Forum rôle-play inspiré de l'univers de Persona. Après un étrange évènement, les habitants d'Iteku ont obtenu la possibilité de changer de vie dans un nouveau monde.
 
Bienvenue à toi dans la Velvet room, Invité ! Ce forum existe entre les rêves et la réalité, entre l'esprit et la matière. Ci-dessous tu trouveras toutes les informations nécessaires pour comprendre son univers, ses lois. Oseras-tu affronter ton destin ?
Si vous avez le moindre problème, contactez un membre de notre SUPER STAFF !








Un chaleureux accueil pour notre petit nouveau ! Amuse-toi bien =D
Le codage et le graphisme appartiennent au forum Persona RPG. Merci à Ami d'avoir codé certaines parties du forum. <3 Merci aussi au site Never Utopia pour ses nombreux tutoriels, vraiment ce sont les meilleurs ! Le contexte a été élaboré par et pour ce forum. Toute tentative de reproduction, partielle ou complète, de notre travail sans autorisation est interdite. Respectez notre travail !
Derniers sujets

Partagez | 
 

 L'appel du vide [Mina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Persona
Messages : 22
Date d'inscription : 03/03/2017

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)
avatar

Persona

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)

MessageSujet: L'appel du vide [Mina]   
Sam 11 Mar - 15:26

L'APPEL DU VIDE

ft.

Ce lieu était une prison sans barreaux.

C'était fou, au départ. On leur avait promis une aventure merveilleuse, des montagnes à perte de vue, des tas de choses fantastiques qu'on ne pourrait jamais avoir dans le monde réel. Ils étaient très peu à avoir résisté à la tentation. Nous s'étaient jetés dans leurs écrans, en quête de pouvoir, de richesse ou de divertissement. Ambre la première. Et au final ? Elle était piégée dans un monde qui n'était pas le sien, poursuivie par un monstre qui essayait apparemment de l'abattre et qui savait tout de ce qu'elle pensait ou disait. C'était vraiment merveilleux ؟

Et pour couronner le tout, ce n'était pas la seule créature qui essayait de la tuer. Des bestioles, « shadows », comme ils les appelaient, il y en avait partout. Certains s'éclataient à aller les abattre, en se croyant dans un jeu vidéo. Oui mais voilà, là, c'était la vraie vie, et il n'y avait pas de continue. Heureusement, la suissesse était désormais armée et pouvait se défendre… Un minimum. Contre toute attente, les habitants intelligents de ce monde tentaient d'aider les humains. On lui avait donné un pistolet magique, ou quelque chose du genre, histoire qu'elle puisse tenir. Ce n'était certes pas aussi efficace que ceux qui pouvaient invoquer des guerriers d'un claquement de doigts, mais bon, c'était déjà ça…

Ambre avait fui la ville en voyant celle qui lui ressemblait la fixer depuis l'autre bout de la rue. Elle avait pris une route au hasard et l'avait longée jusqu'à ce qu'elle disparaisse. Là, elle s'était mise à errer, arme à la main, à la recherche d'un endroit où elle ne la trouverait pas. Au final, elle s'était retrouvée à devoir faire un choix entre deux lieux qui ne la rassuraient guère ni l'un ni l'autre. Une forêt, sombre et sinistre, de laquelle des bruits sinistres s'échappaient. Presque aussi effrayant, de l'autre côté, se tenait un lac… La jeune femme avait jeté une pièce. Hors de question de retourner en arrière pour le moment.

Face. Elle allait devoir se rendre au lac.

Déglutissant alors qu'elle glissait la pièce de cuivre dans sa poche, elle s'avança vers l'étendue de ce qu'elle préférait par-dessus tout ؟ Il fallait avouer, malgré son potentiel cauchemardesque, le lieu était en lui-même assez joli. Au départ prudente, la suissesse s'assit à quelques mètres du bord du lac, posa son arme à côté d'elle et tenta de reprendre son calme. Croisant les jambes en tailleur, s'appuyant sur ses chevilles en tendant les bras, elle fixait l'eau stagnante du lac. La lumière du soleil, qui avait déjà bien entamé sa descente, se reflétait en rayons chauds à la surface. Le feuillage des arbres environnants se balançait au gré du vent, sans bruit. Rien d'autre que le murmure de la terre.

Et une envie, une seule. Une envie stupide et terrifiante. Quelque chose qui lui tordait le ventre et la pétrifiait. L'envie morbide de s'approcher de ce qui lui faisait si peur, et d'y sauter. C'était stupide, illogique, inutile. Comme si l'esprit humain cherchait sa propre destruction. Pourtant, Ambre était loin d'être suicidaire.

Prise de panique, elle redressa ses jambes et recula d'un mètre ou deux. Fixez l'abîme, et l'abîme vous fixe en retour. Le lac l'appelait, la suppliait de venir. Elle se mordait la lèvre. Qu'est-ce qui allait pas encore, avec elle ? Elle était stupide, ou quoi ?

Et cette envie qui ne voulait pas partir. Comme des coups de burin dans la tête. Tremblante, elle se leva, reprenant son arme. C'était plus fort qu'elle.

Un pas. Un second, un troisième. Ses iris bleus ne quittaient pas l'eau terrifiante, et pourtant si attirante, du lac. Elle tremblait. Son esprit n'était plus aux commandes, c'était l'instinct qui dirigeait. Ses pas se faisaient lourds, maladroits, et son cœur accélérait.

Un pas. Un autre. Un dernier. Et enfin, elle y était.

L'eau du lac caressait le bout de ses chaussures et s'y infiltrait légèrement. Elle s'était très, très légèrement penchée au dessus de l'étendue. Elle était arrivée à un point où la peur et le désir de l'eau étaient si forts, et si proches, qu'elle était incapable de faire quoi que ce soit. Figée, incapable d'avancer ou de reculer, réduite à fixer son reflet dans l'étendue de mort. Elle avait l'impression que son ventre se déchirait en ce moment-même.

Un flou. Son reflet se brouilla, avant d'être à nouveau visible. Il avait changé…

Ses yeux étaient devenus jaune vif. Cette autre elle la fixait. Ambre était incapable de bouger, simple spectatrice de ce qu'il se passait. Elle avait ses yeux, mais pas sa façon d'être… Elle tremblait comme une feuille. Après quelques instants, les yeux de son reflet redevinrent normaux.

Venait-elle d'avoir une hallucination ?

(hrp : Prévisualisation de ForumActif je t'aime ♥)

-----------------------



Dernière édition par Ambre Botteron le Sam 11 Mar - 20:25, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
True Self
Messages : 21
Date d'inscription : 06/03/2017

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)
avatar

True Self

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: L'appel du vide [Mina]   
Sam 11 Mar - 17:03

L'appel du vide- Ou comment jouer avec non pas le feu, mais l'eau. -

BOTTERON Ambre

KAGAMI Mina



Fire Emblem Fates - Woleb Tsap

Il n'y avait pas à dire, ces lieux étaient vraiment magnifiques. Du moins, c'était la conclusion que Mina avait tiré du peu qu'elle avait exploré jusque là. Que ce soit Parrev, ou encore les plaines, le lac ... Tous ces paysages lui coupaient le souffle. Raison pour laquelle l'une des premières choses qu'elle décida fut de ramener son appareil photo en Noerphilie. Elle ne pouvait pas se permettre de laisser une telle vue lui passer sous le nez ! C'était une occasion en or que de garder un souvenir. Après tout, qui dit que ce monde resterait ouvert à tous à jamais ? Il semblait déjà trop féérique pour être réel.

Enfin, c'était un petit doute qui lui restait en tête avant qu'elle ne vienne à avoir son premier combat contre un de ces "Shadows". Un monstre. Principalement composé d'eau, mais pouvant prendre une forme ... Oui, vous l'avez deviné : un slime. Un monstre si typique de jeux vidéos, et surtout présent dans les débuts d'aventures comme celui de Mina. Un adversaire très facile à vaincre en général, mais ...

" ... GYAAAAAH ! "

... Tellement horripilant pour la jeune japonaise, fortement dégoûtée par tout ce qui est gluant. Alors bien qu'elle fut plus ou moins tentée de tester son pouvoir sur un d'eux - ce qui, de son point de vue, s'apparenterait à vaincre ses peurs, c'est lorsque deux, puis trois, même quatre slimes apparurent sous ses yeux, de tous les côtés, qu'elle ne fit qu'être encore plus répugnée par ces monstres-là. Monstres dont le seul mal qu'ils pouvaient lui faire était de la couvrir de vase, sentant vaguement la mer salée et la terre, avant de repartir. La laissant ainsi au beau milieu de la route, trempée, et dont les quelques larmes - de peur mais aussi de honte - de son visage, caché derrière ses mains, ne pouvaient se discerner de la vase. Un grand coup de chance pour la gamine, qui aurait sans doute dit adieu à ces deux mondes qu'elle chérit autant s'il s'agissait d'autre chose.

... Mais aussi un souvenir qui resta gravé dans la mémoire de la lycéenne, qui rit nerveusement à chaque fois qu'elle s'en souvient. Honnêtement, si elle pouvait éviter de s'en souvenir, cela l'arrangerait bien. Tout comme, s'il lui était possible, elle aimerait éviter d'en recroiser de nouveau. Une première expérience plutôt mauvaise, donc, en soit, qui aurait déçu de nombreuses personnes.
Chose étant que nous parlons ici de Kagami Mina, soit une fille qui n'écoute et n'apprend rien. Raison pour laquelle, même si durant les quelques heures suivant cette expérience elle fut aussi productive et enjouée qu'une poire à lavement, il ne fallut pas longtemps pour qu'elle se remette de cela et retourne en Noerphilie. Pour dire que chaque événement a une raison d'être, qu'elle soit la cause ou la conséquence d'une autre. Et si cet événement fort honteux ne s'était jamais produit dans la vie de Kagami Mina, alors jamais elle n'aurait vécu ce qui va suivre.

Alors qu'elle se promenait dans la ville, elle aperçut au loin une jeune fille. Enfin, jeune ... Elle même était jeune, et paraissait simplement plus âgée de par son apparence "True Self", dont elle ne connaissait pas exactement la signification. Vous me direz qu'il y avait déjà un bon nombre de jeunes adolescents dans le coin ; et il est vrai. Cependant, cette adorable jeune fille avait un quelque chose que Mina ne comprenait pas. Hormis son physique naturellement différent des japonais typiques, celui-ci restait tout de même ... Normal. Peut-être trop normal ? Ils étaient projetés dans un monde complètement dingue, avec des monstres et des clichés de jeux-vidéos partout, et voilà que quelqu'un de on ne peut plus normal se baladait. Intriguant.

Et c'est cette curiosité, qui aurait sans aucun doute été le 6ème défaut à noter chez Mina, qui fit que celle-ci essaya d'interpeller la demoiselle au bout de la rue. En vain. Sans succès. En fait, c'est comme si, à partir du moment où elle l'avait aperçue, elle s'est mise à fuir.
DUDUUUN. Etait-ce sa faute ? Avait-elle fait quelque chose de mal ? Est-ce qu'elle avait quelque chose sur le visage, qui fait que cette fille la fuyait ? Elle vérifia autour d'elle, puis sur la vitrine d'une des boutiques. Elle se tira les joues, les oreilles, les yeux, pris une bouche de canard, ouvrit grand la bouche, découvrit son front des quelques mèches rougeâtres le dissimulant. Non, rien, si ce n'est le propriétaire du magasin qui la fixait d'un air perplexe. Et pendant ce temps-là, la fille fut perdue de vue, tournant dans l'autre rue.

" A-Ah ! Attendez ! "

Sans savoir pour quoi, agissant toujours avant de réfléchir, Mina lui courut après - se prenant parfois les pieds dans celles de passants, voire même dans sa propre cape. Ridicule.
Ah, si loin et pourtant si près, toujours à portée de vue. Et jamais elle ne s'arrêta : la jeune fille aux cheveux châtains ne cessait de lui passer sous le nez. Qu'est-ce qu'elle avait fait pour qu'elle lui en veuille autant ? Ah ! Est-ce que c'était ça ? Est-ce que le fait que cette imbécile essayait de l'interpeller l'avait effrayée ? Mais elle ne lui voulait pas de mal, pourtant ! Non, faut pas croire ça ! Mina est gentille, dans le fond ! Elle n'a rien d'une stalkeuse, tout comme elle ne veut rien de mal ! Bon, d'accord, elle a peut-être traversé la ville et l'a même suivie jusqu'au lac pour s'excuser si besoin, mais elle n'a rien fait d-- le lac ?

Enfer et damnation, trahison et disgrâce. Pourquoi parmi tous les lieux de ce monde il a fallut qu'elle s'arrête au bord du lac ? Bon, si ce lac était normal, Mina n'aurait aucun problème avec cela. Mais le fait qu'il s'agisse du lac duquel sont sortis les slimes, là c'était gênant. Hm, nope. Décidément, nope, si Mina pouvait choisir un endroit pour se poser ou fuir quelqu'un, non, le lac n'aurait pas été la première option. Ni la seconde. Elle ne serait même pas une option, c'est dire.

Semblable à un petit animal méfiant - du moins, c'était ainsi que son visage pouvait supposer, étant bien trop grande pour être décrite comme petite actuellement, Mina fixait depuis un arbre la jeune fille. Celle-ci s'était assise devant le lac, avant de se lever et de s'en approcher. D'un pas lent. Hésitant. Comme si elle était attirée, ou bien la vue de Mina lui jouait des tours ? En tout cas, elle n'avait pas l'air de se réjouir d'être là. Et si ... ?

" Non, ne faites pas ça !" cria-t-elle de sa voix bien plus mature qu'en Iteku.

PAF. En voulant accourir vers la demoiselle, Mina se rétama violemment au sol, s'étant pris le pied dans la racine d'arbre. Cette fois-ci, elle était véritablement tombée. Et ça s'est bien fait entendre. Mais ce n'était pas la douleur qu'elle ressentit au niveau de son nez qui allait l'arrêter ; très vite, elle s'approcha de la jeune fille, l'air inquiet, la tenant même par les épaules. Sans faire attention à la légère goutte de sang qui commençait à s'écouler de sa narine.

"Je suis désolée si je vous ai effrayée en ville, ce n'était pas mon intention ! Mais, s'il vous plaît, reconsidérez les choses. Vous savez qu'il y a des slimes, au fond de ce lac ? Ils seraient capables de s'en prendre à vous ! Vous êtes si mignonne ! Ne gâchez pas votre vie, je vous en prie !"

Tournant son regard un instant vers le lac, elle reprit son souffle.

"Je sais que ça peut être parfois dur, mais ... S'il vous plaît, ne vous suicidez pas ! Vous n'en tirerez que souffrance ! Si vous avez besoin d'aide, n'hésitez pas à demander ! Il y aura forcément quelqu'un pour vous aider !"

... Qu'est-ce qu'il s'est passé dans sa logique entre la ville et le lac, une question qui n'aura jamais de réponse.


Dernière édition par Mina Kagami le Dim 12 Mar - 22:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Persona
Messages : 22
Date d'inscription : 03/03/2017

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)
avatar

Persona

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: L'appel du vide [Mina]   
Sam 11 Mar - 18:59

L'APPEL DU VIDE

ft.

Elle était en train de devenir cinglée. Cette autre-elle était en train de la rendre folle, vraiment. Elle se mordit la lèvre. Même dans son reflet, sérieusement ? C'était donc comme ça qu'elle allait finir, à perdre la tête, dans un monde parallèle à se rouler en boule pendant qu'il pleut ? Hors de question ! Jamais elle ne l'accepterait. Il fallait qu'elle trouve une solution, et vite. Mais là, elle n'arrivait pas à réfléchir. Victime d'un deadlock mental, seule, les pieds dans l'eau. Bloquée par sa peur, figée comme une statue. Qu'est-ce qu'elle allait faire, maintenant ? Tenter de fuir ce monde par tous les mo-

« Non, ne faites pas ça ! » *BREUM*

Toujours d'instinct, Ambre se tourna d'un coup vers la source du bruit, arme en joue, et fixa celle qui se tenant devant elle du regard. Ses yeux fatigués, encore embrumés par sa rêverie infernale, se posèrent sur l'autre femme qui était… Au sol, lamentablement allongée, les bras écartés. Ah, c'était ça le breum… Ambre baissa son arme, encore plus perdue qu'elle ne l'était. Beaucoup trop d'infos et d'émotions en peu de temps pour elle. L'autre fille se releva, le nez ensanglanté, et s'approcha de la suissesse. Elle l'attrapa par les épaules et la secoua légèrement.

« Je suis désolée si je vous ai effrayée en ville, ce n'était pas mon intention ! Mais, s'il vous plaît, reconsidérez les choses. Vous savez qu'il y a des slimes, au fond de ce lac ? Ils seraient capables de s'en prendre à vous ! Vous êtes si mignonne ! Ne gâchez pas votre vie, je vous en prie !  »

Ambre avait à moitié écouté, concentrée sur la goutte de sang rouge qui avait coulé jusqu'à la lèvre supérieure de l'inconnue. Les mots résonnaient dans sa tête, et à peine avait-elle pris le temps d'enregistrer ce qu'elle venait de lui dire qu'elle s'était remise à parler.

« Je sais que ça peut être parfois dur, mais ... S'il vous plaît, ne vous suicidez pas ! Vous n'en tirerez que souffrance ! Si vous avez besoin d'aide, n'hésitez pas à demander ! Il y aura forcément quelqu'un pour vous aider !  »

… What.

Un peu beaucoup troublée par ce qu'il venait de se passer en à peine quelques secondes – et aussi par la demoiselle en face d'elle, nous y reviendrons plus tard – Ambre resta quelques instants sans voix. Un peu trop longtemps, même. Allez, Ambre, trouve un truc à dire…

« What. »

Bon, c'était déjà ça. Enfin, elle pouvait faire quand-même mieux.

« Je. Euh. Je compte pas me suicider. Enfin… Euh… Merci. »

Petit instant de silence. La suissesse se mit sur la pointe des pieds pour voir par-dessus l'épaule de sa nouvelle interlocutrice. Comme pour être sûre qu'elle n'était pas derrière elle. Rien… Elle se détendit un peu, affichant un sourire idiot l'espace d'une seconde.

Non-loin, dans son dos, des créatures étranges commençaient à sortir de l'eau. Une demi-douzaine de vases vertes et grises affublée de masques, qui se glissaient  en dehors de l'eau et qui prenaient une forme menaçante. Ambre, elle, ne se doutait de rien, et restait concentrée sur l'autre jeune femme, qui semblait plus vieille qu'elle. Elle se mit à rougir légèrement, sans trop savoir pourquoi.

« Je cherche juste un moyen de quitter ce monde. Non, pas de me suicider… De quitter la Noerphilie. J'suis bloquée et-

Interrompue.

-----------------------

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
True Self
Messages : 21
Date d'inscription : 06/03/2017

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)
avatar

True Self

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: L'appel du vide [Mina]   
Sam 11 Mar - 23:19

L'appel du vide- Ou comment jouer avec non pas le feu, mais l'eau. -

BOTTERON Ambre

KAGAMI Mina



Golden Sun - Sol Sanctum [Remastered]

" What. "

Un simple mot, c'est tout ce qui sortit de la bouche de la demoiselle, tandis que Mina se sentait rongée par la culpabilité. Un simple "What", soit le terme anglais pour dire "Quoi" ... Et souvent utilisé pour montrer de l'incompréhension, ou du dédain, selon la situation. Oh, non. Qu'est-ce qu'elle a fait comme bourde encore ? C'est sa façon de parler qui était étrange ? ... Son accent était ressorti ? Ahh, pourtant sa très chère grande soeur lui avait bien dit de faire attention à sa façon de parler. Elle ne l'avait donc pas compris ? A moins que cela soit le fait qu'elle ait un parler plus poli dans ce monde et que son interlocutrice ne comprenait pas pourquoi elle lui parlait de façon aussi formelle ?
Quoi qu'il en soit, cela ne semblait pas être bon pour elle, et, elle a beau être stupide, cette fois-ci elle réalisa très bien qu'elle est allée trop loin.

" - Ah, je ... Je suis désolée, je-
- Je. Euh. Je compte pas me suicider. Enfin… Euh… Merci. "

Ah.
Ah. D'accord. Léger sourire effacé sur le visage de Mina. Si jusque là elle montrait une expression plutôt inquiète, s'agrippant même aux épaules de la jeune adolescente, cette fois-ci elle eut un sourire, mais qui était plus un sourire idiot. Etait-ce mieux ? Difficile de savoir. En tout cas, cette réponse effaça tout ce que Mina pensait précédemment. Elle ne voulait pas se suicider, donc ? Quel soulagement !

" Je cherche juste un moyen de quitter ce monde. Non, pas de me suicider… De quitter la Noerphilie. J'suis bloquée et- "

Un soulagement si grand qu'elle lui coupa la parole, et ne s'empêcha pas de la prendre dans ses bras, avant de la bercer tendrement comme elle bercerait son enfant lors de retrouvailles après une longue absence. Alors que cela ne fait même pas 5 minutes qu'elles se parlent. Se connaissent, même. Parfaitement. Un développement encore plus vite qu'une journée chez des Sims.

" Vous me rassurez ! Je croyais vraiment que vous souhaitiez mettre fin à votre vie ! Mais si ce n'est point le cas, alors je suis soulagée. Vous m'avez vraiment fait peur à l'instant ! "

Après un long câlin qui avait duré une bonne minute - peut-être plus aux yeux de l'inconnue ... Mina la relâcha, un large sourire bienveillant dessiné sur son visage. La simple idée que cela pouvait être sa faute s'était totalement échappée de sa tête, car, ce qui comptait, c'était qu'elle semblait disposée à lui parler. Même, elle lui avait expliqué vouloir chercher une sortie, si elle se souvient bien ? Non, attends, comment pouvait-elle être en difficulté pour trouver une sortie ? N'avait-elle pas dit qu'elle était actuellement coincée en Noerphilie ? Comment était-ce bien possible ?
A peine l'eut-elle lâchée qu'elle prit la main libre de la jeune fille dans les siennes, avant de la remonter au niveau de leurs visages. Ses yeux brillaient d'un doux éclat, comme si toute l'inquiétude qu'elle ressentit auparavant avait disparue - ce qui était le cas.

" Vous disiez ne pouvoir sortie de Noerphilie ? Pourtant, il a été clairement stipulé qu'il faut en sortir via un quelconque écran présent dans ce monde. Je doute que ce lac puisse vous être d'une ... grande ... aide. "

Sa voix se dissipa peu à peu, devenant de moins en moins claire, au fur et à mesure qu'elle réalisa la situation dans laquelle elle se trouvait avec la demoiselle. Une menace leur pesait dessus depuis le lac. Une chose qu'elle avait soulevé précédemment, et qui a fini par devenir réalité. Leur avait-elle porté poisse en soulevant la possibilité que ces immondices apparaissent ? Possible. Toujours est-il que le teint de pêche que Mina avait habituellement devint livide, aussi vert que ces créatures, qui semblaient bien plus menaçantes que celles qu'elle a dû affronter auparavant. Sa poigne se resserra légèrement sur la main de la jeune fille. C'est en sentant la chaleur en provenance de cette même main qu'elle sortit de cette torpeur et devint alerte.

" Mademoiselle. Je suis désolée mais je crains que ... Nous ayons à reporter notre discussion à plus tard. Nous avons un ... petit problème. Permettez moi de jouer sur le terme de petit. "

Un air déterminé pouvait s'observer sur le visage de Mina. Elle semblait décidée à affronter cette peur qu'elle a obtenu par le passé, et qui s'était renforcé il y a quelques temps. Oui ; elle semblait inspirée, prise d'une grande force d'esprit et de courage pour faire face à ce traumatisme précédent. Elle fixait longuement l'amas de vase prendre forme, glisser sur la surface de l'eau, leur semblant de visage inexpressif, leurs yeux aussi vides qu'une abysse ...

" ... Pas ... "

Des larmes se formèrent dans ses prunelles argentées, alors que sa poigne se resserra un peu plus sur la main de la jeune fille, une poigne suffisamment forte pour l'empêcher de la retirer, mais loin de trop l'être au point de lui faire du mal.

" Non, je ne peux vraiment pas ! Fuyons ! Prenons de la distance ! Ils sont bien trop nombreux et ... repoussants pour les vaincre au corps à corps ! " s'écria-t-elle, les yeux larmoyants.


Dernière édition par Mina Kagami le Dim 12 Mar - 22:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Persona
Messages : 22
Date d'inscription : 03/03/2017

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)
avatar

Persona

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: L'appel du vide [Mina]   
Dim 12 Mar - 15:00

L'APPEL DU VIDE

ft.

Interrompue, enlacée par l'inconnue qui lui faisait face, Ambre se mit instinctivement sur la pointe des pieds et se figea à nouveau. Elle se mit alors à la bercer, tout doucement, comme si c'était sa grande sœur, ou quelque chose du genre. Le visage de la jeune fille tourna au rouge alors qu'elle fixait l'horizon. Elle referma à moitié les paupières, tentant de se détendre. Pour l'instant, tout allait bien, pas vrai ? Un peu mal à l'aise quand-même, elle attendait patiemment que le câlin se termine, surveillant les alentours. Un peu hésitante, elle tapota doucement son dos de sa main libre. C'était assez… Gênant. Hum.

« Vous me rassurez ! Je croyais vraiment que vous souhaitiez mettre fin à votre vie ! Mais si ce n'est point le cas, alors je suis soulagée. Vous m'avez vraiment fait peur à l'instant ! »

L'étreinte dura encore quelques instants, avant qu'elle ne la relâche. Son expression avait changé du tout au tout : Un sourire éclatant, presque éblouissant, avant remplacé sa mine inquiète. Mais cette politesse… Exagérée était toujours là. Pas vraiment que c'était mal, juste que… Ça faisait bizarre. La femme qui lui faisait face lui prit doucement la main gauche dans les siennes et la tint au niveau de son visage, toujours radieux. Ambre vira plus encore au rouge, n'osant pas plus bouger qu'avant. Enfin là, se disait-elle, elle ne risquait rien, au moins… N'est-ce pas ?

« Vous disiez ne pouvoir sortie de Noerphilie ? Pourtant, il a été clairement stipulé qu'il faut en sortir via un quelconque écran présent dans ce monde. Je doute que ce lac puisse vous être d'une ... grande ... aide.  »

Sa mine et son train entraînant s'étaient tous deux mortifiés au fil de la phrase. Ses yeux s'étaient détournées du visage d'Ambre pour pointer vers l'horizon, derrière elle… La suissesse avait tout de suite compris que quelque chose n'allait pas. Ambre sentit l'étreinte sur sa main se resserrer alors qu'elle se retournait pour voir ce qui pouvait l'effrayer à ce point.

Son visage prit une teinte similaire à celui de l'autre femme et elle étouffa un cri. Plusieurs… Choses étranges, formes indéterminées, silhouettes vaguement humaines se dressaient là. Ambre resserra l'étreinte de sa main sur son arme.

« Mademoiselle. Je suis désolée mais je crains que ... Nous ayons à reporter notre discussion à plus tard. Nous avons un ... petit problème. Permettez moi de jouer sur le terme de petit. »

Ambre, elle, avait déjà pointé son pistolet sur les créatures qui leur faisaient face. Fermant un œil pour plus de précision, elle s'apprêtait à faire feu. Hors de question de fuir. Ils avaient l'air assez faibles : Si c'était pour se retrouver face à des horreurs plus grosses que celles-là, il valait mieux abattre les plus faibles et être tranquille, non ?

En tout cas, son acolyte de fortune avait l'air d'être paniquée… Pas bon du tout, ça. Ambre n'allait pas la forcer à combattre. La peur, elle était bien placée pour savoir ce que c'était. Mais justement, c'était à elle d'agir pour protéger sa camarade effrayée, non ?

« … Pas… Non, je ne peux vraiment pas ! Fuyons ! Prenons de la distance ! Ils sont bien trop nombreux et ... repoussants pour les vaincre au corps à corps !
- Reste derrière-moi, j'm'en occupe ! On peut les avoir d'ici, t'inquiètes ! »



Ambre lâcha Mina et empoigna son pistolet des deux mains, se plaçant entre son alliée du moment et les créatures qui lui faisaient face. Elle pestait de ne pas avoir de pouvoirs magiques comme les autres, à ce moment, ç'aurait été bien plus facile.

Finalement, elle se lança, visant l'une des créatures les plus en avant. Trois coups de feux retentirent, et autant de projectiles ambrés se fichèrent dans la vase grise, en arrachant des morceaux au passage. Visant la créature juste à côté, Ambre tira trois nouveaux coups, touchant la cible par deux fois. Elle ramena son arme contre elle et en tira la culasse pour la recharger : L'arme étant de nature magique, noerphilienne, elle n'avait pas à changer le chargeur.

« Tiens bon, on va s'en sortir ! », lança-t-elle pour tenter de rassurer son alliée.

-----------------------

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
True Self
Messages : 21
Date d'inscription : 06/03/2017

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)
avatar

True Self

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: L'appel du vide [Mina]   
Dim 12 Mar - 23:43

L'appel du vide- Ou comment jouer avec non pas le feu, mais l'eau. -

BOTTERON Ambre

KAGAMI Mina



Disgaea 2 - Daybreak Crying

Elle s'en occupe. C'était ce que son homologue lui affirma, avant de se tourner vers les Slimes pour leur tirer dessus avec son arme - un revolver, qui, après observation, semblait provenir de ce monde. Elle avait retiré sa main de celles de Mina, qui perdit petit à petit le peu de chaleur qui en restait. Elle avait plutôt froid. Etait-ce le temps qui s'était refroidi, ou tout simplement le fait qu'elle avait peur ? Le teint toujours vert, Mina alternait son regard entre la demoiselle, qui les défendait du mieux qu'elle pouvait, et les slimes, dont elle réduisit le nombre, mais qui restait tout de même supérieur à elles deux. Elle se débrouillait pas mal, mais ... Entre le temps qu'elle s'en occupe - et le fait que deux autres surgirent derrière leurs compatriotes ... Non, elle ne pourrait pas s'en débarrasser à elle seule.

"On va s'en sortir". Ces termes résonnèrent dans la tête de la japonaise. On. Ah ... Et voilà qu'elle se sentait encore coupable. On ; même si ce n'était pas dans le sens que supposait sa protectrice du moment, Mina ne comprit par là que dans le sens où cette fille allait s'occuper de tout. Et pendant ce temps-là, Mina ne ferait rien. Et elle servirait à rien. Un boulet, quoi.

Mina fit une mine boudeuse. Il est vrai qu'elle était dégoûtée à l'idée d'affronter - voire même tout simplement de voir ces slimes. Mais ... Elle ne pouvait pas se permettre de la laisser tout faire, non plus. C'est ridicule. Et, bon, même si Mina est habituellement ridicule et semble n'avoir aucune dignité, le fait de ne tout bonnement rien faire la faisait ... bouder. Pas s'énerver, ni s'irriter, juste bouder, comme une enfant de 5 ans, qui veut se montrer utile quand il le faut.
Aaahh, mais les slimes ...

Après un moment d'hésitation, Mina avança d'un pas vers le lac, le dos bien droit - non pas grâce à un courage naissant, mais par une certaine nervosité. Elle prit une grande inspiration, avant de couper court à celle-ci.

" Permettez-moi. Et, euhm. Excusez-moi également. " ajouta-t-elle en s'éloignant de quelques pas sur le côté, prenant donc de la distance avec la plus petite.

Fermant les yeux et expirant légèrement, Mina essaya de se détacher de la vue des slimes, et de visualiser l'arme qu'elle souhaite invoquer. Ou plutôt les armes ? Elles formaient à elles quatre un set entier. Cependant ... Non, Mina se voyait mal utiliser les quatre. Cela demanderait trop de gymnastique, et, même si elle était très agile avec son corps, ce n'est pas avec une telle tenue qu'elle allait réussir à faire de telles pirouettes. Et encore moins sur la surface du lac. Donc, non, pas les quatre pour cette fois-ci. Deux seraient suffisants.

" Scarboro-- Aoutch !, s'écria-t-elle après s'être mordue la langue, la lumière s'étant formée dans ses mains disparaissant dans les airs comme de la poussière d'étoile. Elle toussa légèrement dans son embarras. Celles-ci seront peut-être plus simples ... Très bien ... Hm ... Love is Blue. "

C'est dans un petit soupir gêné que, cette fois-ci, la lumière qui se forma dans les mains de Mina prit forme ; pour laisser place à deux revolvers, de couleur bleues, et ornées respectivement de gemmes rouges et blanches ; autant à la base du manche qu'à la base du canon. Mina prit un temps pour les examiner ; un temps qui resta relativement court, avant qu'elle se mit à viser les slimes.

" Pardonnez-moi. " marmonna-t-elle sans réfléchir, d'une voix douce.

Pourquoi disait-elle ça ? Elle s'inquiétait pas du tout pour eux. En fait, c'est comme s'il s'agissait d'un réflexe - une des nombreuses choses qui l'étonnaient à son propos en Noerphilie. Son apparence physique était quelque chose, mais le fait que sa personnalité elle-même change, au point de dire des choses qu'elle ne penserait à Iteku, pouvait parfois être assez déstabilisant. Non pas qu'elle s'en préoccupait, mais sur le moment, cela la faisait quelque peu flancher.
Raison pour laquelle son premier tir depuis son revolver gauche frôla de peu un des slimes, mais que celui de droite le toucha en plein mille. Le troisième suivit le deuxième dans sa cible, bien qu'un peu plus bas. Si les balles n'avaient pas autant d'effet que lorsque leur possesseur originel, Bayonetta, les utilisaient, ils restaient tout de même suffisamment efficaces contre les slimes. Dommage que ces créatures sont moins sensibles aux tirs de balle que d'autres monstres.

Son sixième tir vint se loger dans le masque de celui de droite ; et l'impact de balle fut suffisamment fort pour que non seulement le masque se brise, mais aussi qu'un bout de celui-ci vient voler aux côtés de Mina et de l'autre tireuse. Accompagné de gouttes qui touchèrent la cape de Mina.

" ... Ew." lâcha-t-elle, ses yeux ne se détournant par des slimes et montrant un certain dégoût malgré son sourire ; un sourire qui essayait d'ignorer cela, tant bien que mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Persona
Messages : 22
Date d'inscription : 03/03/2017

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)
avatar

Persona

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: L'appel du vide [Mina]   
Lun 13 Mar - 1:58

L'APPEL DU VIDE

ft.

Les balles d'Ambre fusaient de tous les côtés. Beaucoup manquaient leurs cibles, mais certaines venaient se ficher dans les trucs informes qui lui faisaient face. Parfois sans effet, elles parvenaient parfois à arracher un peu de mucus aux créatures, les affaiblissant par la même occasion. Malgré tout, les monstres continuaient d'avancer vers les jeunes femmes, continuant de les fixer sans aucune expression. Elle faisait plus du tir de couverture qu'autre chose, tentant vainement de maintenir ces machins à distance. Malheureusement pour elle, les balles n'étaient pas vraiment ce qu'il y avait de plus efficace contre les slimes. Elle se mordit la lèvre, frustrée : Malgré le fait que deux soient déjà tombés, elle aurait du mal à tous les éliminer avant qu'ils ne les atteignent. Elle restait malgré tout concentrée et continuait d'enchaîner les tirs, mitraillant autant qu'elle le pouvait. Malgré tout, la fatigue la gagna et elle dû s'arrêter quelques instants le temps de reprendre son souffle, sans quoi ses bras allaient la lâcher.

« Permettez-moi. Et, euhm. Excusez-moi également. », lâcha la japonaise, faisant un pas de placement sur le côté.

Ambre tourna la tête vers elle : Elle fit apparaître une lueur entre ses mains. Une invocation ? De l'occultisme ? En tout cas, si elle avait vraiment peur des slimes – comme ça avait l'air d'être le cas – c'était courageux de sa part… Et encore et toujours, cette extrême politesse… Un cliché japonais qui se révélait vrai ?

En tout cas, elle avait l'air de se mélanger un peu les pinceaux dans son sort. C'est à la deuxième reprise qu'elle réussit à invoquer, à son tour, deux armes à feu. Tiens. Ambre aurait juré avoir déjà vu ces armes quelques part, mais elle n'arrivait pas à se souvenir où elle les avait aperçues… De son côté, Ambre s'était remise à tirer, tentant d'effrayer les monstres – toujours en vain.

D'autres tirs que les siens se firent entendre. Quelques balles s'enfoncèrent dans les eaux troubles du lac. Finalement, l'un d'entre eux se ficha dans le masque de l'un des slimes, qui explosa sous le choc. Un bout de mucus vint s'écraser sur le visage d'Ambre, qui lâcha un cri de surprise mêlé à du dégoût. Aveuglée par la vase, elle dû s'arrêter et s'essuyer vaguement de visage de l'avant-bras, histoire d'être capable d'ouvrir les yeux. Les slimes, probablement dans un éclair d'intelligence rare pour leur espèce, passèrent à l'attaque.

Le premier fondit vers Ambre et la percuta de plein fouet. Celle-ci manqua de tomber à terre sous le choc, et ne pu étouffer un cri de douleur alors que la masse solidifiée qui servait de poing à la créature lui avait percuté le visage. Il reprit bientôt sa place, et un deuxième fonça à son tour vers Ambre. La suissesse fit un bon en arrière pour esquiver le coup, avant de se remettre en place une fois le danger écarté. C'était à son tour de jouer.

Elle s'avança vers celui qui l'avait percutée, et pointa son arme à bout portant sur le masque. Sans ciller, elle tira par quatre fois. Le masque éclata en mille morceaux et la créature s'effondra sur le coup. La suissesse reprit sa place, encouragée par cette victoire.

« On connaît leur faiblesse maintenant ! On fonce ! »

-----------------------

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
True Self
Messages : 21
Date d'inscription : 06/03/2017

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)
avatar

True Self

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: L'appel du vide [Mina]   
Jeu 16 Mar - 22:15

L'appel du vide- Ou comment jouer avec non pas le feu, mais l'eau. -

BOTTERON Ambre

KAGAMI Mina



Disgaea - AKUMA Drops

On connaît leur faiblesse maintenant ! On fonce ! “ annonça l’autre adolescente.

Le ton pris dans cette affirmation réussit à calmer l’inquiétude naissante chez Mina, qui, en étant concentrée sur les slimes devant elle, n’avait pas particulièrement fait attention à ceux qui pouvaient attaquer son équipière – jusqu’à ce que celle-ci vienne à recevoir un coup. Bien qu’elle eut pris une voix entraînante, Mina n’était pas stupide pour ne pas voir qu’elle commençait tout de même à fatiguer. Le pire étant que ces slimes s’étaient très vite rapprochés, décidés à les vaincre après qu’un de leurs confrères soit tombé au combat. Utiliser des revolvers à présent, à si courte portée, n’était pas des plus efficaces, donc.

L’adolescente sous sa forme True Self déglutit, resserrant sa poigne sur ses revolvers. Elle allait devoir changer d’arme, et donc encore puiser dans ses batteries … Cela la dérangeait, car elle avait peur de venir à court alors qu’elles se voyaient encore en danger. Mais, là encore, cela semblait être un meilleur choix si le combat vient à s’éterniser. Après tout, chaque tir avec Love is Blue comptait ; raison pour laquelle, d’ailleurs, elle ne se permettait pas de tirer lorsqu’elle ne pouvait être sûre que le tir puisse réussir à atteindre sa cible. Par ailleurs, même si les slimes pouvaient tout simplement être mis hors d’état de nuire une fois leurs masques brisés, accomplir cette tâche avec de simples balles – certes bien plus puissantes que des balles du monde normal, mais tout de même des balles – serait plus difficile qu’avec une autre arme.
Elle allait donc devoir envisager une arme plus efficace … Une arme contondante, qui aurait plus de chances de les vaincre. Chose qui la dégoûtait particulièrement : après tout, cela signifiait qu’elle devait de rapprocher d’eux, s’exposer à leurs substances gluantes après coup, voir ses vêtements se tâcher par toute cette vase. Une pensée qui fit surgir en elle comme des flashbacks de guerre.

Cependant, alors qu’elle pensait cela, elle n’avait guère la possibilité de réfléchir à quel type d’arme. Les slimes étaient vraiment remontés, et leurs bruits visqueux étaient plus rapides, réguliers, alors qu’ils essayaient de s’en prendre à elle ; et Mina, de son côté, faisait de son mieux pour les esquiver ; jusqu’à ce que l’un des slimes restant attape sa cape. Cette même longue cape rouge, certes distinguée, mais qui était plus un problème qu’autre chose dans une telle situation …
Son gémissement de surprise, étouffé dans sa gorge par la cape qui venait serrer celle-ci, ne fit qu’allumer en elle une petite flamme, autant de dégoût que de détermination. Raison pour laquelle elle lança très vite l’un de ses revolvers vers un slime plus loin, qui s’approchait dangereusement de l’autre demoiselle ; revolver qui disparut dans un nuage de poussière étincelante après le choc. Tout cela pour qu’enfin, avec sa main libre, elle puisse se libérer de sa cape, et prendre quelques pas de distance avec son assaillant.

Jeter son arme, se débarrasser de sa cape qui ajoute tant à son élégance dans cette forme ; une chose que Mina n’aurait probablement – voire même sans doute – pas faite si elle était comme elle est habituellement à Iteku. Elle aurait forcé sur sa cape, quitte à s’étouffer encore plus, les larmes aux yeux même. Et elle aurait sans doute tiré dans tous les sens avec son arme, pouvant certes toucher ses ennemis, mais aussi son alliée par mégarde. Mais non, là encore, il y avait quelque chose qui différait : et c’était cette maturité qu’elle obtenait ici, en Noerphilie. Plus mature, plus élégante, plus charmante, séduisante, douce,  … Mais aussi, plus responsable, raison pour laquelle, en cet instant de danger, elle n’hésitait pas à rejeter cette douceur, cet aspect raffiné, pour se défendre autant que défendre l’autre fille. Elle n’avait pas l’âme d’une guerrière : lancer son arme, tout comme se déshabiller, était tout ce qu’un guerrier digne ne ferait pas. Mais elle avait l’âme d’une protectrice, et était capable de tout pour écraser quiconque viendrait à nuire à autrui.  Ecraser … Ah, voilà.

Un léger sourire se dessina sur le regard déterminé et concentré de Mina ; avant qu’elle ne jette son deuxième revolver sur le slime à la cape. Regard provoquant, presque arrogant. Une petite fierté qu’elle s’était faite sur le moment en ayant trouvée l’idée du siècle – selon elle -, alors qu’elle se mit en position, comme pour tenir un long bâton.

Magnhild. “ dit-elle doucement, dans un ton paradoxale à sa position comme son regard.

En quelques instants, un grand marteau de métal apparut dans ses mains ; un marteau qui parut très lourd – et, oui, il était quelque peu lourd pour la japonaise -, mais qui, en vérité, était bien plus facile à porter qu’il n’y paraît, le centre de gravité étant facile à repérer. Seule la tête du marteau était relativement lourde, étant donné qu’elle contenait les grenades soigneusement mises en place par Nora Valkyrie. Autrement, si ces mêmes grenades n’étaient pas dans le marteau, alors celui-ci serait aussi résistant que léger.
Cependant, ce n’était pas le poids qui allait déranger la cadette des Kagami, qui, en cet instant, avait pris une confiance certaine devant son ennemi de toujours.

Cela risque de faire un peu mal.

Un sourire doux, presque indulgent, mais qui contrastait énormément avec le geste agressif et brutal de ses bras, portant un énorme coup latéral de marteau sur le masque du slime ; le brisant en mille morceaux, éjectant presque le corps gluant entier du slime dans la direction opposée au marteau. Un coup violent, qui fit presque tourner Mina sur elle-même avant qu’elle n’eut à reposer le bout du marteau au sol, perdant l’équilibre. Mais cela ne la dérangeait pas, alors qu’elle souriait bêtement. Etait-ce l’éveil d’une face cachée de Mina ? Non. En vérité, elle était tout simplement stupidement contente d’avoir trouvé un moyen de frapper ses adversaires tout en minimisant les dégâts sur elle-même ; bien qu’elle eut à sacrifier sa chère cape pour en être arrivée à là. Il n’était pas difficile de satisfaire cette naïve jeune adolescente, après tout.

… Au suivant ! “ chantonna-t-elle, faisant traîner son marteau en s’approchant dangereusement de sa prochaine cible, alias le slime dans lequel elle avait jeté son arme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Persona
Masu - Reptile à la grande gueule Messages : 32
Date d'inscription : 14/12/2016
Age : 18

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)
avatar

Persona

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: L'appel du vide [Mina]   
Mar 21 Mar - 18:05

HRP:
 

L'appel du vide

Ft. Mina & Ambre
D
e retour dans la Noerphilie. J'ai remarqué que j'y passe plus de temps qu'à Iteku. Pourquoi ? Aucune idée. C'est que cet endroit m'attire inlassablement. Toujours et encore.
Parev. Pour la troisième fois en même pas une semaine. Mais finalement ça s'est pas révélé trop mauvais. Première fois, un joli vol, tout en discrétion. Magnifique bracelet en or, qui s'est vite fait déclaré. Mais jamais personne ne la retrouvé. C'est triste la vie, pas vrai, miss ? Deuxième jour, rien de notable. Une visite, point final. Et aujourd'hui, ma foi... On peu dire que ça a été la meilleur journée qu'on puisse rêver !
Masu n'a pas été tout à fait d'accord. Elle n'aime pas beaucoup mes larcins. Mais c'est plus par état d'âme. Lorsqu'elle pense ensuite à celui ou celle qui a perdu son bien. Mais elle comprend très bien que c'est dans ma nature. Elle ne m'empêchera pas de continuer.
Bref, je disais donc, aujourd'hui, très bonne journée. Quoi donc ? Oh, rien de spécial. Bon d'accord, de très jolis kunaïs. Toute une série. Sept en fait. Enfin, y en avait huit, mais le sept est mon chiffre porte-bonheur. J'ai fait preuve de gentillesse, j'en ai laissé un à ce type ! Il devrait s'estimer heureux, généralement, je prends tout. Bref. De jolis bijoux à vrai dire. Fabriqués dans un espèce de platine bleu-gris, de l'osmium, aux dires du pro que j'ai consulté, ornés de rhodium - encore selon lui, personnellement, je n'en ai aucune idée - et de cobalts, et surtout, finement taillés, ce sont des merveilles. J'ai, au début, voulu les vendre. C'est pour cette raison que j'ai consulté ce type. Et puis, finalement... J'ai cédé et je les ai gardé. Je ne regrette rien. Après cette très joli découverte, j'ai voulu un endroit calme pour les essayer. Et, je ne sais trop pourquoi, j'ai décidé de me rendre au Mirror Lake.
Et ça fait désormais au moins une demi-heure que je m'entraîne. Et ça commence un peu à m'embêter.
« Bon, allez Masu, on va marcher un peu ! »
Je regarde ma montre, et je comprends soudainement pourquoi ça me dérangeait. Non pas une demi-heure, mais bien deux heures !
« Et on va où ? »
Je hausse les épaules : on verra bien. Et je commence à marcher, tout en réfléchissant sur ces kunaïs. Très jolis, certes, mais la beauté ne vaut rien si je dois me battre. Et, quand j'y pense, j'ai bien fait de les garder. On ne sait jamais sur quoi on va tomber dans cet endroit. Des shadows, peut-être ? En tout cas, pas pour moi. Je n'ai eu le droit qu'aux gens.
Bref, revenons à ces kunaïs. Magiques, comme ce monde. D'un certain côté, c'est logique. Mais j'ai eu l'occasion de constater qu'ils reviennent directement à moi, une fois lancés, et le geste fait. Juste un geste, rapide, et facile à se souvenir. Le bras lancé en arrière, et flop, le kunaï revient à moi. Génial.
« Hé, regarde ça. »
Elle a le regard lointain. Elle fixe quelque chose, à une certaine distance de nous. Et des cris. Oui, maintenant que j'écoute, je les entends. Je n'y faisais pas gaffe avec le magie de ce monde. De là où je suis, je distingue deux formes. Une fille, j'en suis sûre, avec ses longs cheveux rouges. L'autre plus petite et chétive, vêtue de marron. Et elles se battent. Des eaux du lac sortent des espèces de formes étranges, que je ne voit pas vraiment. Enfin, si, je les vois, mais je ne sais pas de quoi il s'agit. Je ne comprends pas bien ce que c'est.
« Il faut aller voir ça de plus près. »
Les coups de feu. Oui, ils s'entendent bien. La résonance, dans ce lieu, est plutôt grande. De toute manière, à leurs actions et réactions, même un sourd aurait compris qu'il s'agissait d'un combat.
« Ce sont des gamines Lilia. Et puis, ça pourrait t'entraîner... »
Je sais ce qu'elle me dit. Je la connais suffisement pour comprendre. Trop gentille Masu. Mais d'un certain côté, je me vois mal m'éloigner sans rien faire. En mimant celle qui n'a rien vu, rien entendu. Ce qui me rappelle les trois singes. Ceux qui se cachent respectivement la bouche, les oreilles et les yeux. Rhaa, ça m'énerve. Je me fiche du sort des autres. Et pourtant, ces deux gamines me ramène inexorablement vers ce qui m'a fait.
Qui c'était, la gamine qui restait assise, immobile dans ses pensées ? Qui c'était, cette fillette qui restait là, à observer les décombres d'une maison qui avait brûlé ? Et ce type, ce type qui l'avait ramenée ? Peut-être par pitié, peut-être pour autre chose. Mais surtout, qui était cet homme qui l'avait secourue ? Qui lui avait donné une seconde chance ?
Oui, oui, je sais ce que vous pensez. "Va les aider, ça te tuera pas ! Tu peux pas les laisser comme ça, tu peux pas ne rien faire !" Ou celle-là peut-être ? "Fais pas ton égoïste, joue les héroïnes, ça te changera !" Et ceux qui s'en tapent peut-être. En fait, je m'en contrefout. Non, ça ne me changera rien. Mon avenir n'est pas basé sur des types que je ne connais pas. C'est moi qui le forgerai.
Le regard de Masu posé sur moi, insistant, me faire réagir.
« Ne me le fais pas regretter ! »
Et sur ces mots, je m'élance, suivie par le reptile. Je crois entendre un "merci", mais je n'y mettrai pas ma main au feu.
Je cours donc dans la direction des jeunes filles, et je remarque soudain que l'une d'elle, armée d'un gros marteau, fracasse carrément la tronche des bestioles qui leur font face. Ou plutôt, le masque. Si le truc, constitué d'une espèce de gélatine, ce que je n'arrive toujours pas à distinguer, est mou et gicle de partout, son masque en revanche, est bien facilement détruit, dans un grand fracas.
Une fois arrivée près des gamines, Masu se lance devant moi, et, d'une voix forte, elle lance :
« Hé, les slimes ! »
Slimes ? Elle est plus au courant que moi là-dessus. En tout cas, les "slimes" tournent tous la tête vers Masu, et au moins la moitié croisent son regard. Et font la plus grosse bêtise de leur vie. Complètement immobiles, ils ne bougent pas d'un pouce. Je remarque alors qu'ils sont constitués du espèce de vase plutôt dégoûtante. Beurk. Mon premier kunaï fuse. Et se retrouve englouti dans la vase. Merde.
La petite, la rouquine, tire alors une balle qui explose le masque du slime. Et aussitôt, l'illumination. Mon prochain ne ratera pas sa cible.
GALLINEA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Persona
Messages : 22
Date d'inscription : 03/03/2017

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)
avatar

Persona

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: L'appel du vide [Mina]   
Sam 15 Avr - 22:29

L'APPEL DU VIDE

ft.

Ambre resserra son emprise sur son arme. Malgré tout, elle n’était pas une combattante et ces slimes semblaient se multiplier. Passé le moment d’adrénaline, la présence du lac lui revint à l’esprit, la mettant encore plus mal à l’aise. Elle jeta un coup d’œil à son alliée. Au moins, elle semblait être capable de se battre… C’était déjà ça de gagné.

Elle se frotta le visage du revers de la manche, affichant une grimace. Le coup qu’elle avait reçu était plus violent que ce qu’elle avait prévu. L’une des créatures répugnantes se jeta sur son alliée et attrapa fermement sa cape rouge. Ambre lâcha un cri de panique et se tourna vers elle, pointant son arme sur le slime. Elle ferma un œil pour mieux viser, mais malgré tout, elle avait peur de toucher son alliée.

Ça y est, Ambre paniquait déjà. Ses poings tremblaient, et elle n’arrivait plus à viser proprement. Elle serrait les dents. Il fallait qu’elle se ressaisisse, avant de perdre les pédales en plein combat. Est-ce que… Est-ce qu’elle était en train de faire une crise de panique ?

L’autre fille avait finalement jeté ses armes sur les slimes avant de se défaire de sa cape. Elle avait réussi à se débrouiller seule… C’était déjà ça. Ambre se concentrait maintenant sur les horreurs qui leur faisaient face. Elle faisait taire ces petites voix qui lui disaient sans cesse que tout allait dégénérer, tout le temps… C’était vraiment pas le moment.

Son alliée sortit un gigantesque marteau métallique de nul part. Avec un petit sourire, elle fracassa le masque du slime suivant, qui éclata en mille morceaux avant que la créature ne disparaisse.

« Wahouh, bravo ! Un de moins ! » lâcha franchement Ambre, impressionnée.

Motivée par cet sursaut de violence, Ambre se mit en garde, attendant patiemment qu’une occasion se présente pour éclater le prochain masque.

« Hé, les slimes ! »

D’autres arrivants ? Ambre jeta un œil derrière elle – manquant de hurler de peur sur le coup. Un énorme serpent mauve s’était approché d’elles. Un… un autre ennemi ? Elle se calma lorsqu’elle vit, derrière le reptile, une jeune fille blonde d’à peu près son âge. Bon, apparemment, elles étaient là pour les aider… Du renfort n’allait pas être de refus.

Sortant un petit couteau étrange, elle l’envoya fuser sur la créature. La lame s’enfonça mollement dans la vase, avant de disparaître dans un éclat lumineux. Urh… Elle fronça les sourcils. C’était à elle de jouer, maintenant. Sans réfléchir, elle tendit son bras armé droit vers le masque d’un de ces monstres. Elle fronça les sourcils. Fallait pas se louper.

Une pression sur la gâchette. Deux, trois. Les balles vinrent se ficher dans le masque, avant que celui-ci n’éclate en morceaux et que la créature ne disparaisse. Elle sourit. Elle… C’était un de moins ! Elles allaient y arriver !

Tirant la culasse de son arme en arrière, elle sourit, se mettant en garde, sans prêter attention à la goutte de sang qui coulait de son nez.

« Plus que quatre ! Allez ! »


[hrp: Désolé du post moisi.. Duh]

-----------------------

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: L'appel du vide [Mina]   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'appel du vide [Mina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'appel de la faim !
» Appel aux dons sauvetage canichous Refuge de Fontorbe
» Appel à l'insurrection.
» N°1 - Episode : "je te vide ton frigo parce que je t'aime..."
» L'appel des limbes ou comment se mettre en danger pour rendre service...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Persona RPG :: NOERPHILIE :: Mirror lake-
Revenir en haut
Aller en bas