Forum rôle-play inspiré de l'univers de Persona. Après un étrange évènement, les habitants d'Iteku ont obtenu la possibilité de changer de vie dans un nouveau monde.
 
Bienvenue à toi dans la Velvet room, Invité ! Ce forum existe entre les rêves et la réalité, entre l'esprit et la matière. Ci-dessous tu trouveras toutes les informations nécessaires pour comprendre son univers, ses lois. Oseras-tu affronter ton destin ?
Si vous avez le moindre problème, contactez un membre de notre SUPER STAFF !








Un chaleureux accueil pour notre petit nouveau ! Amuse-toi bien =D
Le codage et le graphisme appartiennent au forum Persona RPG. Merci à Ami d'avoir codé certaines parties du forum. <3 Merci aussi au site Never Utopia pour ses nombreux tutoriels, vraiment ce sont les meilleurs ! Le contexte a été élaboré par et pour ce forum. Toute tentative de reproduction, partielle ou complète, de notre travail sans autorisation est interdite. Respectez notre travail !
Derniers sujets

Partagez | 
 

 L'heure d'une pause. (Yoru)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
True Self
Messages : 102
Date d'inscription : 20/09/2015
Localisation : Monde imaginaire ღ

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)
avatar

True Self

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)

MessageSujet: L'heure d'une pause. (Yoru)   
Mar 20 Sep - 3:30



L'heure de la gourmandise sonna. Des étudiants amortis par de longs discours éducatifs, des travailleurs désirant une brève pause, des vieilles madames voulant une peau de jeunesse, des mères de familles entourés d'enfant pleurant leur vie pour un morceau de chocolat… la liste était exhaustive, cependant cela ne découragea pas Juhi. Son esprit occupé ne pouvait pas réfléchir au vide qui l'attendait.

Le son de l'eau en ébullition, la clochette de la porte, la sonnerie du four, le fond sonore des haut parleur, les gloussements d'enfant ; créaient un ensemble dissonant dans les oreilles de la demoiselle en uniforme. Heureusement que sa clientèle n'entendait que la musique ambiante et quelques pleurs contrôlés par des chocolats gratuits, puisque la paisibilité était une caractéristique indispensable pour le Chagall.

Une reprise de souffle, puis encore un nouveau client. Les dents se serrèrent, puis se camouflèrent sous un joli sourire. Mademoiselle Mori s'élança vers le nouveau venu.Bonjour, bienvenu au Chagall. Êtes-vous seul ou serez-vous accompagné ? Dit-elle d'un ton doux, prête à le diriger vers la destination établi, au solitaire ou au pair.


-----------------------


Juhi Mori : Présentation ; Relation; Code couleur #ff3366 ; ???
Remerciement à Ami pour ces magnifiques avatars.
Cliquez pour voir, son talent! :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
True Self
Messages : 115
Date d'inscription : 09/07/2016

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)
avatar

True Self

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: L'heure d'une pause. (Yoru)   
Mer 21 Sep - 17:49

Je venais tout juste de finir ma journée, contrairement aux autres jours, j'avais pu finir plus tôt. Les élèves officiers devant se prêter au jeu d'une mise en situation et n'étant pas des instructeurs prévus pour cette manoeuvre, j'avais donc toute une soirée de libre.
Je n'avais pas spécialement d'idées concernant les diverses occupations qui pourraient me permettre de passer le temps jusqu'à l'heure où j'avais l'habitude de rentrer chez moi. C'est donc tout naturellement que mes pas me menèrent jusqu'au Chagall Café, j'y étais allé quelques fois auparavant, et l'ambiance, bien que bruyante lorsque les mères de familles emmenaient leurs progénitures, était agréable et me changeait un peu de mon quotidien bien mouvementé.

Je passais donc la porte d'entrée et fus accueillis par une jeune femme d'environ 1m 50, possédant de long cheveux bruns et de grand yeux marrons. Sur son badge était indiqué son prénom, Juhi.

Bonjour, je serais seul à profiter de votre café. Serait il possible de m'installer au calme s'il vous plaît ?

J'avais apporté quelques dossiers afin de les examiner, il s'agissait de fichiers concernant principalement mes élèves, ceux qui étaient déjà prêt à demander une affectation, je me devais donc de les aider au mieux afin de les conseiller; et un peu de calme m'aiderait à me concentrer d'avantage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
True Self
Messages : 102
Date d'inscription : 20/09/2015
Localisation : Monde imaginaire ღ

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)
avatar

True Self

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: L'heure d'une pause. (Yoru)   
Jeu 22 Sep - 0:39

Donc, une table solo… Elle repéra une table correspondant à la demande de son client, ce n'était pas très illuminé, mais c'était un peu plus calme à cet emplacement. À l'écart, car il y avait plusieurs tables vides. Les solitaires préféraient une heure plus tardive, semblerait-il. Vous pouvez me suivre. En chemin, elle récupéra le menu, puis le déposa, près du napperon propre, sur la table. Après quelques secondes, l'emplacement était prêt à accueillir le nouveau venu. Elle tira la chaise, puis lui offrit de s'asseoir. Est-ce que cette place vous conviendra, monsieur ? Malgré la demande remplie de politesse, elle n'entendit pas la réponse lorsqu'un enfant capta son attention en s'approchant de la zone employée, près de verres vitrés. Du verre éclaté, il ne manquerait plus que ça, pour avoir une journée encore plus mer-médiocre.

Juhi s'accroupit à la hauteur de l'enfant, puis lui tendit la main gentiment. Où est donc ta maman..? L'enfant partit à la course vers son père. Malaise. Mademoiselle, nous voudrions la facture. J'arrive ! Puis l'eau, le four qui sonna à l'autre bout de la pièce. Une catastrophe. Mademoiselle Mori, par-ci par-là. Il semblerait que l'hyperactivité de la journée lui ait fait oublier quelqu'un. Peut-être que l'emplacement n'était pas un choix judicieux de sa part, finalement. Ou était-ce de la faute de la personne qui appela à la dernière minute, pour annoncer qu'elle n'entrerait pas aujourd'hui, laissant tout le boulot à sa collègue ? Qui sait ? Ce qui était certain, c'est que la cadence était beaucoup trop rythmée pour une seule personne. il ne restait plus qu'à garder espoir que Fuijin recevrait le message vocal à temps. Mori! Oui, oui, j'arrive!

HRP:
 

-----------------------


Juhi Mori : Présentation ; Relation; Code couleur #ff3366 ; ???
Remerciement à Ami pour ces magnifiques avatars.
Cliquez pour voir, son talent! :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
True Self
Messages : 115
Date d'inscription : 09/07/2016

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)
avatar

True Self

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: L'heure d'une pause. (Yoru)   
Jeu 22 Sep - 20:24

La jeune femme me conduisit vers la table qu'elle avait sélectionnée selon mes critères, elle était légèrement excentré par rapport au reste du café et le brouhaha était moins pesant pour les oreilles, il y avait certes, toujours les quelques enfants qui décidait de partir à l'aventure afin de découvrir les moindres recoin du café pour d'éventuelles parties de caches caches mais cela s'arrêtait là.
Elle me t'en dis une carte sur laquelle était référencé toutes les denrées que pouvait me fournir les différents employés du café, puis la jeune serveuse retourna vaquer à ses occupations le temps que je me décide sur ce que j'allais commandé.

Une fois mon choix fait, je me mis à feuilleter mes dossiers, commençant bien évidemment par celui qui se présentait en premier à ma main. Je sortis de mon sac un carnet de note et un stylo afin de noter toutes les différentes remarques que je pourrais avoir à écrire lors de ma lecture.
Le temps passait et j'avais déjà fini d'examiner deux des nombreux dossiers qui étaient encore dans mon sac, je regardais l'heure, cela devait faire une bonne demi heure que j'avais enfin choisi ma consommation et mon petit encas. Peut-être était elle déjà passé mais étant trop occupé, je ne l'avais pas vu; ceci était neanmoins peu probable me connaissant.
Je me levai de ma chaise, laissant au passage toute la paperasse sur ma table, je pris le principal sur moi, porte feuille, etc.et partit en direction de l'accueil et du comptoir afin de commander ma boisson.

Excusez moi! Serait-ce possible de commander ? Je n'ai pas l'habitude de venir réclamer mais comme je ne vous ai pas vu je n'ai pas pu vous interpeller.

Je parlais calmement, je n'avais pas specialement besoin de hausser la voix, un oublie pouvait arriver.
Certains enfants me regardaient avec des étoiles dans les yeux, et je compris rapidement pourquoi, j'étais encore en tenue et quand on est un petit garçon, cela fait partie des métiers que l'on souhaite faire une fois l'âge adulte atteint.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
True Self
Messages : 102
Date d'inscription : 20/09/2015
Localisation : Monde imaginaire ღ

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)
avatar

True Self

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: L'heure d'une pause. (Yoru)   
Sam 24 Sep - 5:49

Une demie heure s'écoula, si rapidement qu'il n'en paru que cinq minutes pour la serveuse débordée. Heureusement, la prochaine heure serait plus paisible. On pouvait du moins l'espérer puisque les enfants les plus turbulents seraient bientôt partis, car leurs parents payaient en ce moment même leur facture. Leurs dernier intérêt serait probablement cet objet de leur attention : un homme en habit militaire… AHHHH ! Ça lui revint soudainement; ce client était sur cette table un peu en retrait. Son cœur débattait. Il allait lui crier dessus, lui demander d'avoir un repas gratuit; c'était une certitude dans son esprit. Aussi alarmé qu'elle-même, la machine de paiement directe cria. La transaction fut un succès, était-il écrit sur l'écran peu moderne. Les parents remercièrent Mori pour sa compréhension et lui remirent un surplus en argent comptant discrètement pour qu'elle ne puisse le refuser. N-non! Elle prit alors l'argent, pour le remettre à son propriétaire, cependant le militaire l'interpella. Oh non, je vais … ugh.. Excusez-moi! Serait-ce possible de commander ? Je n'ai pas l'habitude de venir réclamer, mais comme je ne vous ai pas vu, je n'ai pas pu vous interpeller. Huh? J-j… D-désolé..! Juhi Mori se ressaisit, elle n'avait pas terminé son travail. Elle était encore 'serveuse' à cette heure-ci. Désolé, le café Chagall vous offre un café gratuit de votre choix, en raison de ce temps d'attente inacceptable!  Merci de votre patience! C'était la politique de cet endroit apaisant, ce café avait des standards élevés. Elle prit alors son petit calepin pour prendre en note la commande du client, enfin s'il en avait toujours une. Je suis à votre écoute! Assura-t-elle, malgré son inconfort d'avoir oublier un client. Il était rare que cette situation arrivait. Habituellement, elle arrivait à gérer. Seule. C'était un peu amère, d'être aussi déboussolée et incompétente. Elle voulait réparer les erreurs. Enfin, si on pouvait appeler ça, des erreurs.

-----------------------


Juhi Mori : Présentation ; Relation; Code couleur #ff3366 ; ???
Remerciement à Ami pour ces magnifiques avatars.
Cliquez pour voir, son talent! :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
True Self
Messages : 115
Date d'inscription : 09/07/2016

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)
avatar

True Self

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: L'heure d'une pause. (Yoru)   
Sam 24 Sep - 10:27

La jeune femme semblait surprise et avait du mal à retrouver sa sérénité malgré les efforts qu'elle tentait de mettre pour cacher son inconfort.
S'excusant d'avoir mit autant de temps à venir me servir, car elle semblait réellement m'avoir oublié, elle me proposa donc de m'offrir le café, enfin c'était plus la maison qui offrait que la jeune serveuse, mais le résultat état le même. J'étais bien tenté d'accepter son offre, mais j'avais aussi mes tort dans cette histoire si on y réfléchissait bien.

Je vais prendre un long café noir et bien corsé, s'il vous plaît. Une longue soirée m'attends et j'aurai besoin d'un remontant. Je compte sur vous pour me fournir le meilleur café.

Je jetais rapidement un coup d'oeil autour de moi, la foule qui était présente à mon arrivée avait grandement diminuée, laissant principalement des lycéens, quelques couples et des solitaires comme moi dans le café. L'ambiance était beaucoup plus calme, même si à fois on pouvait entendre des ados rire à gorgesdéployé.

Ne vous préoccupez pas de ce temps d'attente, jétais si absorbé par mon travail que je n'avais même pas remarqué votre absence sur le coup. Je paierai ma consommation.

Je marquait une légère pause puis je continuait.

Je dois avouer que j'aimerai prendre quelque chose afin de caler mon estomac un moment, je vous fais con fiancé sur votre choix, tant que ce n'est pas trop sucré.

Je fis un petit clin d'oeil à la serveuse qui devait avoir le même âge que moi, elle était plutôt mignonne, mais je n'étais pas là pour ça. Aujourd'hui j'avais du boulot, on verra pour une rencontré et plus si affinités plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
True Self
Messages : 102
Date d'inscription : 20/09/2015
Localisation : Monde imaginaire ღ

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)
avatar

True Self

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: L'heure d'une pause. (Yoru)   
Jeu 29 Sep - 0:43

Sur un bout de papier, s'écrivirent des formes symbolisant la commande du militaire. Il semblait, un peu connaitre les standards du café, en mentionnant "le meilleur café". Est-ce qu'il est un client régulier ? Mori chercha un peu dans sa mémoire visuelle, avant d'être interrompu de nouveau. Quelqu'un qui refuse une consommation gratuite..? Huh? Elle ne comprenait pas ce raisonnement, c'était évident que la serveuse était en tort. Il ajouta à la liste un quelque chose à manger. Huh? Mais vous n'êtes pas un client régulier alors comment..? C'était si difficile de recommander quelque chose alors qu'elle ne connaissait pas le client en question.

Allons'y avec un classique pour monsieur, pas trop sucré. Elle s'exécuta immédiatement lorsque la commande se conclut. Étape par étape, elle s'assura que son café soit conforme à la qualité imposée par l'établissement. Puis, elle vérifia ce qui lui resta dans les recommandations possibles pour monsieur. Hmm… Une brioche avec extra-crème, un gâteau décadent et un croissant au beurre. C'était les choix qui s'offraient à elle, avant que la prochaine cuisson soit prête. Allons'y avec le croissant au beurre ? Une assiette, un sachet à viennoiserie, une tasse. Le tout agencé pour être agréable au regard. Après tout, l'humain mange aussi avec les yeux.

Voilà, votre commande, monsieur. Je ne sais pas si cela va vous convenir, mais je l'espère. Bon appétit.

Elle courba le dos, pour montrer du respect envers son client.

-----------------------


Juhi Mori : Présentation ; Relation; Code couleur #ff3366 ; ???
Remerciement à Ami pour ces magnifiques avatars.
Cliquez pour voir, son talent! :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
True Self
Messages : 115
Date d'inscription : 09/07/2016

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)
avatar

True Self

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: L'heure d'une pause. (Yoru)   
Jeu 29 Sep - 23:31

La jeune serveuse s'afféra afin de me porter rapidement ma commande, j'étais revenu à ma place et à mes dossier pendant qu'elle était en train de tout préparer. Je préférai néanmoins ne pas trop m'impliquer dans une nouvelle lecture, car cela ne faisait aucun doute que très bientôt ma commande allait m'être servi par la demoiselle. Elle m'avait fait déjà attendre longtemps - bien que je ne m'en sois pas réellement rendu compte - et ne comptait surement pas faire une seconde fois la même erreur. De plus, me connaissant, si je plongeais dans un nouveau dossier, je risquais de manquer le moment où elle déposerai ma commande à ma table ; je me contentai donc uniquement de relire mes notes afin de m'assurer qu'il ne manquait rien sur les deux élèves qui avait déjà eu l'honneur d'avoir eu leurs dossiers examinés.

Comme je m'y attendais, la jeune femme vint très rapidement à ma rencontre, un plateau à la main, sur lequel se trouvait ma commande. Elle posa alors l’assiette devant moi, cette dernière comportait mon café corsé et un croissant emballé dans un sachet de viennoiserie. Le voyant arriver ainsi, je ne pu m'empêcher d'esquisser un sourire.
La serveuse s'inclina alors une fois ma commande parfaitement positionné en face de moi en me souhaitant bon appétit. J'étais un métis, mon père était japonais et ma mère française, et même si cela faisait un petit moment que j'avais quitté la France pour rejoindre le Japon, je n'arrivais toujours pas à me faire à cette politesse excessive qu'avait les japonais. Ce n'était pas une remarque négative, mais ce comportement me rendait quelque peu mal à l'aise et, même à mon travail, j'oubliai parfois de faire de même lorsque je m'adressai à un supérieur où lorsque je devais montrer mes respects à quelqu'un ... ce qui se finissait généralement par des remontrances à mon égare ...
Je me mis alors à soupirer inconsciemment avant de saisir le croissant et je m'adressai à la serveuse.

Un croissant ! Cela doit faire bien des années que je n'en ai pas mangé !

Je croquais un bout dans cette viennoiserie typique et indissociable de la gastronomie française, même le goût se rapprochait de ceux que j'avais l'habitude de manger enfant dans les boulangeries de mon quartier ou de ceux que me faisait ma mère même une fois revenu vivre au Japon.
Je pris une gorgée de mon café, puis m'adressai à nouveau à la jeune femme.

C'est parfait ! Je ne pouvais pas rêver mieux comme petit encas. Merci beaucoup mademoiselle.

J'en profitai pour placer quelques mots en français (en italique), que je parlai couramment et sans accent. Je ne faisais que très rarement ce genre de chose, à part pour épater de jeunes personnes dans mes filets mais cette fois-ci c'était plutôt pour se petit clin d’œil, qui était bien évidemment involontaire de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
True Self
Messages : 102
Date d'inscription : 20/09/2015
Localisation : Monde imaginaire ღ

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)
avatar

True Self

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: L'heure d'une pause. (Yoru)   
Lun 3 Oct - 1:16

Son choix hypothétique ravit son client militaire. Même si quelques mots lui étaient parfaitement inconnu, elle sut reconnaître par le ton de sa voix son enthousiasme. Pourquoi est-il ici, est-il ici pour la même raison que tout le monde ? Hmm…

Heureuse que cela vous plaît.

Elle recourba le dos en tant que remerciement, par habitude, puis retourna à son emploi, puisque son client avait clairement démontrer sa satisfaction. C'était au tour d'autres élus, de se faire servir par mademoiselle Mori.

[...]

Après quelques plats servis, elle revînt voir le militaire, puisqu'elle constata que sa tasse s'était écoulée comme le temps. Elle hésita à l'aborder puisqu'il semblait de nouveau concentré dans des dossiers, confidentiels, ou non. M-monsieur? Un silence, le temps d'avoir son attention, le temps qu'il termine sa phrase ou bien une analyse. Voulez-vous un deuxième café ? Le deuxième est gratuit pour tout monde, avait-elle ajouté pour qu'il ne croit pas que c'était un privilège. Et voulez-vous que je vous libère..? Dit-elle en regardant, le sachet de viennoiserie vide.

Ce militaire, était à la fois familier et étranger. Ses traits lui rappelaient son questionnement d'un peu plus tôt. Pour s'éclaircir l'esprit, elle osa lui demander dans une grande politesse ce qu'il venait faire ici à Iteku, ainsi : Vous semblez occupé, et je crois ne vous avoir jamais croisé ici auparavant, est-ce que vous venir de vous établir, ici, à Iteku? Désolé, si c'est indiscret, mais vous semblez… Elle n'arrivait pas à décrire ce malaise, mais c'était définitif : il y avait quelque chose qui l'énervait lorsqu'elle courbait son dos par politesse… il y avait quelque chose d'étranger. Est-ce un autre curieux de la Noerphile..? un peu... Différent..? Étranger..? Elle n'arrivait pas à trouver le terme juste, sans qu'il soit offensant.

-----------------------


Juhi Mori : Présentation ; Relation; Code couleur #ff3366 ; ???
Remerciement à Ami pour ces magnifiques avatars.
Cliquez pour voir, son talent! :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
True Self
Messages : 115
Date d'inscription : 09/07/2016

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)
avatar

True Self

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: L'heure d'une pause. (Yoru)   
Mar 4 Oct - 22:19

Il semblerait que mon français n'ai pas eu l'effet qu'il provoquait habituellement, peut-être n'avait-elle pas reconnu la langue ou alors qu'elle s'était juste dit que j'en faisais peut-être un peu trop ... ce qui n'était pas entièrement faux en y repensant, enfin si ça avait été volontaire à la limite j'aurai compris, mais pour le coup ce n'était juste qu'un réflexe.
La serveuse s'inclina de nouveau en face de moi, avant de m'abandonner à ma dégustation et à ma lecture.

Je passais donc le reste de mon temps à lire mes dossiers, notant toutes les remarques sur mon carnet tout en buvant de temps en temps une gorgée de café en prenant soin de ne pas tacher tout ces précieux document à cause d'une tâche malencontreuse.

Après un certain temps, j'entendis un voix de femme m'adresser un "M-monsieur ?" avant de laisser s'installer un silence, le temps que je me rende compte de la présence de la serveuse à mes côtés.
Elle m'indiqua alors que le second café serait offert par la maison, une coutume de la maison semblait-il. Je fis un simple hochement de tête, puis elle m'indiqua du regard mon assiette dans laquelle se trouvait le croissant qui avait depuis disparut. J’acquiesçais à nouveau tout en notant mes dernières consignes concernant le derniers élève de ma classe.
La jeune femme, toujours avec politesse - j'aurai même dit qu'elle était assez gênée - me demanda une chose plutôt surprenante mais pas des plus inhabituelles me concernant. Quel était ma raison de ma venu à Iteku, surtout vu mon "métissage" ... Elle ne l'avait pas dit, surement de peur de me vexer, bien que ce genre de remarque ne m'atteignent plus, mais il y avait de forte chance qu'elle pensait à ce genre de mot en baissant la voix tout en se courbant comme pour s'excuser d'avance de ce qu'elle s’apprêtait à dire. Je me mis à rire, ce n'étais pas méchant, je ne pouvais pas la laisser ainsi, à se sentir mal pour quelque chose d'aussi futile.

Ne vous inquiétez pas comme ça ! J'ai l'habitude de ce genre de remarque à cause de mon métissage, je n'y prête plus attention.

Rangeant les dossiers pour n'en former qu'une seule pile et ainsi débarrasser la table de toute cette paperasse, je continuais alors.

Asseyez-vous un instant je vous pris. Cela fait quelques temps que je suis arrivé ici, mes supérieurs m'ont fait muté dans cette ville afin que je serve de Lieutenant Instructeur aux jeunes soldats de l'école militaire. Je suis assez souvent occupé, me laissant donc peu de temps pour profiter de café comme celui-ci.

Je rangeais alors mon carnet de note, mon stylo puis ma pile dans mon sac avant de le fermer, laissant ainsi sur la table uniquement mon téléphone, mon assiette vide et ma tasse à café qui était vide également.

Je paris que vous me demandez tout ça à cause de Noerphilie n'est-ce pas ?

Je laissais s'échapper un léger rire avant de reprendre.

Je suis arrivé avant ces événements, j'étais avec mes élèves lorsque l'annonce de ce nouveau "monde" à été révélé.

J'étais prêt à répondre à d'autres éventuelles questions si la jeune serveuse en avait l'envie bien sur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
True Self
Messages : 102
Date d'inscription : 20/09/2015
Localisation : Monde imaginaire ღ

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)
avatar

True Self

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: L'heure d'une pause. (Yoru)   
Sam 8 Oct - 2:24

Le lieutenant avait un esprit extraverti, ouvert à la discussion. Il venait de marquer quelques points, lorsqu'elle comprenait que la raison de sa présence n'était pas intimement liée à Noerphilie. C'était la Noerphilie qui lui avait volé une partie de son quotidien. Depuis l'arrivée de ce monde, ce café avait connu des hausse astronomiques niveau économique, cependant la charge de travail devenait de plus en plus lourde et l'espace devenait de plus en plus restreint. Elle ignorait si le patron allait décider d'agrandir, ou de déménager. La deuxième option ne l'enchantait pas. Bref, c'était loin encore d'être une possibilité ; le café possédait, ici au Paulowmnia district, une position stratégique pour les ventes.

Avant d'accepter l'offre de s'asseoir sur la chaise confortable, elle regarda ce qu'il restait comme clientèle. Il y avait ce militaire, un ami à sa grand-mère, une jeune femme habituée, et elle-même. Tous n'étaient pas prêts à payer et la production était à la baisse. La conclusion ; elle accepta l'offre, mais elle allait calculer chaque minute écoulée, pour éviter un café de bas de gamme.

Vous êtes donc, lieutenant instructeur pour l'armée..? Vos élèves devaient être intrigués par ce nouveau monde, non ? Demanda-t-elle subtilement pour vérifier son intérêt pour la Noerphilie, qui avait peine et misère à s'insérer dans le cœur de la serveuse. Peut-être était-elle trop pessimiste, mais ici, elle n'osa pas exprimer son opinion. Elle était intriguée, par la perspective de son interlocuteur. Il était probablement curieux, comme les autres. Ce monde devait lui apporter quelque chose, après tout il portait la promesse de réaliser tous les rêves. Tous les rêves...

S'informer, c'était la meilleure façon de ne pas rester dans l'obscurité, et ainsi dans ce lieu de regroupement, et de confidence… Elle y recueillait le nécessaire. Aujourd'hui, allait-elle peut-être ajouter quelques informations supplémentaires, ou pas, selon l'humeur du militaire.

HRP:
 

-----------------------


Juhi Mori : Présentation ; Relation; Code couleur #ff3366 ; ???
Remerciement à Ami pour ces magnifiques avatars.
Cliquez pour voir, son talent! :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
True Self
Messages : 115
Date d'inscription : 09/07/2016

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)
avatar

True Self

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: L'heure d'une pause. (Yoru)   
Jeu 13 Oct - 13:49

La jeune serveuse s'installa finalement en face de moi, mais avait tout de même veiller à ne pas négliger les clients encore présent dans le café avant de s’asseoir sur la chaise qui était vacante. Il n'y avait aucun doute sur le soin qu'elle portait à faire de ce petit café, un établissement avec un haut standing et que celui-ci le reste ; son côté professionnel était vraiment impressionnant. Le plus souvent, dans ce genre de café, on pouvait croiser des étudiants qui ne pensaient plus à l'argent qu'ils pouvaient se faire en travaillant ici après les cours et comment le dépenser plutôt qu'à de véritable serveurs, ayant une conscience professionnelle, veillant sur le confort et l’accueil fait à leurs clients.
Chose que je trouvais absolument admirable ! C'était devenu de plus en plus rare, les individus aimant leurs travail et se dévouant corps et âme dedans.

Une fois installée, la jeune femme ne perdit pas de temps pour me questionner de nouveau, je sentais une once de doute dans ses paroles, comme si je passais sous silence ma seconde vie au sein de ce nouveau monde qu'on appel Noerphilie.
Je ne pouvais cependant pas lui en vouloir, ce n'étais pas la seule personne native de Iteku à se comporter ainsi, la nouvelle de l'arrivée de la Noerphilie uniquement dans cette ville du monde avait fait venir des vagues de touristes voulant expérimenter cette nouvelle vie qui leurs était offerte. Beaucoup comptait même s'installer définitivement ici afin de profiter au mieux de cette expérience.
Cependant, ce n'était pas au gout de la majorité des habitants qui allaient devoir dire adieu à leur petite ville tranquille, du moins jusqu'à ce que les gens se lasse de ce nouveau jeu... enfin, c'est ce qui ce pourrait se passer dans le meilleur des cas, car, le phénomène pourrait s'amplifier d'avantage, amplifiant également le cauchemar des habitants d'Iteku.

Mes élèves ? Vous auriez du les voir, surexciter à cette idée de vivre une seconde vie qui n'avait rien à envier à ces jeux de réalité virtuel qu'ils pouvaient déjà posséder. J'ai du les maltraiter a la mode militaire afin qu'ils arrêtent d'en parler.

Je marquais une petite pause et continuais mes explications.

Beaucoup commencèrent à être absent et la rumeur sur ces morts dans Noerphilie qui se révélaient l'être également ici, à Iteku, m'inquiétait un peu. Je ne croyais pas spécialement à ces histoires, mais je suis responsable de ces jeunes, je ne peux pas les abandonner, surtout s'ils sont en danger...

Mon téléphone se mit alors à sonner, et au vu de la sonnerie, ce ne pouvait être que celui du boulot.

Excusez moi, ce ne devrais pas être long !

Je décrochais et m'éloigna de la table afin de répondre. Sur l'écran était indiqué le nom de Okito Shûsaku, c'était l'un de mes collègues, il était légèrement plus vieux que moi et occupait le même poste au sein de l'armée.

Qu'est-ce que tu veux Okito ? Il s'est passé quelque chose ?

- Hein ? Nan pourquoi ? Je t’appelai juste pour que tu m'expliques comment tu fais avec tes élèves, ils sont bons !

Tu m'appelles sur mon portable professionnel pour me dire ça ? *soupire* Tu aurais pu te contenter d'un simple message sur mon portable personnel ?

- A-ah ! Je vois je te dérange c'est ça ?

Oui un peu ! Allez Bye !

Je ne lui laissais pas le temps de répondre et revins m'asseoir à ma place.

Je suis désolé, je pensais que ce serait un coup de fil important mais j'aurai très bien pu le laisser sonner finalement.

Je me grattai l'arrière du crâne un peu agacer par cet appel qui n'avait pas lieu d'être, surtout lorsque l'on sait que certains de ses élèves sont encore porté disparut ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
True Self
Messages : 102
Date d'inscription : 20/09/2015
Localisation : Monde imaginaire ღ

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)
avatar

True Self

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: L'heure d'une pause. (Yoru)   
Mer 19 Oct - 2:14

L'insouciance n'épargnait pas les futures jeunes militaires, semblait-il, selon les propos de cet étranger face à elle. Son doute confirmé, elle sentait une boule d'angoisse se créer en elle. Si même les militaires n'étaient pas sur leur garde, qu'allait-il advenir d'Iteku? Un mystère, une incertitude. Même en tant qu'Ouka, elle n'arriverait pas à détenir la vérité. Le destin, en ce moment, trop instable pour assurer une histoire pré-établie. Ce devait être cette immigration abondante de personnalités imprévisibles, créant des possibilités, négatives, mais aussi positives. Sa gorge se serra, lorsqu'il mentionna que le discours de miss Harmonie s'avéra une vérité.

Heureusement, le temps de dénouer le noeud d'angoisse, le téléphone du monsieur fit distraction. Excusez-moi, ce ne devrais pas être long ! Elle secoua la tête, en guise de réponse. C'était à son avantage. De plus, elle commençait à s'inquiéter que le monsieur à leur droite entende ses réalités. Depuis la disparition de son petit-fils, il gardait difficilement l'espoir avec ses rumeurs. Il était âgé, il avait vu sa vie défilée. Il supporterait mal d'apprendre que son petit-fils, lui, n'ait pas ses chances malgré les regrets de la vie. Juhi lui avait fait la promesse que si elle découvrait quelque chose à son sujet, elle lui partagerait… mais ici, ses informations étaient porteuses d'une noirceur indésirable, non-souhaitable. Des informations qui n'allaient rien changer, alors elle s'abstiendrait de les avouer. Le vieillard avait le regard perdu dans le ciel s'évadant dans les couleurs froides. Le Chagall semblait encore plus accueillant avec ses couleurs chaleureuses, à cette heure qui s'écoulait encore et encore.

La silhouette masculine s'éloigna de la table à café, pendant que l'esprit de la demoiselle peignait une mémoire dans son esprit. Son téléphone la décrocha en jouant une légère sonnerie; un violon composant quelques notes. C'était Fuijin, lui avouant être pris pour le moment. Sans mentionner la raison. Il avait changé depuis peu, il n'était plus le même. Ne t'inquiète pas, le café est tranquille. Lui écrit-elle, espérant que ce n'était pas le calme avant la tempête. Tout le monde vire fou, avec ce nouveau monde, ou quoi..?

Un bye direct, trancha la conversation téléphonique avec un collègue, un supérieur de travail… l'inconnu demeura inconnu. Je suis désolé, je pensais que ce serait un coup de fil important mais j'aurai très bien pu le laisser sonner finalement.

Cette réplique confondit d'avantage la serveuse, ignorante du dialogue entre les deux interlocuteurs téléphonique. Ce n'était pas important ? Pourtant, cela semblait l'être… est-ce que quelque chose vous embête ? En posant la question, elle se rappela de son véritable rôle ici. Oh, est-ce que votre café est devenu trop froid ?

-----------------------


Juhi Mori : Présentation ; Relation; Code couleur #ff3366 ; ???
Remerciement à Ami pour ces magnifiques avatars.
Cliquez pour voir, son talent! :
 


Dernière édition par Juhi Mori le Ven 25 Nov - 3:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
True Self
Messages : 115
Date d'inscription : 09/07/2016

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)
avatar

True Self

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: L'heure d'une pause. (Yoru)   
Jeu 20 Oct - 22:49

J'avais laisser la serveuse à ma table pendant ma conversation non constructive avec Okito, enfin Shûsaku-San ... même après toute ses années, je n'arrivais à pas à me faire à ces titres de politesse ... Je n'étais pas pour autant quelqu'un d’irrespectueux, c'est juste qu'après toutes ces années à l'étranger, on apprend une autre façon de vivre. En France les gens sont plus direct, plus tactile, chose impensable ici enfin en publique ... car lorsque l'on se retrouve dans l'intimité, le tactile est plus présent qu'on le pense. Mais je divague ...

J'étais donc revenue vers la jeune serveuse qui m'interrogea sur mon comportement à la suite de cet appel, puis redirigea la discussion sur mon café, comme si elle se demandait si ma "mauvaise humeur" venait d'une négligence de sa part.

Non tout va bien, il est à la bonne température, vous n'êtes pas responsable de mon humeur !

Je pris la tasse part la anse, puis bu une gorgée du breuvage légèrement plus chaud que tiède.

C'est plutôt moi qui doit vous déranger ... après tout je vous ai demandé de venir vous asseoir avec moi pour vous raconter ma vie, certes suite à vos questions mais j'aurai pu faire plus court. Vous devez surement avoir des tas d'autres choses plus importante à faire que de vous occuper d'un gars comme moi !

Au début je voulais lui dire "d'un vieux comme moi", mais elle ne devait être guère plus jeune que moi, cette phrase n'aurait donc eu aucun sens.

J'espère ne pas trop vous avoir inquiétez ...

Je pris de nouveau une gorgée de mon café, il avait atteint le dernier quart de la tasse et au vu des lueurs extérieurs il commençait à se faire tard. J'étais si absorbé par mes dossiers que j'en avais perdu la notion du temps, enfin ... je n'avais rien de prévu pour la soirée, ce n'était donc pas très grave dans le fond.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
True Self
Messages : 102
Date d'inscription : 20/09/2015
Localisation : Monde imaginaire ღ

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)
avatar

True Self

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: L'heure d'une pause. (Yoru)   
Ven 25 Nov - 4:12

La musique jazz continuait de jouer ses notes de piano, comme si rien ne c'était passé. Les lumières des phares d'automobile créaient des ombres déformées sur le plancher du Chagall. Enfin, les quelques retardataires, car voilà que la nuit subsistait. Le client face à la brunette en service s'excusa, alors qu'elle tentait de garder sous silence cette envie d'appréhender la conversation professionnelle qu'il eut avec son collègue. Elle savait bien que dans ce genre d'échange verbal, il y avait des règles de confidentialité. Cela ne servait à rien d'insister. J'espère ne pas trop vous avoir inquiétez ...Vous ne m'importunez pas. Affirma-t-elle sans une once de doute. Comment pouvait-elle lui en vouloir alors qu'il lui avait offert une pause inédite de s'asseoir sur une chaise qui la portait mieux que ces souliers ? Il avait simplement créé une occasion de souffler un peu. Son regard divagua à gauche, puis à droite à la recherche d'une suite à l'interlocution précédente. Elle se devait de conserver son client dans un état de confort. C'était bien le rôle de ses sympathiques cafés, non? La compétition allait devenir un peu plus féroce, avec ces nouveaux peuples, alors elle se devait de garder les standards de sa seconde maison élevés. Vous avez donc beaucoup de travail, cela doit être stressant de s'occuper de tous ces jeunes. Est-ce la raison de votre présence, ici, monsieur… Sa voix s'éteignit face à la méconnaissance. Elle avait tant l'habitude de connaitre le nom de chacun de ses clients… mais celui-ci lui était inconnu. Cet homme. Ce lieutenant mesurant environ un mètre et quatre-vingts, ayant déjà consommé au moins le quart de son existence. Votre travail est important pour la sécurité des habitants, vous construisez le futur avec ces jeunes à vos côtés. Dit-elle avec ce petit sourire poli, en espérant avoir soufflé en lui l'envie de protéger Iteku. Cette ville dans laquelle cette personne, sans son habillement classique de l'emploi, avait grandie.

HRP:
 

-----------------------


Juhi Mori : Présentation ; Relation; Code couleur #ff3366 ; ???
Remerciement à Ami pour ces magnifiques avatars.
Cliquez pour voir, son talent! :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
True Self
Messages : 115
Date d'inscription : 09/07/2016

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)
avatar

True Self

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: L'heure d'une pause. (Yoru)   
Sam 10 Déc - 13:02

Je jetais un coup d’œil à la demoiselle qui n'avait pas perdue de temps pour me répondre, elle semblait réactive et plutôt intéresser sur les diverses informations que je pouvais lui fournir, aucunes d'entre elles n'avaient été sujette à un quelconque secret professionnel, sinon je ne lui aurais bien évidement pas exposer ses informations, j'ai peut-être envie de discuter mais je n'irai jamais jusqu'à dévoiler ce genre de choses.

Je me mis à sourire, avant de laisser s'échapper un petit rire, la serveuse, Mori-chan ou san - aaah pourquoi toutes ces politesses ... - semblait vouloir m'appeler par mon nom, surement parce que la plupart, voir la majorité des clients présent dans ce bar sont des habitués et donc qu'à force, la jeune femme connaissait leurs noms, or ce n'était pas mon cas, c'était la première fois que je mettais les pieds ici, mais je pense que ce ne sera pas la dernière.

- Veuillez m'excuser, Mademoiselle. Il est vrai que je connais votre nom, mais vous, vous ne connaissez en aucun cas le miens. Yoru Tenjo, mais ne vous en faite pas pour toutes les formalités, appelez moi seulement Yoru ça me suffit.

Je pris une pause puis repris mon discours.

- Je ne dirai pas que ce travail est stressant, mais beaucoup de ces jeunes sont venu dans les rang pour échapper au système scolaire et pensent se la couler douce. Il faut donc leur apprendre les choses, si ils trouvent ça trop dur ils partent c'est aussi simple que ça !

Je regardai la jeune serveuse.

- N'allez pas penser que je suis quelqu'un d’horrible hein ! Je suis un "prof" plutôt cool avec ces jeunes, mais il faut savoir les recadrer et leurs faire comprendre la vie. Et ils me le rendent plutôt bien. J'aime mon métier, bien que je n'aspirai pas à devenir lieutenant instructeur.

Je jetai un oeil aux alentours, observant alors le nombre moins important de clients mais surtout la présence de nouveaux visages, surement des clients venant de terminer leurs journée de travail cherchant un peu de réconfort en ces lieux.

- Je me suis engagé car je ne savais pas vraiment quoi faire plus jeune, mais aujourd'hui ma vie consiste à protéger mon pays et ses habitants ... cependant je n'avais pas prévu la Noerphilie dans mes calculs ...

Mon regard c'était surement assombri lorsque j'évoquais de nouveau cet autre monde, qui était pour moi un mystère sans nom ... Je voyais alors Nox, cet autre moi qui n'était qu'un reflet sombre de ma personnalité et toutes les horreurs dont il était surement à l'origine ...


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
True Self
Messages : 102
Date d'inscription : 20/09/2015
Localisation : Monde imaginaire ღ

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)
avatar

True Self

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: L'heure d'une pause. (Yoru)   
Jeu 15 Déc - 8:22

Le lieutenant se présenta officiellement suite à l'hésitation de la serveuse un peu mal habile. Exposant par le fait même son origine française de nouveau avec un simple mot pour désigner son interlocutrice. Yoru Tenjo. Tenjo-san? Comme s'il avait pu lire dans ses pensées, il répéta son prénom et marqua sa préférence, cependant cette préférence allait causer certainement une confusion. Interpeller quelqu'un par son prénom pouvait démontrer une proximité qu'il n'y avait toujours pas entre les deux jeunes gens présents à la table du fond. Elle adopta alors, contre la volonté de Yoru, "Tenjo-san". Bref, Tenjo développa sur sa perspective de son emploi au sein d'Iteku. La serveuse en conclut que ce professeur militaire tenait à ses élèves, du moins ceux qui avaient une véritable volonté d'être au sein de sa classe. Elle fut légèrement surprise d'apprendre que malgré cet intérêt palpable envers ces jeunes, que celui-ci n'avait pas aspirer à devenir un lieutenant instructeur. Hmm? Est-ce que je m'attendais il y a quelques années d'être serveuse dans le plus grand café de la ville..? Certainement pas.

Le regard de Tenjo s'assombrit à la mention de Noerphilie. Quelles étaient les raisons derrière cette noirceur ? Certes, la Noerphilie comportait son lot de dangers, mais ce regard sombre inquiétait la serveuse. Tenjo-san… elle marqua une pause, le temps que l'homme assit face à elle reprenne "ses esprits". Regrettez-vous votre choix..? Demanda-t-elle, coupable d'être elle-même incomprise dans son parcours professionnel. Sa main s'avanca dangereusement de la main masculine, pour se suspendre au-dessus de la tasse à ses côtés. C'est ainsi qu'elle vérifia la température de la consommation de son client, discrètement. Son rôle principal, ici, se résumait à être une serveuse compétente avant d'être Juhi Mori. Il ne fallait pas l'oublier.

-----------------------


Juhi Mori : Présentation ; Relation; Code couleur #ff3366 ; ???
Remerciement à Ami pour ces magnifiques avatars.
Cliquez pour voir, son talent! :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
True Self
Messages : 115
Date d'inscription : 09/07/2016

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)
avatar

True Self

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: L'heure d'une pause. (Yoru)   
Ven 23 Déc - 15:49

Comme je l'avais prédit, la jeune femme ne tarda pas à m'appeler par mon nom de famille suivit de se petit suffixe montrant une certaine distance entre deux interlocuteurs. Je pouvais comprendre la culture de ce pays, après tout j'étais également japonais en plus d'être français ; mon père m'avait également enseigné toutes les coutumes je n'étais donc pas un novice dans toutes ces cérémonies mais je ne m'étais pour autant jamais réellement identifié dans celles-ci, en tout cas pour tout ce qui concerne ces formules de politesse trop excessive.
Cependant je ne pouvais pas vraiment lui en vouloir, elle était une native, éduqué dans les traditions et coutume d'un seul et unique pays, et elle ne pouvait bien évidement balayer toutes ces années juste en rencontrant un homme débarquant de nulle part qu'elle rencontrait pour la première fois.

Alors que l'ombre qui planait sur mon visage était encore présent, la serveuse me rappela à la réalité, me ramenant à la "normale". Elle semblait comme inquiète, me demandant si je regrettais mon choix. Sur le coup, je ne savais pas si elle évoquait la Noerphilie ou si elle évoquait ma vie professionnelle ; bien qu'il n'y avait peu de chance pour que cela concerne cet autre monde.
Sa main se rapprochait de la mienne mais elle ne fit que la frôler, afin de rejoindre mon café qui était quasiment fini.

- Non je ne regrette rien. J'ai découvert de nouvelles possibilités qui m'étaient inconnues jusqu'à présent.

Je regardais la jeune femme droit dans les yeux.

- Vous connaissez également cet autre monde n'est-ce pas ? Les bruits horrible qui courent sur la Noerphilie... Personnellement je ne sais comment agir et réagir face à cette "dimension", mais je ne peux laisser une telle menace en place. Même si je dois y laisser ma condition mentale et physique.

J'avais envie de croire en tout ça, en mes paroles qui était pourtant sincère ; cependant si dans le monde où je suis né, cette autre dimension est néfaste. Lorsque je me retrouve de l'autre côté du miroir, Nox, lui et moi par extension, ne l'entend pas du tout de la même façon. Il aime ce monde, ses possibilités, ses failles, et ne sera donc incapable de détruire cette vie qu'on lui a offert. Peut-être que mes limites seront fixé lorsque Nox aura pris l'entière contrôle de mon corps et de mon esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
True Self
Messages : 102
Date d'inscription : 20/09/2015
Localisation : Monde imaginaire ღ

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)
avatar

True Self

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: L'heure d'une pause. (Yoru)   
Dim 25 Déc - 19:27

Le lieutenant disait qu'il ne regrettait rien, qu'il avait découvert de nouvelles possibilités imprévisibles. Puis, son regard grisâtre transperça celui de la demoiselle, l'interrogeant. Juhi figea un instant. Il sut, probablement, que cette crainte avoua la connaissance de cet autre monde. Noerphilie, ce monde étrange qui attirait les masses touristiques grâce à son mystère. Le demi-étranger, pourtant, s'était installé un peu avant cette 'catastrophe'. Il ne faisait donc pas partie de cette masse. Il avoua même à son tour ne pas savoir comment agir, mais qu'il ne laisserait pas une menace planer sur la tête des Itekiens. Lorsqu'enfin la serveuse se libéra de son regard, l'usage de la parole lui revint.

Si vous y laisser votre condition mentale et physique, qui protégera vos chers étudiants ? Croyez-vous que vous trouverez la solution ainsi ? Je ne sais pas ce que vous planifiez faire, vous ou les militaires… Sachez seulement, que pour plusieurs, vous représentez une 'protection'..? Un espoir..? Son regard, ancré dans le sol, évita une lecture de l'âme par son interlocuteur.

Tenjo-san… Ajouta-t-elle, le regard chocolaté toujours fuyant. Je dois aller servir les nouveaux clients, est-ce que vous voulez une autre tasse de café… ou…? Elle laissa en suspend les autres options, connus et inconnus. Est-ce qu'il voulait rester plus longtemps, ou quitter ? Elle l'ignorait, mais elle ne pouvait pas se permettre une période supplémentaire de pause pour le moment. Par politesse, elle attendit la réponse de Tenjo pour se lever et servir les nouveaux arrivants en ces lieux se voulant autant accueillant pour les habitués que les égarés.

Tenjo, qu'était-il? Un passant ? Un voyageur fanatique de café ou de cafés ? Un futur habitué ? Ce serait ambitieux, d'y croire. Mori-san se contentait de laisser le temps le déterminer puisque le monde instable bouleversait constamment le "destin". Instable. Qui était donc le coupable de cette imprévisibilité ? La faute était constamment mise sur la Noerphilie, mais peut-être qu'au fond, le coupable, c'était l'insatiable curiosité de l'humanité face à l'inconnu. Les effets néfastes de ce monde inconnu allaient probablement un jour se révéler, comme la drogue dans le café, suite à la découverte plus ample de cette variante. Cependant, quel impact cela aura-t-il sur Iteku? Nulle ne peut se prononcer pour l'instant.

-----------------------


Juhi Mori : Présentation ; Relation; Code couleur #ff3366 ; ???
Remerciement à Ami pour ces magnifiques avatars.
Cliquez pour voir, son talent! :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
True Self
Messages : 115
Date d'inscription : 09/07/2016

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)
avatar

True Self

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: L'heure d'une pause. (Yoru)   
Dim 1 Jan - 23:17

La jeune femme avait ce quelque chose d'apaisant, loin des serveuses que l'on pouvait trouver dans les grandes villes, qui n'étaient présente que pour servir les clients, adresser un rapide "bonjour" et "au revoir" qui était déjà, pour certaines, une torture à en voir leurs têtes, bien souvent peu souriante. Pourtant ce n'était pas le cas de Mori-chan, elle était souriante aimable et n'avait que peu de mal à être sincère, elle était naturelle ; c'était pour cette raison que je trouvais un certain repos à lui parler. Il n'y a pas à dire, c'était ma première fois en ces lieux et pour le moment on ne peut pas dire qu'il m'ai laisser mauvaise impression, bien au contraire, je pense que la jeune femme allait me trouver parmi ses clients régulier ... enfin aussi régulier que pourra me permettre mon emploi du temps.
La jeune serveuse m'adressa de nouveau la parole, on aurait dit qu'elle était inquiète, en tout cas c'était l'impression qu'elle me donnait, puis elle m'informa qu'elle devait retourner à son travail ; ce qui était plutôt normal, je l'avais peut être bien trop accaparé, je n'étais pas le seul client ici.

- Vous savez je ne pense pas être le seul bon samaritain à Iteku, il doit bien y avoir d'autres personnes, et peut-être même plus qualifié que moi pour les aider.

Je riais, il fallait bien détendre un peu l'atmosphère surtout après ces discussions plutôt sérieux que nous venions d'avoir.

- Tout ce que je fais par rapport à la Noerphilie ne regarde pas l'armée. J'agis de mon propre chef, très peu sont ceux qui s’intéressent à cette histoire. Les hauts gradés pensent tous à une supercherie. Seul quelques collègues s'inquiètent quelques peu de la chose.

J'avais terminer ma tasse, mais il me restait encore certaines choses à faire, je devais finir d'éplucher un dossier qu'on m'avait remis en plus des fiches de mes élèves. Je n'avais pas spécialement envie de rentrer chez moi, mais je pensais que prendre un nouveau café pourrait s'avérer néfaste pour ma nuit de sommeil.

- Peut-être est-ce trop demander, mais est-il possible d'avoir une boisson fraîche, s'il vous plait ? Une limonade par exemple. Il me reste encore quelque chose à faire et j'aimerai emprunter cette table quelques instants encore.

Je ne pouvais pas lui demander de me laisser cette table dans le café gratuitement ! Il faut une consommation pour pouvoir rester dans un établissement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
True Self
Messages : 102
Date d'inscription : 20/09/2015
Localisation : Monde imaginaire ღ

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)
avatar

True Self

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: L'heure d'une pause. (Yoru)   
Mar 3 Jan - 7:06

C'était un peu triste que Tenjo-san rejette ces responsabilités sur un meilleur samaritain, mais en même temps, c'était un comportement plutôt commun dans le monde des humains. Délaisser ces responsabilités, si jamais il y avait un échec. Croire que quelqu'un puisse faire mieux que vous. Est-ce qu'il pouvait avoir mieux que lui? Certes, personne n'est irremplaçable. Cependant, Juhi ne croyait pas en cette perspective. Elle croyait plutôt que chaque personne pouvait faire une différence. Elle fut déçue d'entendre que ces collègues, tant qu'à eux, ignoraient la problématique. Alors qui s'occupera d'Iteku? Seulement des bons samaritains forcés de faire face à la réalité ? Son cœur s'arrêta un simple moment. Est-ce que… non… Un peu absorbée par ces propres pensées, elle crut déchiffrer un refus d'un café supplémentaire, mais un ajout d'une limonade à la facture. Puisqu'il ne spécifia pas une saveur supplémentaire à ajouter à sa limonade, elle allait lui porter la classique limonade du Chagall. Parfaitement dosées, sans excès de citron, ni d'excès d'eau qui rendait le tout plus fade. Sur le dessus de cette limonade, une feuille de menthe s'y baignerait, accompagné d'un demi-soleil citronné. Mais avant, de penser à la préparation…

Certainement, quel format vous conviendrait ? Lui demanda-t-elle en se levant, prête à partir en direction du client qui s'était approprié une table. De plus, le café n'étant plus très achalandé à ces heures-ci, ne vous inquiètez pas, vous êtes libre de rester jusqu'à l'heure de fermeture… . Une courbette de politesse s'ajouta automatiquement.

Qui serait mieux qualifier que vous pour aider vos propres élèves ? Je ne comprends pas… et puis la situation… l'insouciance vis-à-vis ce nouveau monde m'inquiète sérieusement.. et si… Elle secoua la tête.

Excusez-moi, pouvez-vous répéter ? J'étais un peu distraite, je crois que la fatigue s'en prend un peu à moi, hehe. Une courbette supplémentaire s'ajouta. Juhi! Concentre-toi ! 


HRP:
 

-----------------------


Juhi Mori : Présentation ; Relation; Code couleur #ff3366 ; ???
Remerciement à Ami pour ces magnifiques avatars.
Cliquez pour voir, son talent! :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
True Self
Messages : 115
Date d'inscription : 09/07/2016

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)
avatar

True Self

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: L'heure d'une pause. (Yoru)   
Dim 8 Jan - 22:55

Mon discours bien que peu long, avait l’air, en tout cas c’était l’impression que laissait apparaître la serveuse, d’avoir perturbé la jeune femme qui semblait ailleurs, comme perdue dans ses pensées à la recherche de réponses qu’elle espérait surement voir surgir pour expliquer, sans doute l’une de mes réflexions. Ou alors elle s’inquiétait du temps qu’elle avait pris de pause et qui avait peut-être perturbé toute son organisation et sa rigueur. Une chose était sûr dans tout ça, c’est que pour les deux cas, j’étais entièrement responsable ; cela m'ennuyait quelque peu d'avoir déranger cette demoiselle, à en juger par l’absence d’anneau à ses doigts signifiant un quelconque arrangement, alors qu’elle avait été aux petits soin et d’une agréable compagnie jusqu’à présent.

Quittant la table, elle me demanda la taille de ma boisson, selon moi, le plus pratique pour moi et surtout pour elle qui avait encore un peu de pain sur la planche, serait de commander un grand verre de limonade.
Je m'apprêtais alors à répondre, tandis que je rapprochais mon dernier dossier, sur lequel était inscrit “Enquête Nr.phi” lorsqu’elle s’excusa de ne pas m’avoir écouter, la fatigue selon elle.

- Je vais prendre un grand verre de limonade, s’il vous plaît. Et ne vous excusez pas, je ne vous avez pas encore répondu. Vous feriez mieux de ne pas trop en faire, vous risqueriez de vous abîmer la santé.

Je n’étais surement pas la personne la mieux placer pour lui donner une telle leçon, et tandis que je lui faisais un rapide sermon, en aucun cas autoritaire, s'éloignait quelque peu le dossier de son champs de vision le plus discrètement possible.

Evitons d’impliquer cette jeune femme dans nos histoires Yoru … Cela ne ferait qu'aggraver les choses tu ne crois pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
True Self
Messages : 102
Date d'inscription : 20/09/2015
Localisation : Monde imaginaire ღ

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)
avatar

True Self

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: L'heure d'une pause. (Yoru)   
Lun 9 Jan - 3:29

Trop travailler, c'était l'une des choses les moins nocives qu'elle ait faites dans le courant des derniers mois. Au moins, ainsi, elle pouvait subvenir à ses besoins grandissant. Sa nouvelle vie en solitaire, ou presque, lui était beaucoup plus coûteuse. Elle évita les conseils du militaire, enregistrant seulement la commande et ce papier louche que Tenjo avait mal camouflé, dans sa mémoire affaiblie. Puis, elle quitta sa présence pour servir les 'nouveaux clients'. Le premier était un homme qui s'était approprié une table tout près de la porte d'entrée, à la droite plus précisément. Il désirait un thé à la menthe. Puis, à sa gauche, la deuxième cliente ; une femme qui avait pris possession de sa banquette habituelle. Juhi ne l'aborda pas immédiatement. Elle connaissait la raison de sa présence à cette heure tardive, dans ce café en plein milieu de Palowmnia District. C'était son lieu 'sécuritaire', pour ces nouveaux rencards. Depuis que Kimura l'avait protégé de l'une de ses conquêtes, elle était une cliente assidue. L'autre 'nouveau' client, était un indécis, qui regarda le menu et quitta sans même laisser le temps à la serveuse de l'aborder. Peut-être était-ce les prix ? Peut-être avait-il oublié son portefeuille ? Peut-être que sa douce moitié avait annulé ? Peut-être était-ce le nouveau rencard de la femme accumulant des conquêtes ? Nulle ne le saura.

Elle décida alors d'aller concocter les demandes ; un thé à la menthe et une grande limonade. Distraite par ces créations, elle ne remarqua pas que le vieillard assit tout près d'eux, tout à l'heure, s'était approché dangereusement du militaire Tenjo. Chose qui n'était pas de bon présage. Depuis la 'disparition' de son petit-fils, il cherchait un coupable. Aussitôt qu'elle remarqua ce 'danger', elle agrippa la limonade terminée pour la refiler au militaire et calmer la situation qui semblait, du moins de la perspective lointaine, s'être envenimé. Avant qu'un cran ne monte, elle déposa fermement la boisson fraîche sur la table du militaire sans la renverser, puis interrompit le "Oh comme ça vous avez le temps de vous asseoir pour prendre un café, hein? " Elle captura la main âgée entre les siennes, pour les serrer, rassurer le vieil homme. Monsieur Yamazaki ! S'exclama-t-elle pour attirer son attention, pour ensuite baisser d'un ton. Ressaisissez-vous… Je sais que vous vous faites du souci pour votre petit-fils, mais cela ne sert à rien. Ayez confiance qu'il retournera à la maison. De plus, il est tard, Madame Yamazaki doit vous attendre, inquiètes que vous vous aventuriez dans ce monde… Elle serra plus fort la main. Allez dont la soutenir moralement, cela ne sert à rien de… Il la coupa, ayant regagné une partie de la raison grâce à la serveuse. Vous avez raison, je devrais être aux côtés de ma femme… Désolé de t'avoir troublé, Hanae. Mori-san relâcha la main du vieillard qui quitta tranquillement le café, en laissant le montant exact sur sa table habituelle.

En guise d'excuse envers Tenjo-san, Mori-san se courba de nouveau sans prononcer une syllabe. D'un teint blême, elle ramassa les yens déposés sur la table, retourna rapidement vers la théière chercher le thé à la menthe pour le distribuer au client voulu, puis rebroussa chemin. De retour au comptoir, elle sortit un calepin et inscrivait méthodiquement l'inventaire pour se changer les idées. Le travail, c'était son remède pour arrêter de penser à l'indéniable réalité.

-----------------------


Juhi Mori : Présentation ; Relation; Code couleur #ff3366 ; ???
Remerciement à Ami pour ces magnifiques avatars.
Cliquez pour voir, son talent! :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
True Self
Messages : 115
Date d'inscription : 09/07/2016

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)
avatar

True Self

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: L'heure d'une pause. (Yoru)   
Mar 10 Jan - 17:59

Lorsque la jeune s’éloigna de moi je pris alors en main mon dossier pour commencer à le feuilleter, enfin disons plutôt l'étudier méthodiquement et lire tout les rapports qui étaient concentrer en des dizaines et des dizaines de pages sur lequelles étaient parfois associé des photos.
Sur la page intérieur refermant le dossier se trouvait une note.


“À l’intention du Lieutenant Tenjo,

Suite à vos directives et à vos ordres, nous avons enquêté dans la Noerphilie.
Vous pourrez trouver ci-joint divers document et rapport relatant nos impressions, nos investigations, ainsi qu’une liste des victimes que nous avons entamé, comme vous nous l’aviez demandé.

Mis à part les trois hommes que vous avez sélectionné, aucun autre soldat de la caserne n’a été informé d’un tel projet.”

Pourquoi fallait-il, que même eux soient aussi carré, je leur avais demandé de l’aide car ils étaient eux aussi inquiet pour leurs hommes ; et comme aucun de nos supérieurs ne prenaient cette affaires au sérieux, j’ai eu l’idée de prendre les devant et de monter ce petit escadron qui agissait dans l’ombre.
J’étais reconnaissant envers ces hommes, car, de par mon impossibilité à me rappeler des évènements se déroulant en Noerphilie lorsque m’y promenais, mes “enquêtes” n'avançaient pas. Je les avais bien évidemment informé de cet handicap et ils s’étaient eux même engagés à me faire des rapports chaque semaine afin de m’informer des événements se déroulant dans cet autre monde.

Je parcourais les premières pages qui étaient plus un ressenti de chacun sur cet univers où tout était permis, ou chacun pouvait briser les règles qu’ils s’étaient fixé. Et pourtant à la surprise générale des hommes appartenant à cet escadron fantôme - Il faudrait un jour penser à un nom … Je leurs en parlerais la prochaine fois - la majorité des personnes qui se promenait en Noerphilie étaient calme, et se comportait comme dans des jeux vidéos, annihilant les ennemis, ces Shadows, comme pour augmenter leurs niveaux, qui n'existent pourtant pas ; à faire des rencontres où se faire passer pour des gens qu’ils n’étaient pas.
Je savais au fond de moi que si la Noerphilie se résumait à ces quelques remarques, alors je n’aurais eu aucun problème à accepter cette dimension et à ne pas m’en faire pour les habitants et mes étudiants.
Mes les pages qui m'intéressaient le plus étaient plus loin … Les victimes, humaines qu’avaient pu trouver mes collègues n’étaient pas spécialement “nombreuses”, mais cela suffisait pour affirmer la dangerosité de ce lieu. Plusieurs noms étaient inscrit sur cette liste ; leurs “pseudos” ; ainsi que des photos, en Noerphilie et a Iteku ; leurs âges, la famille qu’il fallait prévenir. En gros toutes les informations qui permettent d’informer les familles qui s’inquiétaient de la disparition de l’un d’eux, bien que cette nouvelle ne soit pas réjouissante. J’allais de nouveau devoir faire appel à un de mes contacts de la police, si cela venait à se savoir que des soldats désobéissent aux ordres … La population serait peut-être heureuse de nous savoir sur le coup, mais la haute hiérarchie ne serait surement pas du même avis.

Passant au pages suivantes, ces dernières se concentraient sur des individus en particuliers, plus “problématiques” et pouvant s’avérer dangereux pour les gens se promenant dans la Noerphilie. Je regardais les photos associé mais une, attira mon regard.

- L-l-lui ? Qu’est-ce que ?

Name : Nox
Age : Inconnu
Persona User or True Self : Potentiellement True Self
Crimes : manipulation, racket, violence, meurtre
Weapons : Rasoir de barbier, doué en art martiaux
etc.
Informations : Semble au courant de nos agissements
Element dangereu


J’ouvrais grand les yeux en lisant les différentes lignes de ce dossier qui était en réalité le mien, enfin le sien, cet autre moi que je redoutais et que je détestais tant.
Je me saisissais le crâne, pris d’un violent mal de tête, en fermant les yeux je voyais des flash de cet autre monde … de ces mains tachées de sang, de cette arme et de ce sourire qu’il arborait fièrement.
Alors Yoru, vas-tu enfin finir par accepter tout ceci ? JAMAIS !!
Mon crâne me faisait souffrir, essayant de lutter contre ces images qui me montrait cette dure réalité.
Je ne remarquais d’ailleurs pas l’homme âgé qui s’était approché de moi, pour me gueuler dessus, sur ma présence dans ce café alors que ferais mieux d’être ailleurs … Il n’avait peut-être pas tort quelque part … J’aurai pu rétorquer, mais je voulais le laisser finir, parfois l’Homme à besoin de se défouler sur quelque chose ou sur quelqu’un pour avancer.

Cependant Mori-san s’était interposé, posant mon verre sur la table avant d’essayer de calmer l’homme, chose qu’elle fit. Cet homme qui pleurait la disparition de son petit-fils, ne tarda pas à rentrer chez lui.

Regardant la jeune femme partir, je sortis un paquet de cigarette puis me dirigea vers l’extérieur, j’avais besoin de prendre l’air et de me changer les idées, de penser à autre choses. Ce que je ne parvins pas à faire.
Je regardais le ciel, cherchant quelques étoiles entre les nuages, quelque chose d’apaisant. Puis après avoir écrasé mon mégot et l’avoir jeté dans une poubelle vint s'asseoir au comptoir.

- Le petit fils de cet homme est toujours vivant … Il doit juste être en train de profiter de la Noerphilie, quand il s’en lassera il reviendra.

J’essayais moi-même de m’en convaincre, bien que la première partie soit vrai, aucun Yamazaki se trouvait sur cette liste.
Je posais ma main sur mon crâne, la douleur toujours présente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
True Self
Messages : 102
Date d'inscription : 20/09/2015
Localisation : Monde imaginaire ღ

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)
avatar

True Self

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: L'heure d'une pause. (Yoru)   
Mer 11 Jan - 17:39

Le lieutenant Tenjo était sorti le temps d'une cigarette. Ses dossiers fermés, pour que nulle autrui puisse y déposer un regard. Mori-san fit le constat de son départ que lors de son retour. Il revint près du comptoir avec cette odeur différente et particulière qui s'imbibait communément dans les vêtements des consommateurs de ce bâton blanc, potentiellement dangereux pour la santé. La Noerphilie n'était pas si différente, de ce simple petit bâton. Pourtant, le nombre de visiteurs de ces lieux magnifiques continuait d'affluer, malgré les potentiels effets néfastes. Est-ce que le petit-fils de monsieur Yamazaki..? Son regard se reposa sur son interlocuteur militaire, lorsqu'il porta l'espoir que le jeune soit bien sain et sauf. C'est ce que j'espère moi aussi… mais… Inconsciemment, elle déposa sa main sur son cœur, comme si elle voulait empêcher des battements de douleur. Sa crainte des pires scénarios n'allait supporter personne, elle devait la contenir. Et si? Non… Elle sombrait légèrement dans ces pensées. Je n'y peux rien. Tenta-t-elle de se convaincre. Elle refusa de croire en ces capacités, ou celle d'Ouka, cette fleur qui perdait de plus en plus la clarté de sa vision par la peur d'être témoin d'un futur sombre et sanglant.

Pour éviter de laisser un silence planer plus d'une minute, elle se ressaisit reprenant son rôle mineur qu'elle avait à jouer dans cette histoire. C'est plausible, mais… le 'mais' se tut dans les pensées à la vue de la douleur désagréable qui s'accapara de ce lieutenant mystérieux. Lui parler des autres possibilités, c'était inutile. Ce militaire devait déjà les connaitre. Voudriez-vous quelque chose pour soulager la douleur ? Il y avait quelques thés qui pouvaient l'apaiser, mais rien d'efficace pour soulager dans l'immédiat, ce qu'elle lui suggéra ce n'était que de simple médicament dont la majorité transporte sur soi pour soulager de tels maux de tête. En d'autres termes, les classiques comprimés vendus dans la pharmacie du coin. Cela pourrait être insuffisant, mais ignorer sa peine serait impoli considérant sa douleur.


HRP:
 

-----------------------


Juhi Mori : Présentation ; Relation; Code couleur #ff3366 ; ???
Remerciement à Ami pour ces magnifiques avatars.
Cliquez pour voir, son talent! :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
True Self
Messages : 115
Date d'inscription : 09/07/2016

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)
avatar

True Self

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: L'heure d'une pause. (Yoru)   
Dim 5 Fév - 14:38

J’étais donc au comptoir, tenant mon crâne comme pour l’empêcher de s’échapper de ma boite crânienne tellement la douleur se faisait ressentir ; elles n'étaient pas intense dans la durée, mais les pulsations de mon coeur se ressentait dans mes tempes et insufflaient parfois une vague de douleur. Je remarquais à peine la jeune serveuse à mes côtés qui avait pris la parole avant de me proposer un comprimé afin de faire passer ce mal de tête provoqués par ces visions de Nox ; il devait y avoir une erreur … cette homme ne pouvait être moi … je ne suis pas comme lui.

Je sentis comme un souffle me murmurer à l’oreille, d’une voix qui m’étais familière … c’était la sienne.
C’est pourtant ce que je suis. Toi. Ton vrai toi. Rien de plus …
L’entendre me donnait encore plus mal au crâne et je sentais comme des sueurs me parcourir le dos.

- Si vous avez de quoi faire passer la douleur, je veux bien un comprimé ou un autre remède … peu importe, tant que cela disparaisse.

Généralement, c’était la nuit que ça m’arrivait, je me réveillais en pleine nuit, en sueur, la tête comme étant sur le point d’exploser. Lorsque ça m’arivait, j’allais dans ma salle de bain afin de me rafraîchir avant de prendre des médicaments et aller fumer une cigarette. Cependant c’était la première fois que cela m’arrivait à l'extérieur et en pleine “journée” si bien que je n’ai jamais songé à prendre ma boite de comprimés sur moi.

- J’ai du attraper un coup de froid. Il faut dire que dormir peu à tendance à nous affaiblir et à faciliter la contraction d’un virus ou d’une quelconque saloperie qui traine. Ça passera aussi vite que c’est arrivé.

J’avais envie de rassurer la jeune femme qui, bien que faisant son boulot, était inquiète.Je savais très bien qu’elle n’allait pas me croire, je devais être dans un sale état à en croire les frissons qui me parcourais. J’étais sûrement blanc comme un linge et loin de paraître solide, loin de mon état habituel. Tout ça n’était que dû à cet homme et à ce lieu.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
True Self
Messages : 102
Date d'inscription : 20/09/2015
Localisation : Monde imaginaire ღ

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)
avatar

True Self

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: L'heure d'une pause. (Yoru)   
Jeu 16 Fév - 20:32

Le lieutenant prit une couleur blanchâtre, peu rassurante. Son état se dégradait rapidement. Il n'allait plus très bien. Qu'avait-il pu causer si subitement ce 'coup de froid' ? Êtes-vous certain que tout va bien aller ? Vous êtes… Mori ne savait pas comment gérer cette situation, qui était plutôt exceptionnelle. C'était plutôt inhabituel qu'un seul membre du Chagall soit en service. Enfin, ce n'est plus trop vrai, depuis que quelques serveuses avaient remis leur tablier. Heureusement, les clients ne l'interpellaient pas et elle pouvait rester à ces côtés au cas que la situation se dégraderait. Elle lui offrit un comprimé comme solution temporaire à son mal.

Elle devait tout simplement faire acte de présence, en attendant un signe d'amélioration. Lorsqu'il semblait un peu plus conscient, elle lui proposa d'appeler un taxi, pour qu'il puisse aller se reposer dans le confort de son chez soi. Tenjo-san, voulez-vous que j'appelle un taxi..? Certes, le Chagall était bel et bien un endroit reposant, mais ce n'était jamais aussi confortable que son propre lit douillet… Elle lui laissa le temps de réfléchir à la proposition, et ramassa les dossiers qu'il avait laissé traîner sur la table. Si jamais des documents confidentiels trainaient par là, ces informations pourraient tomber entre de mauvaises mains, pensa-t-elle naïve de l'existence de Nox à l'intérieur de ce militaire. Elle apporta ses dossiers ainsi que son verre de limonade. Tenjo-san, est-ce que vous allez un peu mieux ? J'ai apporté vos dossiers et votre limonade. Si seulement… Inconsciemment, ses mains tremblaient de peur. Nulle ne saurait dire si c'était un instinct sur-développer, qui lui dictait la présence d'un être dangereux ou ses sentiments de remord d'être impuissante face à ses propres peurs.

HRP:
 

-----------------------


Juhi Mori : Présentation ; Relation; Code couleur #ff3366 ; ???
Remerciement à Ami pour ces magnifiques avatars.
Cliquez pour voir, son talent! :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
True Self
Messages : 115
Date d'inscription : 09/07/2016

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)
avatar

True Self

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: L'heure d'une pause. (Yoru)   
Mar 28 Fév - 20:48

J'avais bel et bien raison, mon état était inquiétant, mettant alors la jeune serveuse mal à l'aise. Je n'aimais pas spécialement ce genre de situation et pourtant c'était la situation dans laquelle je me trouvais à mon plus grand désespoir.
Elle me donna alors le comprimé que je ne mis pas longtemps à ingérer. J'espérais qu'il allait rapidement faire effet, de même pour les images de cet homme qui continuaient de me venir en mémoire.Il est vrai que j'avais besoin de repos, mais j'appréhendais le moment où Morphée déciderait de me prendre dans ses bras, si Nox et ses agissements avaient refait surface en ce moment même, je doutais que ma nuit soit longue et réparatrice.

Ma nouvelle amie et surtout mon infirmière personnelle en ce moment même, me proposa d’appeler un taxi afin de rentrer chez moi, c’était certe quelque chose de plus sur pour ce soir, je n’étais pas venu en voiture aujourd’hui, surtout parce que j’étais dans le centre de Iteku et que je savais très bien qu’il y aurait de nombreuses autres façon de rentrer chez moi qu’à pied. Ce n’était pas un problème, je n’habitais pas dans l’hyper centre, ni même dans le centre de la ville, mais mon appartement bien qu’un peu à l’écart des grandes cohue, n’était pas bien loin même si l’envie me venait de rejoindre mon petit chez moi à pied.
Seulement, je ne pouvais prendre le risque de rentrer dans cet état à pied, si j’étais pris de violente maux de crânes, où si je venais à m’écrouler dans la rue, tout ceci serait alors problématique, à la fois pour moi mais également pour les personnes qui me trouveront et qui seront en charge de s’occuper de moi jusqu’à l'arrivée des secours.

Mori-Chan s’était alors éloignée afin d’aller récupérer mes affaires qui étaient encore sur la table que j’avais quitté quelques instants plus tôt, me permettant ainsi de souffler, de reprendre mes esprits et surement quelques couleurs.
Je me forçais à penser à autre chose ; quel serait le programme de ma soirée ? Qu’allais-je bien pouvoir manger ce soir en rentrant chez moi ? Ce qui m'attendait le lendemain lorsque j’arriverai au boulot ?
La serveuse ne mit pas longtemps avant de revenir vers moi, me tendant à la fois mes dossiers mais également ma limonade. Je saisissais alors les deux avant de remarquer les mains tremblante de ma jeune amie.

- Je vais mieux grâce à vous, je vous en remercie.

Je lui pris les mains et la regardai dans les yeux en souriant, cette fois-ci sans forcer, je me sentais vraiment en meilleure forme.

- Calmez-vous ce n’est rien. Juste un malaise passager, vous avez bien fait votre travail et surement plus que ce qui vous est demandé même.

Je bu alors ma limonade, pas entièrement, je préférais savourer les derniers instants que j’allais passer dans ce café.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
True Self
Messages : 102
Date d'inscription : 20/09/2015
Localisation : Monde imaginaire ღ

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)
avatar

True Self

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: L'heure d'une pause. (Yoru)   
Mer 15 Mar - 2:55

Le lieutenant n'avait pas encore verbalisé sa décision vis-à-vis l'offre pour le taxi. Cependant, il affirma à la serveuse qu'il allait mieux, tout en la remerciant de son service de qualité. Ses mains attrapèrent les siennes, tremblantes, avec un regard profond dans le monde chocolaté de ses iris. Cette approche se voulant probablement rassurante, installa néanmoins un certain malaise, qu'elle n'arrivait pas à décoder. Nous pourrions croire que c'était peut-être cette couleur étrangère de ses yeux transperçants, cette autorité qu'il avait avec son statut social de lieutenant ou bien autre chose d'encore inconnu qui était la cause de ce chaos. Elle ignorait cette sensation. Plus que ce qui m'est demandé..? Ne vous faites pas d'idée, ce n'est que les standards… Elle attendit tête basse, que le contact qui les liait se détache…

La limonade, plus désirable, libéra les mains de serveuses qui s'éclipsèrent dans le néant, pour ensuite se joindre entre elles. Parfait, s'il y a quoique ce soit, n'hésitez pas à le demander. Une courbette de politesse avant d'être interrompu par une cliente l'interpellant. Mori-san, est-ce que vous pourriez m'apporter une limonade, par ici ? Oui, dans l'immédiat ! Répliqua-t-elle, s'élançant déjà vers sa nouvelle tâche. Il ne fallait pas ignorer les autres clients de l'établissement à l'odeur de café. Tenjo-san n'était qu'un parmi tant d'autres clients.

-----------------------


Juhi Mori : Présentation ; Relation; Code couleur #ff3366 ; ???
Remerciement à Ami pour ces magnifiques avatars.
Cliquez pour voir, son talent! :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: L'heure d'une pause. (Yoru)   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'heure d'une pause. (Yoru)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'heure de la pause musique ~
» [PV] L'heure de la pause estivale
» Petit besoin (d'un Courant) d'air
» ANGLADE REMET LES PENDULES A L'HEURE
» Heure du début du draft?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Persona RPG :: ITEKU :: Paulowmnia district :: Chagall cafe-
Revenir en haut
Aller en bas