avec minutie, tentant de deviner si aucun lame ne se dissimulait sous les vêtements, peut-être dans une chaussure ? Vincente Ancona semblait cependant être un homme de parole sur ce point et cela allait avec son allure distinguée. Lara fit la même chose que lui, ouvrant son trench coat et offrant ainsi une vision sur son t-shirt noir à col. Pas d'armes. La demoiselle avait plus ou moins joué le jeu même si son client se dissimulait dans les environs.
La panthère noire répondit au sourire provocateur de Vincente, habillant elle-même ses lippes d'un sourire purement amusé ornant le coin de ses lèvres gauche. Si elle avait pu démontrer ses origines anglophones de part son accent, lui démontrait celles italiennes de part ses expressions. Sauf si ce n'était qu'un jeu ?

« Vos petites menaces sont vaines, si vous saviez combien de fois on m'a ainsi menacé, vous seriez bluffé. », argua la demoiselle en fronçant ses fins sourcils.

Il approchait de trop à son goût. Par ailleurs, l'impression que ce jeune mafieux offrait était désagréable, il s'émanait de lui quelque chose qu'on pourrait peut-être qualifier de malsain. De mauvais. Alors que Lara dégageait cette autorité absurdement glaciale renforcé par un faciès des plus méprisants lorsqu'elle le désirait, le jeune homme présentait une aura peu rassurante. Malheureusement pour lui, la jeune femme était loin d'être facilement impressionnable et le voir ainsi approcher, cela ne lui plaisait aucunement. Ainsi, Lara recourait rarement à la force et le peu de fois qu'elle l'avait fait, cela avait été plutôt fructueux. Seulement, il y avait  un détail infime que Lara avait noté, même sous le pantalon sombre et soyeux, les jambes de Vincente n'étaient pas maigrelettes. Visible, évident pour le regard d'aigle de la demoiselle aux prunelles d'azur. Cela pouvait dangereusement signifier qu'il subissait un certaine entraînement. Simple joggeur endurci ou combattant aguerri ? La question serait élucidée lorsque l'affrontement autre que verbal démarrerait. Même si cela, pour Lara, ce n'était qu'une vague option. Ses rudiments en boxe seraient bien inutiles face à un être qui s'entraînait assidûment.

« Arrêtez. Vous n'aurez pas cette mallette. », elle parla avec un calme détaché presque méprisant.

La sombre détective se décala à peine sur sa droite, envoyant sa jambe vers l'avant avant de la faire revenir avec force vers l'arrière et droit dans la mallette. Dite mallette qui fut éjectée brusquement. Elle alla s'effondrer un peu plus loin sur le sol humide et dur dans un léger bruit qui fit sourire Lara. Puis, l'américaine ferma ses poings, scrutant avec attention le blondinet. Il ne passerait pas, c'était inéluctable. Pas tant que la panthère noire veillerait sur cet objet qui renfermait gros. Déterminée, enfin secouée par une énergie qui s'amoncelait dans son corps, Lara sentait que cette soirée serait un pur bonheur d'adrénaline. Sa jambe droite se recula légèrement, elle était en garde, ses orbes encrées dans celles du blondinet. Sa dernière option ? Elle arrivait plus tôt que prévu mais Lara conservait un calme absurde.

« I'm sorry dude. Avancez encore un peu et je vais devoir recourir à la force pour vous remettre à mon client. »


-----------------------

EVERYTHING IS BORING
oh, fuck, dusk is coming for you today. ©️ okinnel.



Dernière édition par Lara R. Dawson le Jeu 10 Mar - 3:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: La naissance d'un duo des plus atypiques « Vincente   
Lun 22 Fév - 19:10

Elle semblait complètement sereine d’apparence cette demoiselle. En voilà une proie intéressante ! Vincente sentait son sang bouillir par une excitation dont il avait peu de fois eu l’occasion de ressentir en dehors de ses contrats de mafieux. L’excitation de ne pas avoir la main sur la situation, qu’à toute erreur de calcul, le sort pouvait être totalement différent. Mais c’est ce qui maintenait en vie notre blondinet. L’aura du danger. Cette anglophone venait surement d’arriver dans les lieux pour que Vincente ne se soit pas inquiété plus que ça, ni même soit renseigné de la présence d’une telle femme de caractère. S’il n’y avait pas le retour d’Alessia, son amie d’enfance et sa fiancée par alliance de famille, il aurait pu être charmé. Sauf qu’elle était dans le camp ennemi et voulait en découdre apparemment. D’un sourire amusé, presque sadique, notre protagoniste avança puis tendit ses deux mains tout en plongeant son regard dans celui de son interlocutrice :

« Vous voyez une menace ? Le mie scuse signorina, loin de moi l’intention de vous importuner. Vous vouliez m’attraper, je vous facilite la tâche en m’approchant de vous. » Puis les pas continuèrent, tranquillement, dans une aura morbide qui mettrait en panique n’importe quelle personne normale. Cette femme restait telle une arme glaciale prête à tirer si son opposant s’approchait trop d’elle. Pour qu’une femme dégage une telle aura, elle a dû voir la mort et la chercher plus d’une fois. Quelle dommage qu’elle ne soit pas une mafieuse, elle serait parfaitement une binôme de terrain pour Vincente. Le jeune homme avait l’habitude de combattre avec des hommes de main à ses côtés, les rivalités entre famille l’imposaient. Mais peu de femmes se frayaient un chemin dans cet univers sombre. Peu de guerrière restaient sur le terrain et donc, en voir une réchauffait le cœur d’un jeune homme jouant avec elle. L’inconnue frappa dans la mallette qui valdingua un peu plus loin derrière. Protégeant encore un peu les papiers qui pourraient mettre si vite fin à un conflit naissant. Vincente prit juste une seconde pour observer la mallette du coin de l’œil avant d’effectuer sa danse meurtrière. D’un visage changeant, complètement sombre derrière un sourire de psychopathe, le guerrier né lâcha un « Si signorina veut danser, alors…Dansons ! »
Le mafieux attendit que derrière le coup de pied, il prit un élan pour empêcher qu’elle prenne le meilleur appui et se retrouva devant elle. A seulement quelques centimètres d’elle, Vincente frappa de son pied en direction des côtes de son adversaire. Apprenant plusieurs arts martiaux, le jeune homme sait aussi bien maitriser son adversaire que le neutraliser. Le but n’étant pas de la tuer dans l’immédiat mais seulement de maitriser pour la faire parler. Il enchaina plusieurs tentatives de coups en frappant d’un pied avant de passer à l’autre en les faisant fuser en direction du visage de la femme, ou de ses jambes pour la mettre à terre. Puis, Vincente tenta de se jeter sur la femme pour la plaquer au sol ou contre un poteau de la Iwara Station pour approcher son visage du sien. Assez proche pour être inquiétant mais aussi ne rater aucun mot de l’inconnue.

« Qui es tu ? Tu viens d’une famille rivale ? Police ? Je suis bien curieux. »

Du vouvoiement, il est passé au tutoiement pour parler de choses plus sérieuses avec la dame. Il sait se montrer agressif quand la situation l'exige. Surtout lorsque le menace de l'emmener en prison.
Revenir en haut Aller en bas
Persona
Black Ghost - Ajin Messages : 86
Date d'inscription : 17/02/2016

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)
avatar

Persona

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: La naissance d'un duo des plus atypiques « Vincente   
Lun 22 Fév - 21:52



Solide sur ses appuis, la jeune femme scruta un instant le visage du blond déformé par un rictus cruel qui ne présageait rien de bon. Son cœur sembla s'emballer brusquement mais Lara conserva une respiration des plus posées, ce n'était pas de la peur qui osait s'emparer de la détective. Comment expliquer que ce jeune mafieux venait de la sortir d'une torpeur léthargique ? Enfin, cela faisait longtemps, longtemps qu'elle n'avait pas risqué d'être blessée. Ses dernières enquêtes avaient été ennuyantes et la brune les avaient effectué seulement pour se faire un peu d'argent (et payer cette mégère de Shizuka Onagara), falsifier des papiers, enquêter sur une entreprise, rien de bien entraînant.

Déjà, il était face à elle et la panthère noire fronça ses fins sourcils, ses lippes se déformant en un sourire méprisant alors qu'elle redressait un peu son menton. D'une célérité qu'elle ne lui aurait pas soupçonné, il engagea ses hanches et une douleur soudaine s'empara des côtes côté gauche de l'américaine. Son souffle manqua un instant de lui perdre, elle plissa ses orbes céruléennes et, enfin, un sourire carnassier habilla ses lèvres. La suite fut tout aussi rapide, il enchaînait les coups de pied avec une assurance, une maîtrise terrifiante. Lara recula pas à pas, empêchant l'autre de la toucher au visage en repoussant ses coups à l'aide ses ses bras, déviant les jambes avec habileté. Les coups étaient puissants mais les appuis de la brune étaient bons et elle se stabilisait parfaitement sur le sol, cessant parfois de soutenir le regard de son adversaire pour observer une seconde les coups. Elle parvenait à éviter ceux visant ses jambes en reculant suffisamment vite. Malheureusement, ce petit manège ne dura pas bien longtemps et un coup manqua de la faire chuter, un poids se fit ensuite sentir contre elle. Sans douceur, son dos encaissa la rencontre avec un panneau assez large qui démontrait peut-être les trajets des trains. Bloquée. La détective arborait cependant une mine des plus provocantes sans cesser un instant de quitter le regard du mafieux. Un sourire léger franchit la barrière de ses lèvres, sa voix résonna alors.

« Détective privé. »

Et alors, elle recula légèrement sa tête vers l'arrière avant de l'envoyer vers l'avant avec force, percutant le faciès de l'autre d'un coup de tête des plus mémorables. Le coup fut cependant à double tranchant et Lara sentit une vive douleur incendier son crâne. Ce n'était aucunement le temps d'y penser, la souffrance était à cet instant le cadet de ses soucis. Alors l'endurcie demoiselle tendit son bras gauche et referma ses fins doigts sur le col de la chemise blanche et impeccable de Vincente. Son bras droit s'était armé, son poing était clos et sa paume tournée vers le haut. Dans un grognement de puissance, son poing vint tenter s'enfoncer dans l'estomac du blondinet. Pauvre de celui qui penserait que la demoiselle était une jeune femme dénuée de force, elle savait frapper mais surtout, où frapper.


-----------------------

EVERYTHING IS BORING
oh, fuck, dusk is coming for you today. ©️ okinnel.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: La naissance d'un duo des plus atypiques « Vincente   
Mar 23 Fév - 18:07

Quel combat ! Pouvoir se décrasser sous une rixe était un instant de bonheur pour un jeune homme comme Vincente. Toute son enfance n’avait été que d’échanges de coups avec des gens de son âge mais aussi des plus âgés. Il ne se souvenait plus exactement vers quel âge il avait commencé à faire fuser ses poings. Est-ce que c’était pour protéger une fille de sa classe de lourdauds ? Était-ce pour faire taire ces adultes qui insultaient la vieille femme de la boulangerie ? Vincente ne se souvenait plus de sa première baston mais ce qui était sûr, c’est qu’il aimait l’excitation que cela engendrait dans tout son corps. Il était un guerrier né, ce genre d’homme qui s’était trompé d’époque. Son esprit chevaleresque envers les plus faibles pourrait lui valoir plusieurs récompenses. Toutefois, il était celui qui ne cherchait pas d’autres compromis, préférant parler avec les poings qu’avec sa langue. Car son corps ne réagissait pas à la paix du monde actuel mais plutôt à des événements comme ceux que produisait cette femme. Inconsciemment, elle venait de réveiller le fauve. Ce dragon endormi qui était une menace lorsqu’il se réveillait de son sommeil. Ce n’était pas pour rien qu’il possédait sur son bras gauche le tatouage d’un phénix, symbole de la résurrection. Symbole qui avait beaucoup de significations, caché sous la manche de sa chemise blanche, comme celui d’un Yakuza qui ne mourait jamais…Qui reviendrait sans cesses des portes de la mort pour occire ses ennemis. Un sourire sur ses lèvres, le blondinet continua ses coups de pieds pour neutraliser son adversaire jusqu’à voir le même style de sourire sur le visage de son opposant. Elle était impressionnante. Elle repoussait les assauts avec fluidité, bien qu’elle n’ait pas gagné de terrain et en perde plutôt. C’est alors que le plaquage de la combattante contre le poteau permit à notre héros de l’avoir à sa portée…A sa merci même ! Une détective privée ? Qu’est ce qu’une détective venait faire dans les histoires de la Mafia ? Vincente eut un moment de questionnement, proliférant un nombre incalculable de questions comme : Qui peut l’avoir engagé ? Pourquoi ? Surtout lui ! Ce n’était même pas le futur dirigeant de la famille mais son frère ! Qu’est ce que ça signifiait ? Mais à peine eut-il le temps de prendre connaissance de ces données que la femme attenta à son visage en frappant de sa tête. D’un réflexe presque irréaliste, Vincente protégea son nez en frappant son front contre le sien. Si elle lui avait explosé le nez, il l’aurait senti passer autrement. Là, bon, il risquait d’être légèrement sonné mais au moins, les dégâts n’étaient pas les mêmes !
Le prochain coup de poing ne se refusa pas et Vincente le prit dans son estomac qui lui fit passer un mauvais moment. Pauvre dîner qui se remuait dans son organe visé. Le mafieux comprit que la femme n’était pas une débutante même dans sa force de frappe. Mais pour mettre fin à sa volonté, pour le plier, il fallait bien plus que ça. Ses mains attrapèrent toutes deux le poing de son agresseur, la maintenant dans son emprise directement à l’avant bras. Affichant toujours son sourire carnassier, le second maître Ancona dévisagea la détective en lui lâchant :

« Alors signorina sait danser ? Ça me plait ! Et je vois que je ne suis pas le seul au vu du sourire que tu arbores ma chère ! »
C’est alors que l’avant bras fut utilisé comme pression pour le reste du corps de la jeune femme. Passant ce premier par-dessus l’épaule du mafieux, Vincente chercha à effectuer une prise de judo pour la balancer au dessus de lui et la jeter au sol. L’intention était de pouvoir la mettre à terre, lui effectuer une prise pour la maintenir à sa merci pour lui poser quelques questions. Il ne voulait pas la tuer mais il y sera obligé si elle ne coopère pas.

« Qui t’a engagé ? Qu’est ce que me veut ton employeur ? »
Revenir en haut Aller en bas
Persona
Black Ghost - Ajin Messages : 86
Date d'inscription : 17/02/2016

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)
avatar

Persona

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: La naissance d'un duo des plus atypiques « Vincente   
Mer 24 Fév - 17:30



Il se défendait et répliquait à merveille, bien mieux que la brune qui avait beau avoir pu s'entraîner quelques fois, n'était pas une pure combattante. La panthère noire avait des idées d'où elle devait faire pleuvoir ses coups, de parer mais la technique savamment élaborée des arts martiaux lui échappait complètement. Autant l'adrénaline envahissait l'esprit de la détective dont le sourire carnassier habillait toujours ses lippes et autant Vincente déployait une énergie aberrante. Un véritable fauve enragé qui se combattait pas pur plaisir, par pu plaisir malsain qui se dégageait de cette aura obscure. Pourtant, la jeune femme ne pouvait pas mépriser ce point, le combat était toujours incroyablement galvanisant. De nombreuses fois elle avait dû avoir recours aux poings ou aux armes à feu, de nombreuses fois elle avait faillit finir morte dans un fossé, en morceaux, noyée. Mais, jusqu'à maintenant, la brune s'en était sortie par divers et variés moyens.

L'américaine fronça ses sourcils lorsqu'il agrippa son poing, elle pu sentir sous sa main et ses doigts la ceinture abdominale développée du blondinet. Cela témoignait encore plus de sa bonne forme physique, de son corps rodé à la guerre. Elle comprit ce qu'il comptait faire, une prise pour l'envoyer derrière lui. Comment était-elle censée parée un tel coup ? Son cerveau fonctionnait à cent à l'heure, tentant d'extirper de son esprit un moyen efficace pour se sortir de ce mauvais pas. Tout passa si vite, ce fut en quelques secondes que tout se déroula. Le bras de la demoiselle aux mirettes d'azur passa par-dessus l'épaule de l'italo-japonais. Lara cessa de sourire, son faciès se métamorphosant en mine d'une neutralité détonnant incroyablement avec sa cruauté bestiale de précédemment. Déjà, elle se sentait décoller du sol. Mais, elle savait ce qu'elle allait faire, l'embarquer avec elle.

Seulement, son idée fut balayée complètement lorsque sa main libre ne parvint pas à empoigner la chevelure du blondinet. Manqué. Sous elle, le sol dur l'accueillit sans-douceur et elle retint un gémissement de douleur. L'autre venait déjà la bloquer afin de lui poser quelques questions. La panthère noire soupira bruyamment, l'observant d'un air blasé. Lara ne bougeait pas le moins du monde bien qu'elle appréciait très peu être ainsi immobilisée.

« Vous n'êtes pas plus doué que les autres pour les menaces vous savez. Que croyez-vous, que je suis immobilisée donc je vais gentiment délier ma langue ? Quel dommage, je ne dénonce jamais mes clients. »

Beaucoup pouvaient l'approuver. Lara faisait preuve d'une loyauté aberrante envers ses clients, elle était là pour eux. Pour l'enquête. Tout balancer ? Jamais. C'était au final un trait plutôt admirable mais aussi, terriblement dangereux. Les fois où elle a pu se retrouver sous pression avaient été bien nombreuses.
La jeune femme soutenait le regard du blond, cherchant un moyen de se dégager de là. Diantre, pourquoi n'avait-elle pas suivi des cours d'auto-défense ou quelque chose de ce genre là ? Ses bras étaient bloqués et ses jambes pouvaient à peine bouger, la prise de Vincente semblait frôler la perfection. Les lèvres de la demoiselle se modifièrent en un sourire amusé.

« Qu'allez faire ? Vous êtes obligé de me lâcher pour récupérer la mallette. Je suppose que vous savez bien que je ne vous laisserai pas faire, et même si vous dissimuliez je ne sais quel instrument pour me bloquer mains et pieds, je trouverai un moyen de vous attraper. »

Elle était dans tous les cas dans une mauvaise position. Par ailleurs, même si son client semblait apeuré - bien que Lara avait bien cerné la comédie qu'il jouait d'une très mauvaise façon -, il risquait de finir par s'impatienter. Et il avait une arme. Mauvais donc. Enfin, pour le fils de la Mafia, pas pour elle.


-----------------------

EVERYTHING IS BORING
oh, fuck, dusk is coming for you today. ©️ okinnel.



Dernière édition par Lara R. Dawson le Jeu 10 Mar - 3:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: La naissance d'un duo des plus atypiques « Vincente   
Dim 28 Fév - 0:07

Le contre avait porté ses fruits donc ! Une très bonne chose dans l’action parce que Vincente exploitait toutes ses ressources pour mettre fin aux attaques de son adversaire. Qu’est ce qu’elle était persistante la demoiselle ! Elle se défendait merveilleusement bien pour une détective seulement engagé pour retrouver la piste des criminels ou pour espionner les amants de ses clients. Beaucoup de détectives avaient comme emploi du temps quelques filatures de personnes peu difficiles à suivre, des personnes lambda qui n’avaient aucune idée de la situation dans laquelle ils se fourraient. C’est vrai que, par les temps qui courent, ce n’était jamais une bonne idée de tromper sa femme alors qu’il était si facile de contacter un détective grâce à Internet. Ou alors il fallait être trèèès discret. Sauf que détective n’est pas tellement un métier dédié aux grands arts du combat (dans l’idée que se faisait Vincente). Mais cette femme était incroyablement forte et lui rendait des coups intéressants. La prise de judo fonctionna pour frapper le corps de la femme au sol. Désolé mais il ne fallait pas jouer la provocation surtout auprès d’un mafieux qui n’avait aucune envie de finir en prison. En tout cas, les yeux marron du jeune homme devinrent flamboyants au lieu du marron habituel, comme habité par un esprit guerrier. L’adrénaline grimpa dans tout son corps, le faisant frissonner tout en maintenant au sol la femme qui perdait l’emprise même de la situation.

La lune éclairait merveilleusement bien la scène. Vincente au dessus de Lara, son regard perçant plongeant dans celui de son adversaire. Cherchant à comprendre la raison d’un tel affrontement. Qui pouvait être son commanditaire ? Pourquoi une détective accepterait ce style de contrat ? Quoi que l’argent pouvait être un bon moteur. Un contrat sur un mafieux, surtout le fils, pouvait représenter énormément d’argents. Dommage, elle n’aura pas cette récompense. Ni aucune autre d’ailleurs au vu de la situation. La détective restait professionnelle mais elle n’avait aucune idée de l’ampleur de son mutisme. La prise de Vincente se renforçait, sans crainte de faire mal. Une maitrise qu’il tenait de l’Aikido. Plaquée au sol sur le ventre, le bras droit à la verticale mais maintenue de façon à pouvoir tirer dessus en cas de désaccord « commercial » dans les questions, le mafieux sur elle…La prise était parfaite pour la soumettre à sa puissance. Si elle se débattait, elle perdrait l’usage de son bras car le blondinet tirerait dessus pour le casser.

« Je ne suis pas très doué pour convaincre avec les mots, je sais. Mais jamais personne n’a su me refuser une information. Je sais me montrer…Convaincant. »

Pendant qu’un de ses bras maintenant la femme et tirait un peu dessus, la main libre de Vincente craqua comme pour se préparer à agir. Il était posé sur sa victime, maintenant son corps au sol pendant que son regard apposait un sourire machiavélique. La torture le connaissait bien, même trop pour un jeune homme de son âge mais il excellait en cette matière. Il n’était pas encore au bout de ses connaissances mais celles qu’il pratiquait…Il incarne le démon.

« C’est vrai, je suis obligé de te lâcher pour récupérer la mallette. Je me doute bien que si je te lâche, tu vas chercher à m’empêcher de rejoindre mon objectif. Alors, je vais t’arracher tes beaux yeux. Je n’ai pas besoin d’outils. Je vais juste enfoncer mes doigts dans tes orbites pour arracher un œil avant l’autre. Comme ça, tu n’auras aucune chance de continuer ta profession et tes preuves. »

Vincente affichait un sourire serein tout en sortant une phrase tellement sombre, affreuse, qu’il pouvait être le plus effrayant des monstres. Nous pourrions penser qu’il tentait d’être intimidant pour calmer son adversaire mais il en était tout autre…Sa main s’approcha de l’œil de la jeune femme lentement, comme la faux de la mort qui s’approcherait lentement de sa victime. Plus jamais elle ne cherchera à le corrompre. Quel dommage qu’elle ne soit pas mafieuse, elle aurait été une alliée de choix. Enfin, telle était la vie des hommes de l’ombre. La sauvegarde de la famille avant tout.
Revenir en haut Aller en bas
Persona
Black Ghost - Ajin Messages : 86
Date d'inscription : 17/02/2016

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)
avatar

Persona

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: La naissance d'un duo des plus atypiques « Vincente   
Dim 28 Fév - 1:16


La tête légèrement tournée vers lui, la demoiselle le scrutait sans flancher, incapable de se dépêtrer de là. Elle l'écoutait, elle écoutait les paroles du jeune être des Enfers s'insinuer dans son esprit comme un désagréable venin. La détective comprenait, elle comprenait qu'elle était encore une fois tombée sur bien plus fort qu'elle physiquement. Lorsqu'il tira sur le bras droit tendu de la demoiselle, elle grimaça légèrement et fronça ses fins sourcils sombres tandis que ses orbes céruléennes envoyaient mille promesses de mort à Vincente. Comment faire ? Comment sortir de cette impasse sans se briser complètement le bras ? Il parla de nouveau, d'une voix incroyablement douce qui arracha un frisson à Lara. Frisson qui coula le long de son échine, manquant de la faire trembler. Ce n'était pas de la peur. Non, jamais encore la détective n'avait eut peur. Un problème à sa conception, peut-être. Cette aberrante capacité à ne pas saisir la gravité mortelle de ces situations. Autant elle comprenait qu'il était d'une force insoutenable et capable de tout, autant elle ne le craignait pas vraiment. Plutôt une admiration pour la pure bestialité du jeune blond.

Lui arracher ses yeux. Était-il raisonnable de poursuivre dans cette conviction de ne jamais rien lâcher ? Continuer à persister dans ce mutisme absurde, ne fallait-il pas qu'elle sauvegarde plutôt sa vue qui lui était vitale. Lara sans ses yeux ou son cerveau, c'était une Lara envoyée dans le Néant. La main approchait, cruelle, prête à effectuer sa torture. Prête à effectivement déchirer les orbes azurées, à réduire ces deux orbites en carnage. Qu'aurait fait une autre personne ? Tout dire, tout dévoiler. Supplier, pleurer, quémander, implorer. Terrorisée, effrayée, la nausée. Cela aurait été plus humain. Seulement, c'était Lara qui se trouvait dans cette malheureuse position. Et être Lara, cela signifie raisonner et agir en tant que Lara, rien d'autre. La détective ne délierait jamais sa langue, pour rien au monde, sa fierté était bien trop incommensurable pour qu'elle accepte de s'abaisser ainsi, pour qu'elle déballe tout en suppliant et en pleurant. Malheureusement, elle devait garder ses yeux.
Un bras, ça se remplace, pas des yeux. Un bras brisé, ça se refait. Des yeux arrachés, non.

Alors dans un primitif et bestial sursaut, la panthère noire s'extirpa de sa torpeur et son silence. Dans un hurlement animal peut-être sensé lui offrir du courage, elle se débattit de toute ses forces et fit claquer ses dents pour mordre les doigts de son bourreau. Se retournant avec une fureur féline, Lara sentit une souffrance absurde dans son bras droit, ses os se brisèrent dans d'effroyables craquements, terriblement sinistre ce qui se déroulait là. Elle grogna de douleur, ses prunelles s'humidifièrent malgré elle mais, dans un effort paraissant surhumain, elle parvint à user de sa main gauche. Un coup de poing animé par une force puisée dans un instinct de survie sauvage percuta la mâchoire inférieure du blond. Une onde de douleur monta au cerveau de la brune qui envoya ensuite un féroce coup de pied pour se reculer du jeune homme, reculant avec célérité tel un animal blessé apeuré. Mais ce n'était pas de la peur qui l'animait. Non. Juste un bestial instinct de survie qui lui hurlait de ne plus laisser ce type approcher.

Lara se recula encore, ses tempes semblaient prêtes à exploser sous les coups de sang. Son visage était humide de sueur à cause de cette immonde douleur que son bras droit lui obligeait à supporter. Jamais de sa vie l'un de ses bras lui avait été brisé avec une telle férocité. La détective déglutit avec difficulté, son souffle était rauque et brûlant et ses yeux peinaient à lui offrir une vision potable. Le jeu avec la mallette devait cesser. Il se rendrait compte seul de la supercherie, ce serait au moins plutôt plaisant à voir. La jeune femme s'adossa alors à un poteau, le bras pendant lamentablement alors qu'elle scrutait avec attention son robuste adversaire. Un véritable lion. Dos collé au poteau, elle s'aida de ce dernier pour se redresser doucement, ignorant la douleur à cause de l'adrénaline glissant comme un torrent dans ses veines.

« You're such an asshole ! I'm gonna destroy you. »

Perte de son sang-froid. Perte de son japonais. Lara entrait finalement dans sa colère qui n'était pas rare à voir. Se battre avec un bras dans cet état ? L'adrénaline l'alimentait, comme un tsunami qui renversait et bousculait son corps transpirant. Lara arma son poing gauche, ignorant alors la douleur, poussée par cette drogue inépuisable, une drogue qui par ailleurs, la faisait incroyablement bien fonctionner. Peut-être plus que les autres. Ses pupilles se dilatèrent alors qu'elle filait droit vers Vincente, se positionnant d'habile façon afin qu'il ne puisse pas atteindre son bras complètement inutilisable. Soulevée par sa nouvelle rage, elle arma son bras puis le détendit droit vers le nez de son ennemi. Dieu qu'elle serait dans un état pathétique après ça.

-----------------------

EVERYTHING IS BORING
oh, fuck, dusk is coming for you today. ©️ okinnel.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: La naissance d'un duo des plus atypiques « Vincente   
Dim 28 Fév - 17:27

Les doigts s’approchèrent lentement en direction des yeux de la jeune femme. Lentement pour maintenir la peur dans l’esprit de son ennemie, lui faire comprendre ce qui allait arriver et le redouter. Comment ne pas craindre la mort quand on est un minimum saint d’esprit ? Ce qui différenciait chaque être vivant, c’était sa capacité à esquiver la faucheuse. Vincente ne craignait pas l’idée d’arracher les yeux d’une belle femme quand il était nécessaire de la faire taire. Plonger ses doigts dans les orbites n’était en rien saint, mais en même temps il manquait de matériel. Comprenez-le ! Il ne peut pas faire autrement ! De plus, le hurlement de cette détective offrirait surement une musique de fond parfaite pour une nuit sombre comme celle-ci. A peine eut-il le temps d’approcher ses doigts de la prisonnière que celle-ci tenta de lui mordre les doigts. Sauvés par un réflexe du mafieux qui les recula d’un petit rire amusé de la situation tout en sentant la demoiselle choisir l’option la plus invraisemblable mais aussi raisonnée : Se briser le bras. Le blondinet sentit qu’elle chercha à s’extirper de son emprise, cherchant à continuer la lutte pour obtenir la victoire. Très bien, mais la liberté avait un prix. Vincente tira sur le bras pendant son action pour le lui briser sans aucun remord. Il avait prit le soin de lui retirer la capacité de s’en servir pendant un bon moment en utilisant ses connaissances du corps humain. Ses os doivent être en piteux état et ça devait faire mal. Pauvre détective, se disait Vincente mais en même temps, c’était elle ou lui. Roulant sur le côté pour éviter de se prendre un coup de pied ou autre par la femme, il se remit en posture tout en observant le comportement qu’elle avait. En effet, elle souffrait le martyr. Bon, ses cours de combat portaient bien leurs fruits dans un tel échange. C’était une bonne chose. Se redressant, debout en face de la victime, Vincente remit sa veste longue en place tout en tapotant sur le tissu afin d’enlever la poussière et toutes les saletés. Un geste désinvolte comme si la situation ne représentait aucun danger. Façade pour intimider ou est-ce qu’il était réellement aussi calme dans toutes les situations ? Surprise ! D’un sourire simplet ainsi qu’un regard hautain, Vincente observa la belle femme l’insulter en anglais. Rendons la pareil dans sa langue natale pour une petite insulte.

« Imbecille ! La partie est déjà finie. Tu as sauvé tes yeux au détriment de ton bras. Mais tu l’as vu, je ne serais d’aucune pitié si tu persistes. A quel prix ? Pour la gloire ? Tu n’auras rien de tout ça. Pour l’argent ? Avec le salaire de misère que tu dois gagner, je ne pense pas que ce soit une réelle motivation. Alors pourquoi jouer davantage ta vie Bella Signorina ? »
Mais inutile de discuter apparemment. La détective se jeta, dans un élan de désespoir, en direction du jeune homme avec le poing en direction du visage. Le poing frappa finalement la paume de celle du mafieux qui stoppa net le coup. Même le plus endurant des hommes voit ses coups moins puissants avec la douleur dans son corps. Comment rendre la pleine puissance de ses coups, tenter d’obtenir la victoire, quand son corps peine à tenir debout ? Il fallait lui reconnaitre qu’elle était charmante à combattre cette panthère noire. Elle avait une élégance dans son combat et cette hargne dans la profession qui attirait le lion. Serrant son poing sur celui de l’américaine, Vincente tira la femme près de lui. Son visage près du sien, pour l’admirer de plus près. Son visage était si près qu’une personne extérieure pourrait croire qu’ils s’échangeaient un baiser alors que ce n’était que pour admirer de plus près la beauté froide de sa victime. Puis il lui dit d’une voix calme, basse : « Je t’ai déjà dis… » avant de frapper de son pied dans le ventre de la femme pour la propulser en arrière et la faire retomber au sol…Avec la douleur du bras blessé en prime. Nul besoin de frapper dedans pour lui faire ressentir la douleur d’un duel perdu d’avance. « …Que c’était inutile ! »
Il avait l'avantage mais ne voulait pas s'en servir plus. Elle ne représentait pas un danger plus grand tant qu'il pouvait reprendre les papiers.
Revenir en haut Aller en bas
Persona
Black Ghost - Ajin Messages : 86
Date d'inscription : 17/02/2016

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)
avatar

Persona

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: La naissance d'un duo des plus atypiques « Vincente   
Dim 28 Fév - 22:07


Elle n'avait plus de force, c'était évident. Le jeu était terminé. Ses yeux s'écarquillèrent quand il bloqua son coup, s'en servant avec habileté afin de l'approcher de lui. Lara fronça ses sourcils, serrant ses mâchoires si fort qu'elles venaient à lui faire drastiquement mal mais le blond avait gagné et cela, c'était plus douloureux que tout. La panthère noire ne faisait physiquement pas le poids face au lion, face au Roi de la jungle. Lara soutenait son regard, son faciès redevenait peu à peu empreint d'une froideur sans égale alors qu'elle se résignait enfin à cesser tout cela. Cesser de lutter inutilement, elle avait raté ce soir là. Mais elle ne ratait que cette bataille, pas la guerre. La voix de Vincente commença à lui susurrer des premières paroles avant qu'il ne l'éjecte d'un coup de pied dans l'estomac, coupant complètement la respiration à la brune. Cette dernière, tel un poisson hors de l'eau, entrouvrit ses lippes pour tenter d'acquérir un peu d'air.

Et alors, la rencontre avec le sol. La détective tenta du mieux que possible de protéger son bras blessé au risque de se faire davantage mal aux autres parties de son corps mais, le choc fut tel que la douleur osa se répandre même dans son bras droit. Le corps était immobile et la jeune femme était étendue sur le flanc droit, se mordant fortement la lèvre inférieure pour s'empêcher de se mettre à hurler autant de fureur que de souffrance. Son bras droit était étendu mollement sur le sol, dans un angle atypique qui ne laissait rien présager de bon. Lara déglutit avec difficulté, sentant que tout retombait pour ne laisser que planer une éternelle et enragée douleur. Les craquements d'il y a quelques minutes l'avaient pourtant prévenu que poursuivre était fou. Mais depuis quand la brune était-elle saine d'esprit ?

Cependant, ce combat était terminé. Lara lâchait finalement l'affaire alors que les mots du jeune homme se répercutaient encore inlassablement dans son esprit. Il avait en effet raison sur toute la ligne. Quelle gloire ? Ce n'était pas comme si tous l'aimaient follement, comme si des hordes de fans la portaient en héroïne et l'attendaient devant chez elle pour avoir un autographes. On ne faisait pas ses éloges, du moins, rarement. Quelques fois, des clients satisfaits s'osaient à la complimenter un peu, à effectuer du bouche à oreille. Mais jamais une occasion n'était perdue pour qu'on babille à propos de cette psychologie détestée et incomprise. L'argent ? Lara se fichait complètement de l'argent et refusait souvent que les plus démunis lui en donne. Ses véritables revenus provenaient avant tout d'un gros client qui acceptait de dépenser assez lors d'un contrat conséquent... ou pour sauver ses fesses.
Non, si Lara faisait tout cela, c'était au final uniquement pour elle. Pour se distraire. Tout cela était un énorme jeu, une partie de plaisir de pister, traquet, observer les scènes et finir enrôlée dans une histoire pimentée à souhait. Souvent, cela finissait très mal avant qu'un retournement de situation digne de ce nom ne pousse la panthère noire à remporter le jeu. Mais cette fois, la bataille était perdue et avec un bras dans cet état et un adversaire aussi puissant en combat, la jeune femme savait que tout serai vain.

Ainsi, après quelques minutes silencieuses de souffrance intérieure, la détective se redressa un peu et s'adossa à la première chose venue, un poteau. Dos contre lui après une rapide traversée lui ayant arraché des grognements et des gémissements de douleur, Lara leva ses prunelles azurées vers Vincente. Elle l'observa un temps avant qu'un sourire amusé ne se forme sur ses lèvres charnues, ses orbes céruléennes témoignant de l'insoutenable épreuve que causait son bras à Lara. Un léger rire. Rire amusé, ou peut-être un peu nerveux.

« Un admirable combattant, j'ai rarement été en si mauvais état, ma sincère admiration. », commença la jeune femme avec une véritable franchise. Après tout, mentir lui était bien rare et reconnaître la valeur d'un adversaire, Lara savait le faire, l'accepter. « Tu as raison, je ne fais aucunement cela pour la gloire ou l'argent. But, nous ne sommes pas ici pour cela. Va donc prendre la valise et file d'ici, la prochaine fois tu n'auras pas cette chance. Savoir se replier est parfois bien mieux, n'est-ce pas ? »

Malheureusement, à peine la jeune femme eut terminé ses paroles dites avec un calme absurde en vu de la situation qu'un léger bruit de pas se fit entendre. Avant que quiconque ne puisse réagir, une balle trancha l'air après un puissant bruit de détonation. L'objet brilla un instant sous le clair de l'une avant de poursuivre sa route en direction du blondinet, le manquant de très peu. Deuxième détonation, Lara eut le réflexe de se jeter au sol alors que la balle ricochait contre le poteau. La brune grogna de douleur en tombant sur son bras, le supplice lui irradiait le bras. Mais, ce qui la préoccupait n'était pas cela, plutôt... son client venait d'entrer en action, d'accord. Mais pourquoi lui tirait-il dessus ?
L'homme en manteau se détacha de l'ombre, ayant en joue le blondinet, prenant la parole sans quitter du regard Vincente.

« Puisque vous ne vous entre-tuez pas, je vais vous aider. J'vais tous les deux vous crever ici. »

Offusquée n'était pas le mot. Actuellement, Lara entrait littéralement dans une fabuleuse fureur. Il s'était moqué d'elle. Pourquoi n'avait-elle donc pas écouté son instinct quand il lui avait soufflé que cet homme jouait la comédie de la peur, au début ? Furieuse, Lara se redressa avec difficulté à cause de son bras mais, la colère qui s'emparait de son corps était bien trop puissante. Il avait osé se jouer d'elle.
Elle allait le tuer de ses propres mains.
La situation. Elle était dans un état ne lui permettant pas d'être vive et puissante face à un type armé mais Vincente avait toutes ses chances si l'arme était détournée de lui. Il ne faudrait que quelques secondes pour que le blond puisse être sur l'homme. La panthère noire s'allierait-elle avec le lion pour vaincre plus menaçant qu'eux ? Les prunelles azurées de la jeune femme croisèrent celle du blondinet et elle hocha à peine la tête.

La seconde suivant, elle fonçait dans un feulement de rage. L'homme écarquilla ses yeux sous la surprise et cela influença la suite, il mit trop de temps à viser la brune qui eut le temps de le percuter de plein fouet en dépit de son bras qui lui hurlait de cesser. L'homme tenta de tirer sur la jeune femme mais cette-dernière se jeta de côté, laissant alors la possibilité à Vincente de saisir sa chance et désarmé le type qui venait de s'exploser sans douceur contre le sol.
Le dernier danseur entrait dans la ronde.

-----------------------

EVERYTHING IS BORING
oh, fuck, dusk is coming for you today. ©️ okinnel.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: La naissance d'un duo des plus atypiques « Vincente   
Lun 29 Fév - 19:48

C’était terminé. Plus rien de ce que pouvait faire la demoiselle sonnerait sa victoire. Le bras en compote, les réflexes réduis à leurs minimum pendant que la douleur vive la broyait psychologiquement et physiquement. A part le sauvetage d’un ami comme dans les mangas, la détective était finie. Une bien belle soirée sous la pleine lune. Vincente observa l’astre lunaire d’un sourire amusé, satisfait de sa danse macabre pendant qu’il écoutait la jeune femme prendre appui sous un souffle de fatigue. Elle était à sa merci et malheureusement, rien ne sauverait son contrat. La tuer ? Pas amusant. Aucun plaisir ne ressortirait pour le meurtre d’une panthère si terrible. Bien qu’il y ait un petit peu de déception de savoir qu’elle n’était pas du même monde que lui, pas dans le même camp. Elle aurait été une alliée de choix, une fauve avec des crocs lacérant les ennemis du mafieux. Que voulez-vous ? La vie pouvait être mal faite. Pourtant, les éloges de la femme animaient le cœur du guerrier qui saluait l’honnêteté. Elle le valorisait dans ses capacités et admettait sa défaite. Vincente appréciait cette femme mais resta sans voix devant ses paroles. Jamais personne ne lui avait autant prêté d’attentions jusqu’à maintenant. Certains hommes de main valorisaient le jeune homme, mais ce dernier pensait toujours qu’il y avait une part d’obligation parce que c’était l’un des fils du patron. Pourtant, une ennemie, celle qui voulait le foutre au trou, le reconnaissait en tant qu’homme fort. En tant qu’être humain et non une arme. Vincente avala sa salive sur l’instant puis afficha un sourire sincère et tendre. Sa main s’apprêta à s’avancer en direction de la femme (surement dans l’intention de l’aider) avant d’entendre un coup de feu. Pan ! Une balle fusa près du mafieux qui sentit sa vie défiler et fit quelques pas en arrière comme un réflexe, un peu tardif, de survie.

Que ? Un ennemi ? Un allié de la détective ? Donc, il y avait quelqu’un d’armé dans le coin ? Mince, il n’avait pas été assez prévoyant ! Un ennemi était entré dans la cage aux lions et plus armé que nos deux protagonistes. Vincente jeta un coup d’œil à la femme au sol pour vérifier que…Au vu de son visage, elle semblait tout autant surprise que lui. De plus, une seconde attaque fut aussi portée en la direction de la blessée. Qu’est ce qu’il se passait ici ? Qui était cet homme armé ? Rapidement, Vincente comprit plus ou moins la situation par rapport à la phrase du nouvel acteur. C’était le client et ce dernier visait du gros gibier. Il voulait la tête du mafieux mais aussi celle de la détective qui participait à l’histoire. Une pierre, deux coups donc ! Pas mal ! Que faire ? Apparemment, le blondinet semblait être la cible principale de cet homme. L’arme était pointée en sa direction, le canon prêt à tirer. Dans l’autre monde, Vincente aurait eu plusieurs possibilités pour s’en sortir grâce à son immortalité et sa régénération accélérée…Mais là. De plus, s’il esquivait et tentait de s’enfuir, qu’adviendrait-il de miss détective ?
Serrant ses dents, réfléchissant à plusieurs possibilités, le jeune homme jeta un coup d’œil en direction de la femme blessé qui le calma aussitôt. Elle plongea son regard azuré dans les yeux marron de notre jeune homme avant de hocher la tête. Bizarre…Vincente qui commençait à stresser pour trouver une solution reprenait son souffle en se disant que finalement…Il pouvait faire confiance à quelqu’un d’autre. C’était simple. Il fallait simplement se tourner vers une autre personne compétente pour grimper l’échelle de l’adversité. L’entraide…Une notion que ne connaissait pas le second maître. Connaissant plus la rivalité avec son frère que se donner des coups de main. N’ayant pas d’amis, Vincente n’avait pas cette notion mais cette femme.
La panthère se rua sur son ennemi en offrant sur un plateau l’ouverture tant désirée d’un homme armée pendant la maitrise de la situation. Elle le jeta au sol tout en se dégageant ! Courant vers la scène à la seconde qui suit, le mafieux apposa un sourire maléfique sur son visage :

« Magnifico Bella Pantera! » S’ensuivit un coup de pied violent dans le poignet de l’homme qui hurla en lâchant son arme. Ce dernier essaya de récupérer sa main en la tentant de la tenir dans l’autre mais le jeune homme vit les choses autrement. Le pied levé du coup précédent s’abattit sur la main à la seconde suivante pour fracasser, avec le talon, la main de l’homme au sol. Quel doux son dans une nuit si sombre. Et ce n’était que le début…Jamais personne osait lever une arme contre le mafieux sans en connaitre les conséquences. Jamais. Appuyant de son pied sur la main de l’inconnu, Vincente fit criser les os en appuyant fort avant de tourner la tête vers la femme :

« Tout va bien ? A part le bras je veux dire. »

Après sa question, le jeune homme continua à appuyer son pied sur la main du prétendu client de la détective mais tendit une main tendre en direction de son alliée d’une minute. Maintenant qu’ils n’étaient plus dans le combat, il ne ressentait plus d’animosité à son égard. Plutôt une forme d’admiration à son égard. Il voulait faire un geste gentleman tout en restant sur ses gardes psychologiquement. Est-ce qu’elle va tenter de sauver son commanditaire ? Sinon, ce dernier allait vivre l’enfer dans les heures qui suivent.

« Je t’invite à te rendre à l’hôpital. Invente n’importe quelle excuse comme être tomber dans les escaliers ou un truc du genre. Moi je vais rester avec ton client…De toute façon, il ne semblait pas prêt à te payer. Je vais…parler avec lui. »

…Ce qui signifie une prochaine séance de torture dans les heures qui suivent. Un homme qui allait regretter d’avoir raté son tir.
Revenir en haut Aller en bas
Persona
Black Ghost - Ajin Messages : 86
Date d'inscription : 17/02/2016

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)
avatar

Persona

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: La naissance d'un duo des plus atypiques « Vincente   
Mar 1 Mar - 20:37


Lara avait été quelque peu déséquilibrée dans la furieuse bousculade avec son client devenu à présent ennemi, ainsi, elle avait fait exprès de se laisser tomber sur les fesses afin de préserver un minimum son bras. Pourtant, chaque choc semblait atrocement se répercuter dans chaque os brisé, irradiant tout son membre défectueux. Mais, à cet instant, voir le Japonais à la chevelure marron qui gémissait sous la souffrance que Vincente lui offrait, cela était carrément jouissif. Craquement. La main de leur adversaire commun devait à présent être en piteux état également, le fabuleux lion qui s'épanouissait dans la nuit était d'une bestialité sans pareille. La jeune femme l'observait avec attention, croisant son regard alors qu'il détournait son faciès vers elle. Sans répondre, la détective hocha simplement sa tête, les mâchoires serrées. Elle tendit sa main gauche et la glissa dans celle du mafieux afin de se redresser plus aisément, la relâchant ensuite alors qu'elle scrutait le châtain avec une froideur lourde de sous-entendu. Il allait se faire dévorer.
Un rire léger répondit aux paroles du blondinet tandis que Lara tournait vers lui un visage empreint d'un amusement certain.

« Mon bras attendra. Je n'apprécie pas qu'on retourne ainsi sa veste contre moi, j'ai bien envie de discuter un peu moi aussi puisque tout le babillage qu'il m'a raconté doit-être faux. N'est-ce pas Yoshiro ? Bien que je me doute que ce soit ton véritable prénom. »

Le tout avait été dit avec une voix sereine, dénuée de colère mais porteuse d'une once de détachement terrifiant. L'homme au sol était au final dans une très mauvaise position, face aux deux fauves présent là, il devait être persuadé que le temps suivra serait bien long. La brune se déplaça, récupérant de sa main valide le Desert Eagle du son pseudo client. L'enfouissant dans une poche extérieure de son manteau afin de le réserver pour plus tard. Lara se détourna ensuite vers ledit Yoshiro et sans prévenir, lui glissa un furieux coup de pied dans les côtes. L'homme gémit de douleur, crachant des jurons d'une obscénité témoignant bien de la colère l'habitant, peut-être mêlée au fait qu'il avait un fugace instant pensé être le maître de la situation. Mais qui pouvait donc enlever le contrôle de la situation à ces deux êtres là réunis ?

Lara s'accroupit, l'observant tout en arborant un léger sourire qui n'avait absolument rien de rassurant. Sa main gauche glissa dans la veste de l'homme, le fouillant afin d'en retirer un porte-monnaie, une paire de menotte et les clés allant avec. Les prunelles céruléennes de la panthère observèrent avec satisfaction l'objet métallique, l'agitant un peu sous le nez du japonais.

« Je me disais que j'avais entendu un étrange bruit métallique tout à l'heure. Tu m'as fait beaucoup de cachotteries, je n'aime pas beaucoup ça. »

« Allez tout les deux en enfer, vous n'êtes que des erreurs de la nature, crevez et... », de nouveau un flot d'insultes.

Lara arqua un sourcil, glissant ses mirettes sur Vincente avec un certain amusement. Erreurs de la nature ? Ce pauvre type n'avait donc trouvé que cela ? La brune arbora une légère moue embêtée, regardant de nouveau Yoshiro d'un air feignant être désolé tandis qu'elle redressait son corps élancé. De sa seule main libre, elle tenait les menottes et les clés, ayant préalablement rangé le porte-monnaie dans une poche. Lançant l'objet métallique au blond, elle offrit un large sourire perfide à leur martyr.

« Profite donc bien de pouvoir nous insulter et parler, ce ne sera bientôt plus le cas. J'espère que tu te rends compte que ce sont tes derniers instants, tu ferais mieux d'en profiter un maximum pour être coopératif et peut-être que tout sera plus rapide. Il me semble t'avoir laissé entendre que notre ami Vincente Ancona ici présent était un Roi en matière de tortures, non ? »

La jeune femme avait eu un énorme laps de temps pour observer, s'infiltrer, se renseigner au maximum. Ainsi, la cruauté du blond ne l'avait aucunement étonné, tout comme le fait qu'il avait manqué de peu de lui arracher les yeux. Si la demoiselle n'était pas une as pour la torture - qu'elle n'avait d'ailleurs jamais pratiqué -, nombre de fois ses paroles avaient été assez aiguisées pour en démolir plus d'un. Parfois sans qu'elle n'en ai l'intention.
Nouveau coup de pied dans l'estomac, coupant un instant la respiration du japonais.

« Tu es décidé à délier ta langue pour nous apprendre qui t'as commandité ? »

Le faciès emplit de fureur, l'homme au sol se tordait sous la fugace douleur, les mâchoires serrées et offrant des regards noirs respectivement à Lara, puis à Vincente.
Le bras de la demoiselle ? Oh, la douleur semblait lui devenir supportable tant l'instant lui devenait divertissant à souhait. Seul la lune argentée serait témoin de ce qui se déroulait.

-----------------------

EVERYTHING IS BORING
oh, fuck, dusk is coming for you today. ©️ okinnel.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: La naissance d'un duo des plus atypiques « Vincente   
Dim 6 Mar - 16:44

Les craquements des doigts de l’homme procuraient un plaisir terrifiant à Vincente qui sourit à la vue d’une telle douleur. Ce client avait payé pour le voir mort, il allait en payer les conséquences au centuple ! Tout en maintenant son emprise au sol, le mafieux prit soin de s’inquiéter de la jeune femme blessée. Il n’avait plus rien à lui reprocher, à part les informations qu’il comptait récupérer, elle faisait simplement son travail. Une détective engagée pour affronter un mafieux, il y avait plus logique comme façon d’agir. Pourtant, cette femme était une guerrière d’exception et son courage était bien au dessus de la moyenne de tous les hommes de main de la famiglia. La main chaleureuse du jeune homme aida la femme à se relever tout en l’invitant à se rendre à l’hôpital. Chose qu’elle refusa pour pouvoir rester davantage dans la nuit pour s’occuper aussi de l’homme. Quand on parle de courage, le voici ! Elle préférait souffrir encore davantage pour passer un agréable moment. Vincente ne pu retenir un sourire amusé, plein d’admiration devant une femme si combattive. Un regard amusé qui se tourna en direction de l’homme qui allait se faire dévorer. Imaginez le pauvre bougre, au sol, le regard levé vers un couple de l’ombre le scrutant comme un morceau de viande qui va panser l’appétit sauvage des deux tortionnaires. Quelle perspective…Excitante. Enfin, ça dépend pour qui.

Des insultes fusèrent du pauvre malheureux, des insultes qui furent accentuées par des cris à cause d’un pied qui appuyait sur la main. L'étudiant laissa la détective s’entretenir avec son ex-client tout en se curant légèrement l’oreille, pour jouer la comédie en feintant un désintérêt de la situation. Alors que ce n’est absolument pas le cas. La victime l’insultait mais manquait de respect envers la dame et échangea un regard avec elle. Vincente s’accroupi à son tour en direction du client, plongeant son regard sévère dans celui de l’homme. Son pied appuyait suffisamment pour faire mal et le mafieux ne se priva pas pour mettre du poids dessus.

« Bon, je t’entends mal parler depuis un petit moment. Tu me manques de respect mais surtout à la dame ici présente. Elle est très patiente mais moi non. Aux enfants pas sages, il faut les éduquer. Et je suis un bon pédagogue » Puis un sourire arbora le visage du second maître des Ancona, montrant une certaine tendresse alors que ses paroles semblaient préparer une toute autre perspective. Le blondinet décala légèrement son pied de la main, juste assez pour laisser de la place sur les doigts mais en maintenant son appui. Enfin, le jeune homme attrapa un doigt avant de le lever jusqu’à ce que l’ongle touche le dos de la main. Disons, pour créer un tableau macabre, qu’un doigt ne doit jamais atteindre cet angle là parce que ça fait bien mal. Essayez chez vous, derrière votre écran, de lever un doigt le plus haut possible et vous verrez que votre ongle est bien loin du dos de la main alors que vous sentez la limite. Dans ce cas là, les cris s’ensuivirent et Vincente attrapa la frange de l’homme pour relever son visage tordu de douleurs.

« Ça fait mal, n’est ce pas ? Dis pardon à la dame et je tâcherais d’être tendre. Pas de te sauver mais d’être tendre. » Vincente continua à répéter à l’homme que des excuses sont obligées et continua avec le deuxième doigt. L’angle changea lentement, prenant son temps en faisant en sorte que l’homme puisse voir l’angle lui procurer des douleurs visuelles mais surtout physiologiques. La vue influençant le degré de douleurs. Puis l’homme commença à tomber dans les vapes avant que Vincente ne lui fasse une bonne gifle comme il se doit. « Reste avec nous ! Ne nous quitte pas. Ce serait tellement dommage. Alors ces excuses à la dame ? » Ce qui marcha pour retenir l'attention d'un homme meurtri à continuer de vivre dans le cauchemar crée de toute pièce...Par ses propres mains. Rétrospectivement, la grande erreur de sa vie était de s'en prendre à ce jeune homme sans faire appel à une armée. Loin l'idée que la détective était faible, c'était tout le contraire mais ce n'était pas suffisant. Parce qu'engager un fauve, aussi féroce soit-il, représentait le danger qu'il se retourne contre soi.

Tournant la tête en direction de sa partenaire de torture, le jeune homme afficha une mine amusée en demandant d’une voix sereine.

« Est-ce que je continue ou vous voulez mettre la main à la pâte ? » Car seulement deux doigts sont massacrés. Il y avait encore tant à faire. Vincente pouvait être terriblement effrayant, ne craignant pas de répandre le mal et la douleur à ses adversaires. Le mafieux avait montré à la détective qu’il n’avait pas peur de plonger ses doigts dans les orbites d’un être vivant ou de massacrer des membres. Surtout qu’il n’avait pas encore montrer toute l’étendue de son talent. Mais la nuit promettait d’être longue. Il se sentait comme le réalisateur du plus macabre des films…Et il adorait ça.
Revenir en haut Aller en bas
Persona
Black Ghost - Ajin Messages : 86
Date d'inscription : 17/02/2016

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)
avatar

Persona

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: La naissance d'un duo des plus atypiques « Vincente   
Dim 6 Mar - 21:21


Lara observait la scène dans un mot, conservant une froideur et un silence pesant. L'homme avait beau tenter de chercher de la compassion au fin fond des prunelles glaciales de cette femme, il n'y trouvait que le néant. Le japonais sentit un long frisson parcourir son échine alors qu'il savait que le blond allait lui faire passer un moment immonde. La panthère noire ne pipait mot, son faciès était d'une neutralité absurde et elle ne ressentait clairement rien devant ce spectacle. Oh, si, peut-être une once de satisfaction quand le premier doigt fut retourné. Lara pencha un peu sa tête d'un côté, posant sa main gauche sur sa hanche, encrant ses mirettes dans celles de l'homme au sol qui tentait vainement de ne pas hurler sa souffrance. Pas de compassion. C'était dans ces moments-là, face à de telles horreurs que la détective se rendait compte du véritable trou noir qui était présent au fond d'elle. Une fois dans sa vie avait-elle pu éprouver de l'empathie, de la compassion pour un autre ? Jamais. La jeune femme en était complètement incapable, dénuée de ces sentiments là. Un mal comme un bien. Lara s'en était accommodée depuis longtemps, la détective n'y avait pas vu là quelque chose de mauvais. Quelques fois, elle s'était demandée ce que cela ferait d'être un peu plus faible à ce niveau. Mais d'autres fois, elle comprenait qu'elle était également faible. Parce que tout cela signifierait que jamais elle ne serait capable de connaître les désespoirs qu'apportait un amour perdu. Les seules fois où la demoiselle avait eu des pseudo dépressions, c'était à cause de ce vieil ennemi, l'ennui. Alors elle pourrissait son corps.

Deuxième doigt. L'homme se mordait la lèvre inférieure jusqu'au sang, le corps agité de légers soubresauts alors que Vincente le tenait par les cheveux afin de l'obliger à relever son visage. Les yeux humides, l'homme suppliait déjà ses tortionnaires du regard, ses lippes se mouvaient mais aucun son ne daignait sortir d'entre elles. Sa voix était coupée et Lara comprit que cet homme, certainement n'avait-il jamais réellement souffert de sa vie. Dans un souffle, il tenta de s'excuser et cela arracha finalement un fugace rire amusé à la panthère noire qui glissa alors ses orbes céruléennes en direction de son homologue.
Mettre la main à la pâte ? La brune n'avait jamais effectué ce genre de choses. Cependant, elle avait déjà eu le loisir d'assister à cela. Lorsque des types sur qui elle enquêtait avaient réussit à la coincer, à la ligoter et à tenter de la faire parler en saignant un acolyte de la détective. La lame avait glissé sur la peau, sournoisement, doucereusement avant de se ficher dans la chair, de percer les résistances du visage, de tout meurtrir dans un flot de pourpre.
Sur les lippes charnues de la demoiselle, ce fut un sourire cruel.

Tranquillement, Lara glissa sa main gauche à l'intérieur de son manteau, ouvrant la fermeture d'une poche et en sortant une cigarette qu'elle planta entre ses lèvres. Ceci fait, la dangereuse femme l'alluma avec rapidité à l'aise de son briquet noir qu'elle avait préalablement sortir de cette même poche. Ses doigts longilignes glissèrent à la cigarette tandis qu'elle s'en délivrait un instant pour souffler un peu de fumée.

« Cela peut-être amusant, je suis une débutante en la matière, notre invité fera un cobaye parfait, n'est-ce pas ? Selon cette carte d'identité, tu es Tanaka Satoru. Tout ce que tu m'as raconté est un tissu de mensonge, fait nous donc le plaisir de nous dire la vérité. », déclara avec un air beaucoup trop serein par rapport à la situation.

Il y avait véritablement quelque chose de malaisant dans l'air. Et cela était presque entièrement dû à l'attitude de ces deux êtres là. Couplé à l'aura bestiale de Vincente et à l'aura glacial de Lara, l'atmosphère était pesante et soumettait la victime au joug impitoyable de ces deux êtres.

« Je vous en supplie... J'étais persuadé vous tuer alors j'ai jugé que vous dire du mensonge serait inutile... Je vous en prie, je n'ai dis que la vérité, laissez-moi... Je... Je disparaîtrais vous savez, je quitterais Iteku, le Japon.... »

Lara soupira fortement, plissant ses mirettes et relevant avec méprit le coin gauche de sa lèvre supérieure. Pourquoi donc certains êtres étaient-ils d'une faiblesse pareille ? Ce n'était que des doigts. Tout comme pour elle, ce n'était qu'un bras. Il se remettrait, il guérirait. Oh, non, la panthère omettait quelque chose : ce type savait qu'il allait mourir.
La jeune femme s'accroupit au niveau de l'homme, retirant la cigarette de ses lèvres avant de tapoter d'un doigt dessus. Son visage s'arma un instant d'un sourire rassurant qui manqua un instant d'apaiser l'homme. La seconde qui suivait, le bout chaud de l'objet vint s'enfoncer dans l’œil droit du pauvre être. Une désagréable odeur s'en dégagea alors qu'un premier gémissement trop fort survenait. Lara fronça ses sourcils puis, elle lâcha sa cigarette au bout de quelques secondes (certainement trop longue au goût du Japonais) pour venir plaquer sa main gauche sur la bouche du Japonais.

« Chut, chut, chut. Ce n'est encore rien, voyons. Cesse de hurler inutilement, personne ne t'entendra, as-tu oublié que c'est toi même qui a fait partir tout le monde d'ici ? », déclara dans un sourire désolé mais terriblement faux, la panthère.

Les temps du martyr étaient trempées de sueur, les gouttes s'écoulaient, mouillant déjà ses cheveux et son visage. Son corps se soulevait avec force alors qu'il souffrait déjà trop, les mâchoires serrées. Lara observa l’œil droit avec satisfaction, détournant un instant son regard vers Vincente, la mine presque enjouée.

« J'avais toujours voulu voir ce que cela faisait. », elle retira sa main du faciès de l'homme puis laissa un fugace instant ses mirettes aller sur Vincente. « Bon je t'ai un peu menti. Tu ne serais pas allé chez les flics si je t'avais eu. Et la mallette était un prétexte, il n'y a rien d'intéressant dedans à moins que tu sois tenté par quelques recettes de cuisines. », puis elle observa de nouveau ledit Tanaka. « Toi. Tu m'as dit que ce boulot était une demande de la famille Hôsagi. Que l'un des plus gradés t'avais engagé pour détruire Vincente, cependant, je ne vois pas quel serait l'intérêt de me détruire au passage. Jusque là, je ne me souviens pas avoir interférer avec les affaires de la mafia. »

Il était vrai que c'était la première fois ici que Lara avait travaillé pour ces fameuses personnes qui contrôlaient tant de choses. Et la brune doutait fortement que cette famille japonaise soit étendue même en Caroline du Nord. Très peu probable alors, tout cela devait être un vaste mensonge ou... un policier peu recommandable travaillant de concert avec cette famille qu'elle aurait pu froisser ? Cela, c'était bien plus plausible, après tout, les policiers n'étaient pas tous propres.

« Je... Non... Je ne veux rien dire... »

Tirée de ses pensées, la panthère noire arqua un sourcil et scruta l'homme avec incompréhension.

« Heh ? Tu es bien contradictoire. L'instant d'avant, tu étais prêt à tout déballer, à fuir d'ici pour avoir la vie sauve et maintenant, tu ne veux plus rien dire ? »
« Allez vous faire foutre. »

La détective prit un air désolé en regardant le blondinet à ses côtés. Il était temps qu'il rajoute un peu de sa cruauté à tout cela, visiblement.


-----------------------

EVERYTHING IS BORING
oh, fuck, dusk is coming for you today. ©️ okinnel.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: La naissance d'un duo des plus atypiques « Vincente   
Dim 20 Mar - 15:16

La compassion ? L’empathie ? Non, Vincente n’en avait pas en l’état actuel des choses. Engager une détective pour le mettre hors d’état de nuire était une idée mais les conséquences sont aussi à prendre en considération. Cet homme allait mourir. Lentement, tranquillement, dans un tête à tête immonde où le sang et la souffrance allait se marier à merveille. Le plus étonnant était bien l’envie de la femme détective à participer dans l’échange et mettre « la main à la pâte ». Le mafieux la regarda faire comme la maître regardant la jeune élève faire comme la débutante qu’elle s’annonçait être. Pourtant, son intimidation et sa violence naturelle faisait un parfait mariage pour que la victime réclame la mort. La cigarette s’enfonça dans l’œil droit pour que des hurlements surviennent. Magnifique spectacle ! Quel charme de pouvoir observer une belle femme torturer celui qui en voulait à sa vie. Vincente était sous le charme de cette mafieuse qui s’ignorait. L’odeur alimentant la scène était tendre, nauséabonde pour le commun des mortels mais délicate pour le mafieux qui avait vécu sous l’odeur de la poudre et du sang. En tout cas, ça devait bien faire mal c’est sûr. Cette femme détective était violente, cruelle et intimidante envers ses ennemis. La femme parfaite en fait ! Vincente afficha un sourire amusé tout en plongeant un peu dans ses pensées. Si son père était présent, il lâcherait surement un commentaire sur la perfection de cette femme et voudrait qu’elle se marie avec un de ses enfants. Affichant un sourire satisfait et tellement amusé de sa nuit qu’il s’approcha en direction de Lara et enchaîna :

« Alors ? Comment est cette première fois Mlle Détective ? Je vois que vous prenez vos aises et je suis heureux de vous offrir ce cadeau. » Une première fois dans la torture d’un homme était comme un baptême dans le monde de l’ombre. Pourtant, cette femme arrivait facilement, à œuvrer pour le malheur de cet homme ne souhaitant pas parler plus que nécessaire. « Un plan astucieux mademoiselle. Je n’ai même pas pris le temps de vérifier la véracité de vos paroles. Je ne me suis jamais battu pour des recettes de cuisine. » Et c’était vrai. Qui a déjà vu un mafieux se battre contre quelqu’un pour des recettes de cuisine ? En tout cas, Vincente prenait cette soirée pour un enseignement. Un piège de ce style aurait pu être pire pour ses fesses mais le jeu en valait la chandelle. Pour le moment, il y avait un autre jeu qui attendait et Vincente allait pouvoir faire preuve de sa cruauté naturelle. Les idées ne manquaient pas. Le fauve était créatif, il était…Un artiste de la mort. Une main se posa sur l’épaule de la femme détective, une main tendre d’une personne qui était la collègue idéale de l’ombre. Vincente, maintenant cette main chaleureuse sur l’épaule de sa partenaire de soirée, plongea son regard dans celui de sa victime et affirma avec un sourire dévoilant tant de malices : « Tu vas souffrir. Je ne te cache pas que je connais bien des manières de maintenir la vie d’un homme quand il se fait torturer. Et tu vas être torturé. Tu vas avoir davantage mal que la perte d’un œil ou de tes doigts. Nous allons t’humilier, marcher sur ton honneur et faire en sorte que plus jamais quelqu’un comme toi en veuille à ma vie ou celle de mademoiselle ici présent. Tu vas servir d’exemple. » Sous ces paroles, le regard de Vincente s’embrasa tout en maintenant un sourire amusé. Vincente attrapa l’homme par les cheveux puis le déplaça dans un endroit plus isolé dans un recoin de la station. La nuit continua sous le signe de la torture, des hurlements et les informations furent crachés au fil de la violence du partenariat. La second maître de la famille mafieuse tortura l’homme en tirant la peau de l’homme pour mettre en évidence sa chaire, coupa ses parties génitales pour prévoir de les envoyer en « cadeau » à la famille Hôsagi qui était bien ses commanditaires. L’homme était devenu un animal dans un abattoir mais avec la souffrance lente au fil du temps. Puis Vincente fit ensuite appel à ses connaissances enseignées par ses professeurs particuliers pour faire disparaitre le corps et les preuves. Tout cela avec l’assistance d’une femme curieuse d’apprendre, de montrer aussi ses idées et de les exploiter pour faire parler sa vengeance.

Un peu plus loin dans la station, après tout le travail accompli, Vincente prit le temps de parler avec la jeune femme dont il ignorait encore tout. Il tendit sa main en direction de son interlocutrice. Il ne savait pas encore si elle avait participé à tout ça pour lui tendre un piège, si elle voulait le mettre au trou ou le tuer…Mais Vincente s’en fichait pour l’instant. Il avait passé une excellente nuit, avait pu se défouler pour exprimer toute la frustration de son quotidien sur le corps d’un pauvre fou. « Eh bien, ce fut une nuit parfaite. Je suis heureux de faire votre connaissance Mademoiselle… » Puis Vincente prit un temps de réflexion…C’est vrai. Comment s’appelait-elle ? Bonne question. Le sourire aux lèvres, un sourire chaleureux et tendre, il termina sa phrase : « A qui ai-je l’honneur ? A moins que ce ne soit trop demandé. Ne vous inquiétez pas, je ne vous tuerais pas si vous refusez de me répondre. »
Revenir en haut Aller en bas
Persona
Black Ghost - Ajin Messages : 86
Date d'inscription : 17/02/2016

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)
avatar

Persona

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: La naissance d'un duo des plus atypiques « Vincente   
Mer 23 Mar - 22:55


Lara avait rarement assisté, participé à de telles choses. En réalité, la dernière fois qu'elle avait vécu un tel moment, c'était elle qui avait été attachée sur une chaise alors qu'on tentait de lui tirer des informations. Au final, elle n'avait rien dit, son frère était arrivé avec les forces de l'ordre pour la sauver. Comme d'habitude. Cette longue perche ne pouvait clairement pas l'abandonner à son sort en dépit de la relation conflictuelle que le frère et la sœur entretenait.
La panthère noire dans tous les cas, n'avait que peu réagit durant les tortures, participant quelque peu mais préférant laisser agir le Maître en la matière. Par ailleurs, son bras droit l'empêchait de pouvoir bouger comme elle l'entendait. Pourtant, cette soirée n'avait pas été perdue. Un étrange sentiment envahissait le corps de la brune tandis que le blondin s'occupait du corps et qu'elle s'occupait plutôt de récupérer la cigarette qu'elle avait jeté plus tôt, récupérant également la mallette de sa main valide. Il ne fallait rien laisser ici. De toute manière, même si un quelconque objet pouvant l'accuser restait et qu'on tentait quoique ce soit contre elle, tout tomberait à l'eau : encore et toujours, son aîné s'occuperait d'user de son aberrant pouvoir. De son influence et son argent.

Face à Vincente, la jeune femme accepta de lui serrer la main tout en arborant un infime sourire en coin de ses lèvres charnues. Elle l'observait avec tranquillité, l'écoutant. Tout était redevenu bien calme dans cette station, les hurlements étouffés avaient cessé et demain, aucun des passants foulant cet endroit ne sauraient l'affreux théâtre qu'il s'y était tramé. Aux dernières paroles du jeune homme, la panthère y répondit par un soufflement presque amusé. Se sentait-il obligé de le préciser en vu du carnage qu'il venait d'effectuer ou n'était-ce qu'une petit blague ?

« Mademoiselle Dawson. Mon prénom est Lara. Après ce que nous venons de vivre, je présume que ce n'est pas trop demandé, et puis tu peux me tutoyer puisque je le fais déjà avec toi. »

Elle jeta finalement un bref regard à son bras, fronçant ses fins sourcils sombres. Puisqu'ils en avaient terminé, mieux valait se rendre à l'hôpital rapidement et broder une histoire comme quoi elle aurait fait une mauvaise chute. Ou une agression ayant mal tourné et où Vincente serait le sauveur. De toute manière, Lara n'avait plus rien contre lui et il s’avérait même intéressant.

« Faisons plus ample connaissance sur le chemin de l'hôpital, veux-tu ? Je suis arrivée ici dans une voiture de la famille Hôsagi, même si je ne le savais pas jusque là alors... On la prend ? J'ai récupéré les clés en prenant le porte-feuille. »

Disant cela, elle agita un instant lesdits clés avant de les envoyer à Vincente. Lara s'occupa de prendre la mallette.

« Je ne conduis pas alors j'espère que tu sais gérer. »

Déclara l'américaine tout en commençant à avancer, prenant la direction de l'extérieur de la station afin de se rendre où la voiture noire était garée.

-----------------------

EVERYTHING IS BORING
oh, fuck, dusk is coming for you today. ©️ okinnel.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: La naissance d'un duo des plus atypiques « Vincente   

Revenir en haut Aller en bas
 

La naissance d'un duo des plus atypiques « Vincente

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Île de Besaid] Une initiation des plus atypiques
» GALERIE DE PERSONNAGES ATYPIQUES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Persona RPG :: DETENTE :: RP terminés-
Revenir en haut
Aller en bas