Forum rôle-play inspiré de l'univers de Persona. Après un étrange évènement, les habitants d'Iteku ont obtenu la possibilité de changer de vie dans un nouveau monde.
 
Bienvenue à toi dans la Velvet room, Invité ! Ce forum existe entre les rêves et la réalité, entre l'esprit et la matière. Ci-dessous tu trouveras toutes les informations nécessaires pour comprendre son univers, ses lois. Oseras-tu affronter ton destin ?
Si vous avez le moindre problème, contactez un membre de notre SUPER STAFF !








Un chaleureux accueil pour notre petit nouveau ! Amuse-toi bien =D
Le codage et le graphisme appartiennent au forum Persona RPG. Merci à Ami d'avoir codé certaines parties du forum. <3 Merci aussi au site Never Utopia pour ses nombreux tutoriels, vraiment ce sont les meilleurs ! Le contexte a été élaboré par et pour ce forum. Toute tentative de reproduction, partielle ou complète, de notre travail sans autorisation est interdite. Respectez notre travail !
Derniers sujets

Partagez | 
 

 We ultimately fear what spawns from within us. [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: We ultimately fear what spawns from within us. [Terminé]   
Sam 11 Juin - 22:12

Bonjour à tous ! Voilà la présentation du personnage que je compte jouer.

Ashimaru Tsukuro
20 ans ♦ Masculin ♦ Japonais ♦ Hétérosexuel ♦ Le Chariot ♦ Étudiant (Option Rôliste)
A Iteku : Tsukuro est un jeune homme d'une taille moyenne, plutôt mince. Il n'est pas très musclé, les seules activités physiques qu'il pratique étant la marche à pied et le skateboard (il adore se balader, de préférence avec ses amis). Il est relativement peu bronzé. En effet, il a beau aimer marcher, il préfère rester chez lui sur son ordinateur. Et puis il a aussi des études, donc il travaille généralement chez lui. Il ne semble pas tant asiatique que ça, et la cause en est simple : son père est japonais de naissance, mais sa mère vient d'Europe du Nord.

Ses cheveux sont... Indépendants de toute forme d'autorité de catégorie "peigne". Souvent en bataille, ils donnent à Tsukuro un petit air négligé, qui bien qu'involontaire, lui convient plutôt bien. Sinon, ils sont bruns, et étrangement plus foncés à l'arrière qu'à l'avant.

Les yeux de Tsukuro sont châtain foncé, et brillent avec un éclat qui pourrait sembler pour certains être de l'insolence ou une sorte de marque de défi ; mais en réalité, cela semble juste être sa volonté qui s'exprime par ce biais.

Il a un nez plutôt fin, et des oreilles du même acabit, qui sont presque pointues à leur sommet. Tsukuro se rase très peu, non pas par fainéantise, mais parce qu'il a très peu de pilosité faciale.

Tsukuro aime vivre. Il apprécie énormément de s'amuser, de pouvoir prendre de grandes bouffées d'air frais (Bon, c'est un peu difficile en centre-ville, ok). Mais ce qu'il apprécie par-dessus tout est de découvrir. Que ce soit en lisant des romans, des mangas, en jouant à des jeux vidéos, en regardant des séries (animées ou non), le jeune homme aime se retrouver plongé dans l'univers d'un auteur. Ce désir de découverte le pousse à apprécier encore plus les histoires de fantasy, de science-fiction, bref, tout ce qui lui permet de s'évader.

Mais « s'évader » n'est pas vraiment le terme qu'il utiliserait. En effet, il ne se sent nullement enfermé dans sa vie. C'est juste qu'il aime voyager. Et tout ça lui vient de sa mère, qui lui a souvent raconté les légendes de son pays d'origine. Il a quelque peu grandi dans les sagas nordiques, les histoires des grands explorateurs, qui découvraient des contrées si différentes de celles auxquelles lui est habitué.

Malgré tout ce côté rêveur, Tsukuro sait garder les pieds sur terre. Lorsqu'il sait que quelque chose est nécessaire, et même s'il ne voit pas la marche à suivre, du moment qu'il sait qu'il sait qu'il peut y arriver, il n'hésite pas à foncer. Il est d'ailleurs assez sérieux dans ses études, et n'abandonne pas ou très peu les projets dans lesquels il se lance.

Mais Tsukuro n'est pas quelqu'un de sociable. En dehors de ses trois amis, il ne discute pas vraiment avec d'autres personnes, et a tendance à rester dans son coin. Il est très gêné à l'idée d'aller vers les autres, car il n'a pas envie de s'imposer à eux. D'une certaine manière, il estime qu'il se doit d'être là pour aider ses amis, mais que ses amis n'ont pas à faire de même.

Cela devrait sembler contradictoire par rapport au fait qu'il soit relativement heureux, mais cet état de fait est simplement normal pour lui, ce n'est pas comme s'il s'y forçait : Il le fait. Point. Il est d'ailleurs plutôt jovial et optimiste.

Pour ce qui de ses vêtements, Tsukuro a tendance à porter des jeans tailles basses, des tee-shirts ou des sweets entre le bleu et le noir, et des chaussures de ville.

En Noerphilie : En Noerphilie, Tsukuro embrasse à bras ouverts les rêves d'aventure qu'il a depuis sa plus tendre enfance. Ainsi, il réveille l'aventurier qui est en lui, et laisse d'une certaine manière tomber le principe selon lequel il doit forcément aider les autres. Après tout, ce lieu est fait pour s'amuser; et Tsukuro sent qu'il peut y accomplir de grandes choses. Son impulsivité n'en est que renforcée, de même que sa curiosité. Malheureusement pour lui, face à tous ces mystères, il n'en que plus maladroit. Son caractère ne change pas vraiment; il est  juste "désinhibé".

Pour ce qui est de sa tenue, Tsukuro revêt un pantalon similaire à celui de son Persona, mais en taille basse. Ses chaussures sont à mi-chemin entre les chaussures de ville et les chaussures de sport, et sont noires. Il porte également un tee shirt blanc qui revêt ce motif en noir:

Spoiler:
 

Il porte une paire de lunettes d'aviateur au niveau du front, un sac en bandoulière dans le dos. Enfin, il a une grande écharpe bleu (clair au niveau du cou, foncé aux extrémités) qui repart de chaque coté de son cou, donnant une impression de paire d'ailes.

Ses cheveux deviennent bizarres (Oui, apparemment, ils peuvent encore plus désobéir) une fois à Noerphilie: Le même phénomène clair/obscur a lieu, mais sur des cheveux devenus bleus. Sinon, le détail que l'on remarque le plus est son regard: de châtain foncé, il devient orange vif, et son éclat n'en est que plus... bah, éclatant justement.
QUALITÉS

♦ Curieux ♦
♦ Volontaire ♦
♦ Rêveur ♦
♦ Studieux ♦
♦ Débrouillard ♦
DÉFAUTS

♦ Timide ♦
♦ Impulsif ♦
♦ Étourdi ♦
♦ Obstiné ♦
♦ Asocial ♦
Persona

Nom : Valvravn
Description
Dans les légendes danoises, le Valvravn est un corbeau qui acquiert des connaissances par la nécrophagie. D'une certaine manière, on peut l'opposer à la chouette, symbole de sagesse, de guide, puisque lui utilise ses savoirs pour ses propres intérêts. En ce sens, Valvravn pourrait symboliser la part égoïste (mais pas forcément mauvaise) refoulée de Tsukuro, son envie de vivre des aventures comme les héros des histoires qu'il a lues, de vivre pour lui.

Valvravn prend la forme d'un corbeau humanoïde de trois mètres environ. Il est relativement élancé. Il a de grands yeux verts, qui sont soulignés par deux tâches blanches à l'arrière de ses yeux, qui contrastent avec son plumage, d'un bleu presque noir. Chose étrange, son bec est indissociable du reste du crâne. Personne n'a, pour l'instant, pu y regarder d'assez près pour déterminer ce qui en était la cause. Il porte une tenue assez romanesque, option mousquetaire, toujours dans les mêmes teintes bleues. Il est armé d'une rapière à la garde bleu argent. Sa cape est en réalité composé de ses deux ailes, repliées. Une fois dépliées, elles ont une envergure de sept mètres. Les plumes blanches (Trois au bout de chaque aile) sont des lames spéciales, les Feather Blades, très aiguisées et soumises au magnétisme.

Pouvoir: Coil
La capacité de Valvravn est la manipulation du champ magnétique. Ainsi, dans un rayon de cinq mètres autour de lui, Valvravn peut contrôler tout ce qui est soumis de manière ostensible au magnétisme (dont sa rapière et ses Feather Blades).

Tout d'abord, pour utiliser cette capacité, Valvravn et Tsukuro doivent être immobiles ou en mouvement rectiligne uniforme (donc dans une seule direction, avec une vitesse (relativement) constante).

Déplacer les lames via le magnétisme ne demande pas un effort si grand que ça. Cependant, générer un champ magnétique assez puissant pour pouvoir infliger des dégâts à l'aide desdites lames demande plus d'énergie.

Ce qui suit est bien sûr totalement optionnel:
A plus haut niveau, Valvravn pourra également générer un courant électrique à l'aide des Feather Blades.
D'aussi loin qu'il s'en souvienne, Tsukuro a toujours vécu entouré de livres. Il faut dire qu'avec les parents qu'il a eu, les livres étaient les objets les plus courants dans sa maison. Que ce soit son père, romancier spécialisé dans les policiers fantastiques, ou sa mère, historienne, et amatrice de littérature en général, chacun avait au moins rempli de livres trois ou quatre étagères de la maison. D'une manière ou d'une autre, cela a contribué à développer son imaginaire. Qui plus est, en feuilletant les revues scientifiques que lisait sa mère, Tsukuro a peu à peu pris goût à la science.

En dehors du temps passé à la maison, Tsukuro a toujours été plutôt seul, jusqu'au lycée. Il a connu son meilleur ami au collège, avec qui il connut ses deux autres amis une fois arrivés au lycée. Il n'a jamais vraiment connu le genre de problèmes cliché face à des brutasses, et s'en est très bien porté.

Tout cela pour nous amener à ce fameux jour, à l'université d'Iteku, où Tsukuro et Mifumi, un de ses meilleurs (et seuls) amis étaient arrivés un peu trop tôt dans l'amphithéâtre de leur premier cours de la journée. Dans la grande salle pouvant accueillir plus de deux cents personnes, ils ne devaient pas être plus de dix personnes installées lorsque cela se produisit.

La vidéo qui était diffusée sur les portables de toutes les personnes dans la salle de manière simultanée leur vendait littéralement un rêve. Tsukuro eut une sorte de déclic, et, dès la fin de la présentation, il fut tenté de « plonger » la main dans son écran. Mais il se ravisa bien vite, voyant Mifumi commencer à faire de même, juste à coté de lui. Il bloqua l'accès à l'écran avec sa main.

« -Ne fais pas ça ! On ne sait pas ce qu'il y a de l'autre coté, ça pourrait être dangereux.

-On nous en a déjà montré des images, sans compter le petit discours qu'on a eu. Je vois pas où est le problème…

-Imagine qu'on nous ait menti…

-Bah, dans ce cas, en touchant mon écran, je vais ouvrir Messenger.

-C'est pas ce que je veux dire ! Tout ce que je dis, c'est qu'il vaudrait mieux attendre un peu, histoire d'en savoir un peu plus... »

Mifumi fit la moue, mais se plia au conseil de son ami. D'aussi loin qu'il se souvenait, Tsukuro avait toujours été de bon conseil pour lui. Il rangea son portable et croisa les bras, alors que Tsukuro avait laissé le portable sur la table, et le fixait pensif. Visiblement, il avait un peu trop haussé la voix, et les autres étudiants avait entendu ce qu'il avait dit. Que ce soit à cause de lui ou non, ils avaient tous agi plus ou moins de la même manière que Mifumi.

L'amphithéâtre se remplit à mesure que les minutes passèrent, et enfin arriva Shizumo, une des amies de Tsukuro, qui arrivait toujours juste avant le professeur. Elle était la plus posée de leur petit groupe, et avait certainement pris la même décision que Tsukuro. Contrairement au quatrième membre du groupe, Kyugo, le plus jeune, qui arrivait toujours à sept heures cinquante très exactement. Il n'avait pas du résister à l'envie d'essayer. Le cours allait commencer. Huit heures pointait le bout de son nez, et une sorte de pulsion traversa l'esprit de Tsukuro. En moins d'une seconde, sa main se déplaça de son front (il était toujours un peu fatigué le matin, et se massait le front par réflexe) à l'intérieur du portable. S'il avait eu le temps de réfléchir à ce qu'il faisait, il aurait probablement eu honte, mais son instinct avait été trop puissant.

Il se sentit bizarre pendant plusieurs secondes. Il avait l'impression d'avoir traversé des kilomètres et des kilomètres, et pourtant il sentait en même temps qu'il n'avait pas du tout bougé. Un instant plus tôt, il était assis dans un bâtiment, et là, il était debout en plein milieu d'une route à proximité d'une grande ville. Il était totalement désorienté. Au moins, l'heure semblait être la même que là d'où il venait. Il s'accroupit, le temps de reprendre ses esprits, et sentit une présence derrière lui. Ou plutôt autour de lui. Comme des ailes qui veilleraient sur lui. Il se retourna, mais ne remarqua rien, mis à part une charrette qui se dirigeait vers la ville. Le jeune homme décida d'attendre sur le coté que la charrette passe. Au bout de cinq minutes, elle s'arrêta à coté de lui. Le conducteur avait l'air humain, plutôt vieux, barbu, un chapeau de paille vissé sur le crâne. Il avait également un épi de blé dans la bouche.

« -Oi ! Bonjour ! Vous êtes Itekien c'est ça ? Vous m'avez l'air un peu perdu…

-Euh, oui, je viens d'arriver. J'ai suivi un espèce de flash info et j'ai atterri ici.

-J'ai l'impression que c'est la journée qui veut ça ! T'es pas le premier que je rencontre, mon petit. Bon, j'aime pas laisser les gens dans le besoin, alors, s'tu veux, je t'amène à Parrev.

-Parr… La grand ville là-bas ?

-Grande ville, c'est pas peu dire…

-Et ça va me coûter ?

-Rien. A moins que tu sois casse-pieds durant le trajet en tout cas…

-OK. »

Tsukuro monta à côté du vieil homme, et c'est en levant la jambe qu'il se rendit compte que son accoutrement était différent de d'habitude. Une fois assis, il prit soin de s'examiner. Il avait l'impression de porter un cosplay. Mais un cosplay de qualité.

La trajet vers Parrev fut tranquille, et la discussion entre le vieil homme et Tsukuro, fut du même acabit, Tsukuro écoutant attentivement toutes les informations sur cet endroit, Noerphilie. Il lui parla de Parrev, de ses habitants, et du fait que l'une des personnes qu'il avait croisé juste avant avait un esprit derrière lui, qu'il avait appelé Persona.

Une fois en ville, le vieil homme déposa Tsukuro près d'une place, après lui avoir conseillé certains endroits pour avoir une excellente vue de la région.

« -Merci encore, monsieur.

-De rien, mon garçon.

-Maintenant, je me sens obligé de vous rendre la pareille…

-Bah, ça presse pas, tu m'aideras un autre jour…

-Mais, je vous retrouve comment ?

-Cherche Myotas ! »

Et sur ces mots, ledit Myotas repartit sur sa charrette, laissant le jeune homme seul à l'entrée d'une place où circulait des dizaines et des dizaines de personnes. Intimidé, Tsukuro partit dans la direction opposée. En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, il se perdit dans un dédale de rues, d'escaliers, de chemins, de ruelles… C'est alors qu'il décida de monter vers les hauteurs de la ville, pour essayer de retrouver son chemin. Au pire, il pourrait rentrer à l'aide d'un écran, comme l'avait dit la femme, mais il aimait bien cet endroit, et se sentait l'envie de tout explorer.

Petit à petit, il se rapprocha d'une large terrasse qui accueillait un petit marché. La vue que Tsukuro avait sur la ville et les champs et contrebas était incomparable à tout ce qu'il avait connu jusqu'à présent. Il sentit la brise caresser son visage, et ses poumons s'emplirent du désir de partir à l'aventure sans regarder derrière lui.

Il avait les yeux fermés, et n'avait pas fait attention à sa proximité du bord, qui était simplement couvert de petits remparts, plus décoratifs qu'autre chose. Surpris par un coup de vent dans son dos, il trébucha sur les remparts, et chuta. Il tomba sur une hauteur de deux ou trois étages, et il savait qu'il aurait pu y survivre, s'il ne tombait pas la tête la première. Sa vie défila devant ses yeux, comme un film qu'on verrait image après image, souvenir après souvenir, avant de s'arrêter sur une étrange limousine qu'il n'avait jamais vu en vrai. Sans aucune raison apparente, un mot sortit de sa bouche, qu'il ne put retenir. Un mot qu'il avait entendu dans la bouche de Myotas, quelques temps plus tôt.

« PERSONA ! »

Sa trajectoire vers le sol décrivit une hyperbole à mesure qu'il se rapprochait. Il plana sur quelques mètres, avant de tomber d'une hauteur de vingt centimètres. Le choc fut amorti par un tapis de plumes, et le jeune homme ressentit immédiatement une douleur au niveau des épaules, ainsi qu'une grande fatigue. Tentant de se relever, il écarta les bras en même temps que les ailes se retirèrent. Il reprit son souffle, les mains sur les genoux. Encore sous le choc, il jeta un œil en l'air, voyant des personnes qui regardaient pour voir s'il allait bien, avant de retourner vaquer à leurs occupations, puisque cela semblait être le cas. Il mit un moment à réaliser la présence dans son dos. Il jeta un œil dans la fenêtre d'une maison à coté de là où il avait atterri. Et c'est là qu'il remarqua le corbeau bretteur qui flottait juste derrière lui, comme s'il le protégeait. Apparemment il avait utilisé ses ailes pour le protéger du choc.

Et alors qu'il l'observait, il comprit ce qu'il s'était vraiment passé, en même temps que le nom de ce qui se tenait derrière lui apparaissait clairement dans son esprit.

*Valvravn m'a entouré de ses ailes, et a utilisé le magnétisme pour ralentir ma chute… C'est… dingue… et… Génial !*

L'oiseau esquissa un sourire, malgré le fait qu'il ait un bec. C'est alors qu'arrivèrent en courant trois personnes : Mifumi, Shizumo, et Kyugo.

« -Hey, mec, ça ?, lança Mifumi, visiblement inquiet. Il avait des cornes qui avaient poussé sur sa tête, et ses canines étaient plus longues.

-Hein, mais d'où vous sortez ?, répliqua Tsukuro, plus surpris de les voir qu'autre chose.

-On a reconnu ta voix quand on a entendu le hurlement, et on est arrivé aussi vite que possible., expliqua Shizumo, qui, elle, n'avait pas changé physiquement, à l'exception de ses vêtements, plus décontractés.

-Non, mais, je veux dire ici, à Noerphilie ?

-Bah, une fois que tu as touché l'écran, j'ai cru que tu voulais me jouer un sale tour. Mais j'avais pas envie de te laisser seul, alors je t'ai suivi.

-Et puisqu'il restait que moi, bah, je suis venue vous chercher., termina de préciser Shizumo.

-Mais… Ils… m'ont d'abord… retrouvé…, ajouta Kyugo, essoufflé. Lui non plus, n'avait pas tant changé que ça.

-Bref, mec, ça va ?

-Bah oui, je me sens fatigué et j'ai mal aux bras à cause de la chute, mais sinon ça va.

-Pfiou, et c'est le grand poulet derrière toi qui t'as sauvé, donc ?

-On peut dire ça… Mais, pourquoi vous êtes venus ?

-C'est quoi cette question ? On est amis, et on a jamais eu l'occasion de t'aider quand elle se présentait. C'est tout., déclara la jeune femme.

-M-Merci. »

Tsukuro était mi-ému, mi-gêné. Il gratta le sol de son pied, après avoir baissé la tête. Il se sentait idiot à cet instant. Idiot de n'avoir jamais osé demandé de l'aide à ses amis, comme si lui ne comptait pas. Sentant le malaise de son ami, Mifumi changea de sujet.

« -Sinon, maintenant qu'il y a ce monde à portée de main, tu comptes faire quoi ?

-Comment ça ?

-Bah, perso, je trouve cette ville 'achement sympa, je pense que je vais m'y balader pendant un moment.

-J'ai vu qu'il y avait une grande bibliothèque… Je pense que je devrais y perdre au moins une année… En dehors des cours, bien entendu, continua Shizumo.

-Moi, j'aimerais bien essayer la cuisine d'ici. Tu le sais, je rêve d'ouvrir un restaurant, et quand je me suis perdu sur le marché, j'ai eu la révélation : Ouvrir un restau' avec des spécialités culinaires d'ici !

-Ah, je vois… Bah, moi, je voudrais bien voyager, pour explorer ce vaste monde. C'est la première fois que je sens que je peux vivre une grande aventure. Et je sais pas si je pourrais y résister longtemps. Mais… ça veut dire qu'on va se séparer.

-On est tous majeurs et vaccinés, on devrait pouvoir se débrouiller…

-Et puis, c'est pas comme si on se séparait vraiment.

-Iteku est toujours là, à portée d'écran. »

Tsukuro sourit à cette idée. Conserver son confort et pouvoir partir à l'aventure. Il se sentait revigoré. Avec ses amis, une fois rentrés à Iteku, ils retournèrent à leurs petites vies tranquilles. Tsukuro, lui aussi, retourna à sa rêverie habituelle. Mais pour une fois, il sentait que ce rêve était réel.

Vous


Nom/Surnom : Lokyos
Âge : 19
Sexe : ♂
Un ptit mot ? Oui, le code couleur de mon perso peut se résumer au bleu. Je n'ai qu'une chose à rétorquer: meh !
Comment avez-vous connu le forum ? J'ai cherché dans la liste des forums de forumactif.
Code du règlement : KUMA !
Des suggestions, des compliments ? L'interface du forum est vachement cool.
Avez-vous penser à signer le règlement ? Oui
Et le bottin des avatars ? Oui

En vous remerciant d'avoir lu.
A très vite !
Revenir en haut Aller en bas
True Self
Messages : 218
Date d'inscription : 07/10/2015

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)
avatar

True Self

Feuille de personnage
Niveau: Niveau 1
Renommée: Inconnu
Renommée:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: We ultimately fear what spawns from within us. [Terminé]   
Lun 20 Juin - 14:12

Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: We ultimately fear what spawns from within us. [Terminé]   
Lun 20 Juin - 19:06

Merci !
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: We ultimately fear what spawns from within us. [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

We ultimately fear what spawns from within us. [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» The cave you fear to enter holds the treasure you seek. (23/07, 16h00)
» Knock, Knock... Who's There ? The Cry of Fear ~ [PV Evidemment]
» The Walking Dead (Saison 6) + Fear The Walking Dead (Saison 1)
» Fear To Fire II
» What the hell am I doing here ? Here with only myself to fear...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Persona RPG :: DETENTE :: Fiches / relations :: Membres Supprimés-
Revenir en haut
Aller en bas